Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur le rôle des armées et de la gendarmerie en France et à l'étranger, le 13 juillet 2005. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de M. Jacques Chirac, Président de la République, sur le rôle des armées et de la gendarmerie en France et à l'étranger, le 13 juillet 2005.

Personnalité, fonction : CHIRAC Jacques.

FRANCE. Président de la République

Circonstances : Message aux Armées à l'occasion de la Fête nationale du 14 juillet 2005

ti : Cette année encore, les armées et la gendarmerie ont été engagées à un niveau particulièrement élevé, sur le territoire national et hors de nos frontières. Elle ont rempli leurs missions avec courage et abnégation, parfois au prix du sang.

Je m'incline avec respect et émotion devant la mémoire de ceux qui ont donné leur vie dans l'accomplissement de leur devoir. Je veux exprimer aux familles de nos disparus, ainsi qu'à nos blessés et à leurs proches, la reconnaissance de la Nation tout entière.

En ce moment même, plus de dix mille femmes et hommes de la Défense participent à des opérations extérieures dans un cadre national, sous mandat des Nations Unies ou aux côtés de nos Alliés. Dans les Balkans, en Asie centrale, en Afrique, sur tous les océans, des militaires français sont engagés pour que, partout, la voix de la France - celle de la Paix, du Droit et de la Solidarité - soit entendue.

C'est avec un même dévouement que, sur le territoire national, les forces armées remplissent, chaque jour, des tâches de surveillance, de défense de notre espace aérien, de sûreté de nos approches maritimes et de service public, afin de protéger nos compatriotes ou de leur porter secours. Les évènements tragiques de Madrid hier, de Londres aujourd'hui, nous montrent combien ces missions sont importantes.

Je tiens à saluer également celles et ceux qui, inlassablement, assurent, dans la plus grande discrétion, la mission, permanente et essentielle, de dissuasion nucléaire.

Je sais les exigences qui pèsent sur chacun d'entre vous.
Le dépassement de soi et l'acceptation librement consentie de contraintes lourdes, au service du pays, c'est ce qui fait aussi la grandeur du métier des armes. Pour sa part, la Nation doit veiller à vous donner les moyens d'effectuer vos missions dans les meilleures conditions. C'est dans cet esprit que depuis trois ans, pour redresser une situation difficile, je me suis assuré que la loi de programmation militaire était totalement respectée. C'est également dans cet esprit que j'ai approuvé votre nouveau statut général qui, tout en réaffirmant les nécessaires particularités de l'état militaire, vous offre une meilleure protection face aux risques du métier.

La réussite des opérations militaires modernes passe aussi par la nécessaire évolution des structures des Armées. C'est ce qu'ensemble nous avons réalisé avec la professionnalisation. C'est ce que demain nous continuerons à faire, avec patience et détermination, pour adapter notre outil militaire à un monde en mouvement.

En tant que chef des Armées, je veux vous exprimer, à l'occasion de la fête nationale, la reconnaissance et la gratitude de nos concitoyens pour la sécurité que vous leur apportez. En mon nom personnel, je tiens à vous assurer très chaleureusement de mon estime, de ma confiance et de mon amitié.

Jacques CHIRAC

Rechercher