Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2012, à Paris le 11 mars 2005. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur la candidature de Paris aux Jeux Olympiques de 2012, à Paris le 11 mars 2005.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Visite de la Commission d'évaluation du Comité international olympique pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2012, à Paris du 9 au 12 mars 2005

ti : Madame la Présidente,
Mesdames et Messieurs les membres de la Commission,
Monsieur le Ministre,
Monsieur le Maire,
Mesdames, Messieurs,


C'est pour moi un honneur et un très grand plaisir de vous accueillir ce soir au Palais de
l'Elysée.

Vous représentez tous les continents et toutes les cultures. A travers vous, la Commission
d'évaluation du C.I.O. témoigne de l'universalité de l'Olympisme.

Notre rencontre, Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, est pour moi l'occasion de vous dire l'engagement total de la France et des Français en faveur de la candidature de Paris.

Ce soir, c'est la France tout entière qui vous reçoit.

La France, un pays profondément attaché, depuis Pierre de Coubertin, aux valeurs de l'Olympisme. La France, impatiente d'écrire une nouvelle page de l'histoire singulière qui, depuis plus d'un siècle, l'attache aux Jeux Olympiques. La France qui attend depuis 1924 cet honneur et cette chance historique d'organiser des Jeux d'été.

Les Françaises et les Français sont prêts. Voici des années que la France travaille, portée par son espoir et son "Amour des Jeux". Aujourd'hui, c'est tout un peuple qui met dans cette candidature sa passion pour le sport, son expérience de l'organisation des grands événements sportifs, son enthousiasme et son ardeur. Athlètes, pouvoirs publics, mouvement sportif, monde économique, tous sont mobilisés.

Ce soir, c'est aussi Paris qui vous reçoit.

Paris, dont le désir et la détermination d'accueillir cette merveilleuse fête du sport sont plus forts que jamais. Paris, décidé à mettre tous ses atouts, toute son histoire, toutes ses infrastructures, la qualité exceptionnelle de son site au service des valeurs de l'Olympisme. Paris, qui veut saisir la formidable opportunité que représentent les Olympiades pour une métropole au rayonnement international.

Ce soir, Mesdames, Messieurs, c'est également une équipe soudée, résolue, enthousiaste qui vous reçoit.

Vous la connaissez bien. Activement présidée par Bertrand Delanoë, bénéficiant de l'engagement total de Jean-François Lamour, portée par l'élan de la France tout entière, cette équipe a, vous le savez, mon soutien déterminé. Pleinement à l'écoute du CIO, elle donne le meilleur d'elle-même pour offrir en 2012 à la grande famille de l'Olympisme un projet ambitieux, placé sous le signe de l'exigence, de l'innovation et de la fraternité.

Mesdames et Messieurs,

Les athlètes de haut niveau sont des exemples et des repères, des porteurs d'énergie, d'éthique et d'idéal. A tous, ils offrent des raisons de vibrer et des motifs d'espérer.

Toutes et tous, nous ressentons profondément la force et la modernité du message olympique, un message de paix, de fraternité, d'humanisme. Les Jeux sont un moment irremplaçable de communion autour de ces valeurs universelles, si nécessaires à notre époque. Ils font vivre l'esprit d'un monde qui aspire à s'unir. Je sais gré au Président et aux membres du Comité International Olympique de les promouvoir avec autant de talent, d'efficacité et de dévouement.

Aujourd' hui, la France est prête à redevenir, le temps des XXXèmes Jeux, la patrie de l'Olympisme. Et je soutiens de toutes mes forces, de toute ma conviction, de toute ma détermination, une candidature que les Françaises et les Français portent de tout leur coeur.

Rechercher