Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur les marchés de gros en France et dans l'Union européenne, à Paris le 1er mai 2005. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur les marchés de gros en France et dans l'Union européenne, à Paris le 1er mai 2005.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Présentation du muguet par la Société d'exploitation du marché international de Rungis (Semmaris), au Palais de l'Elysée le 1er mai 2005

ti : Monsieur le Président,
Madame,
Mesdemoiselles,
Messieurs,


Vous me permettrez, Cher Président, d'abord un mot pour saluer la reine et ses dauphines. J'observe au fil de cette longue tradition que, chaque année, elles sont un peu plus charmantes et un peu plus jolies. Et elles incarnent bien, sans aucun doute, le charme de votre profession. Alors, je les félicite et je leur souhaite naturellement mes voeux les plus sincères et les plus chaleureux de bonheur et de réussite dans la vie.

Monsieur le Président, avec mon épouse, nous sommes toujours aussi sensibles à vos voeux. Nous vous en remercions du fond du coeur. Et au-delà de votre personne, Monsieur le Président, nous remercions toutes celles et tous ceux, qui vous accompagnent et toutes celles et tous ceux que vous représentez ici, mesdames et messieurs et qui sont des hommes et des femmes de talent et dont l'action est importante et dont nous sommes fiers et reconnaissants.

Nous apprécions en effet beaucoup les efforts que vous faites, je dis "nous", ce sont les Français, bien entendu, et les Françaises. Ces efforts sont ceux de toutes les professions que vous représentez, que vous incarnez, efforts pour assumer de façon efficace, organisée, moderne et sûre vos responsabilités. Tous ces produits présentés aujourd'hui devant nous, à titre de symbole, sont comme chaque année, sans aucun doute, ce qui se fait de mieux, non seulement en France, mais je dirais dans le monde, ce qui explique d'ailleurs à la fois le respect qu'ont probablement tous les habitants de cette planète à l'égard des produits français et, au-delà de ces produits, de la gastronomie française. Ils permettent - mais c'est également en termes économiques - vous le disiez, tout à l'heure, une ressource considérable pour notre nation.

Vous avez évoqué le fait que la France serait le deuxième exportateur de produits agricoles transformés, je crois bien qu'elle est le premier. Elle est le deuxième producteur de produits agricoles bruts, mais le premier exportateur de produits agricoles transformés. Ce qui témoigne mieux que toute autre considération de la qualité exceptionnelle du système français. Un système dans lequel vous assumez une part considérable. Je sais que vous faites de cette excellence un point d'honneur et les Françaises et les Français vous en sont particulièrement reconnaissants.

J'ai beaucoup apprécié, comme toujours, votre propos, Monsieur le Président, qu'il soit public ou privé, il est toujours marqué au coin du dévouement, de la compétence et du bon sens et, notamment, j'ai relevé votre optimisme et votre détermination à relever les défis qui sont les vôtres dans votre secteur d'activité. Vous avez évoqué le contexte européen du commerce dans lequel les marchés de gros jouent un rôle de plus en plus déterminant dans l'approvisionnement des consommateurs et avez cité des chiffres éloquents. Vous l'avez fait avec cette compétence et aussi le professionnalisme qui sont les vôtres, compétences et professionnalisme qui animent également toutes celles et tous ceux qui vous ont accompagné aujourd'hui et, au-delà de celles et de ceux qui travaillent avec vous pour le marché.

Vous l'avez dit, la grande distribution tient une place importante mais, elle n'est pas seule à assurer l'approvisionnement de nos concitoyens, notamment pour ce qui concerne leur alimentation. Et il revient aux pouvoirs publics, avec tous les acteurs concernés du secteur, de préserver un dispositif commercial où toutes les formes de magasins doivent pouvoir continuer d'exister pour répondre aux besoins, si diversifiés, des consommateurs. Une évolution négative dans ce sens serait un recul de civilisation de qualité. C'est tout le sens, notamment, nous en avons parlé, du projet de loi préparé actuellement pour moderniser les pratiques commerciales. Tout cela n'est pas facile, mais il faut bien comprendre que cette diversité doit pouvoir être respectée car elle correspond à un besoin, à une qualité de vie, à une exigence des Françaises et des Français.

Plus de transparence et une meilleure protection de tous les acteurs, fournisseurs et distributeurs, permettront de préserver notre modèle diversifié de distribution en assurant les meilleurs prix et la meilleure qualité des produits que les consommateurs sont en droit d'attendre. Cette diversité de la distribution permet en fait le meilleur prix et la meilleure qualité.

Et puisque vous avez souligné la dimension européenne de votre activité, avec désormais 92, avez-vous dit, marchés de gros dans l'Union européenne, vous permettrez que je relève votre réflexion sur les opportunités nouvelles qu'offre sur le plan commercial et économique une Union européenne plus large et plus forte. L'expérience montre que, dans ces domaines, comme vous l'avez très justement dit, ceux qui craignent l'invasion de produits à bas coûts de production sont très rapidement contredits par les avantages liés à des flux d'exportation croissants car la réalité de l'Europe, c'est bien celle-là, et les dix dernières années en témoignent : un processus de rapprochement des peuples et des économies qui profite à tous. J'apprécie que ces constats soient faits et présentés par des opérateurs économiques aussi compétents et à jour d'actualité que vous-même.

En recevant vos voeux, cher Président, ce matin avec ces superbes brins de muguet, et ceux qui les accompagnent, comme le veut la tradition, je vous adresse mes voeux et ceux de mon épouse à vous-même, à chacune et à chacun d'entre vous et, au-delà, à toutes celles et à tous ceux que vous représentez. Des voeux de bonheur naturellement, de réussite pour vous tous. Je fais aussi le voeu que la foi en l'avenir qui a conclu vos propos et dont témoignent toute votre carrière et toute la réussite du marché, soit partagée par tous nos compatriotes.

Je vous remercie.

Rechercher