Déclaration de M. Léon Bertrand, ministre délégué au tourisme, sur l'expansion de l'Agence nationale des chèques vacances, Paris le 23 janvier 2006. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Léon Bertrand, ministre délégué au tourisme, sur l'expansion de l'Agence nationale des chèques vacances, Paris le 23 janvier 2006.

Personnalité, fonction : BERTRAND Léon.

FRANCE. Ministre délégué au tourisme

Circonstances : Visite à l'Agence nationale des chèques vacances à Paris le 23 janvier 2006

ti : Monsieur le Directeur,
Mesdames et Messieurs,


Permettez-moi en premier lieu de vous adresser mes meilleurs voeux pour l'année 2006, des voeux de bonheur, de santé et de prospérité.

C'est pour moi une grande satisfaction d'être parmi vous aujourd'hui. J'avais regretté que des contraintes d'agenda m'aient empêché, le mois dernier, de venir conclure à vos côtés le séminaire qui vous avait réunis à Fontainebleau.

Mon directeur de cabinet, Alain Bodon, m'avait cependant fait part du sentiment de cohésion et d'élan collectif qu'il avait retiré du moment passé avec vous.

C'est pourquoi j'ai souhaité vous rencontrer ici même, dans ce siège où vous êtes installés depuis une année.

Je sais que des problèmes de transport et de sécurité se sont posés au cours des premiers mois mais vous avez su vous adapter et il faut convenir que ces locaux sont à la fois beaux, fonctionnels et spacieux.

Ce n'est que justice car, comme l'a dit votre directeur général, l'Agence nationale pour les Chèques Vacances est une belle entreprise publique pour laquelle j'ai toujours ressenti une affection particulière.

Son statut d'Etablissement public industriel et commercial (EPIC) lui interdit de recevoir des subventions. C'est donc par son seul mérite qu'elle a pu connaître, en un quart de siècle, une telle croissance.

Vos seules ressources, ce sont, en définitive, celles que vous tirez d'une gestion avisée de l'épargne salariale.

Et ces ressources vous les consacrez à soutenir les politiques sociales du tourisme à la défense desquelles sous savez combien je suis attaché.

Les chiffres, très éloquents, que vient de citer votre directeur général ne font qu'illustrer la validité, la cohérence et la réussite du modèle socio-économique original fondateur de votre Agence.

C'est pourquoi, au cours de l'année qui vient, ce modèle, nous entendons bien le conforter.

Nous travaillons, vous le savez, à un nouveau décret d'organisation, afin de doter l'Agence d'une gouvernance juridique et financière plus sûre.

Jean-François COPÉ et moi-même allons demander à une mission interministérielle de mesurer les impacts et de formuler des propositions dans le cadre d'une meilleure pénétration du Chèque-vacances dans le secteur PME/PMI.

Par ailleurs, le rapprochement d'ici la fin de l'année entre l'ANCV et BSV, selon des modalités en cours d'étude, permettra de rassembler au sein d'un même pôle social les missions complémentaires d'aide à l'insertion par le départ en vacances que poursuivent les deux établissements.

Ces évolutions vont vous solliciter de manière importante au cours des prochains mois ; c'est pourquoi nous avons convenu, Jean-François COPÉ et moi-même, et je suis heureux de pouvoir vous l'annoncer aujourd'hui, qu'une prime exceptionnelle au titre de cette année 2006 pourra vous être versée très rapidement.

Aujourd'hui, lorsque je vous vois, lorsque je regarde vos résultats, lorsque j'entends la volonté et les ambitions exprimées par votre directeur général, je sais que l'Agence a pris le bon cap et que vous pouvez désormais regarder l'avenir avec confiance.

Je voudrais achever mon propos sur l'initiative que vous avez prise, Monsieur le Directeur, de signer la Charte de la diversité, par laquelle les entreprises s'engagent à refléter, dans leur recrutement, toute la richesse de la France multiculturelle.

Cet engagement me touche et correspond parfaitement aux idéaux de la mission de service public qui imprègne l'ANCV, celle d'un accès de tous aux loisirs et aux vacances.

En signant cette Charte, vous rejoignez de nombreuses entreprises du Tourisme, comme ACCOR ou la SNCF qui se sont, elles aussi engagées dans cette politique de lutte contre les discriminations.

Elles font honneur à notre communauté touristique car elles sont ainsi porteuses d'espoir pour tous les jeunes qui se cherchent un avenir et savent que le tourisme recèle de vrais gisements d'emplois.

En cette année d'égalité des chances, grande cause nationale, merci donc pour ce bel engagement et sachez, toutes et tous, que je suis à vos côtés pour poursuivre cette belle aventure.


Je vous remercie.

Source http://www.tourisme.gouv.fr, le 21 février 2006

Rechercher