Conférence de presse de M. Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication, sur le succès de la télévision numérique terrestre (TNT), Paris le 29 mars 2006. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conférence de presse de M. Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication, sur le succès de la télévision numérique terrestre (TNT), Paris le 29 mars 2006.

Personnalité, fonction : DONNEDIEU DE VABRES Renaud.

FRANCE. Ministre de la culture et de la communication

Circonstances : Conférence de presse à l'occasion du premier anniversaire de la la télévision numérique terrestre à Paris le 29 mars 2006

ti : Monsieur le Ministre, Cher Christian Estrosi,
Monsieur le Président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Cher Dominique Baudis,
Mesdames, Messieurs les membres du Conseil supérieur de l'audiovisuel,
Monsieur le Président du groupement TNT,
Messieurs les Présidents,
Madame la déléguée générale,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis,


Je suis très heureux de célébrer, de fêter, avec vous, le premier anniversaire de la TNT, de la télévision numérique terrestre, qui est aussi la télévision numérique pour tous.
Oui, soyons fiers de ce que nous avons accompli en un an !

La TNT, c'est une belle réussite, un grand progrès et je tiens à vous en féliciter, vous tous qui en êtes les artisans, car c'est d'abord au travail, aux efforts, aux énergies, et à la mobilisation de tous, que nous rendons hommage aujourd'hui.
Il y a un an, j'ai soutenu l'utilisation de la norme MPEG-2, ce fut un choix politique, qui a permis l'essor rapide de la TNT gratuite, et qui a fait de l'avènement de la TNT, plus qu'un événement, plus qu'un changement, un tournant majeur et une véritable révolution du paysage audiovisuel français. Je n'étais pas seul à le penser, mais force est de constater que celles et ceux d'entre nous qui partageaient ce sentiment l'exprimaient dans un climat mêlé d'autant d'attentisme que d'enthousiasme. Il en est toujours ainsi, au temps des commencements.

Aujourd'hui, il faut reconnaître que les résultats obtenus grâce à ce progrès technologique, qui est aussi un progrès social et un progrès culturel, dépassent non pas les espérances, mais les prévisions les plus optimistes, que nous pouvions faire il y a seulement un an.

Jamais auparavant, dans l'histoire de la télévision, l'offre télévisuelle n'a connu, en si peu de temps, une telle progression, une telle ouverture, une telle diversité. Jamais auparavant, elle n'a ouvert autant de nouvelles perspectives pour chacun de nos concitoyens, autant de fenêtres nouvelles sur le monde, sur la vie, sur l'information, sur la cité, sur la fiction et aussi, comme je le souhaite et je vous y encourage ardemment, sur la culture. Car 2005, année du lancement de la TNT, a aussi été celle de la reconnaissance internationale de la diversité culturelle, qui est une grande victoire pour la France, et une grande chance pour l'expression de nos talents, et je suis convaincu que nous pouvons, que nous devons, montrer l'exemple de cette diversité sur nos écrans. Si la TNT a connu un tel succès, en un an seulement, et vous venez de rappeler les chiffres qui sont éloquents, c'est en effet parce qu'elle apporte un « plus » en termes de qualité, du son et de l'image, grâce aux possibilités de la technologie numérique, mais aussi qu'elle est facile d'accès, moyennant l'achat, une fois pour toutes, d'un adaptateur au coût modique.

La TNT, c'est aussi une valeur ajoutée en terme d'offre de programme, non seulement en quantité, mais aussi en qualité. Et je tiens d'autant plus à rendre hommage aux chaînes qui font des efforts en ce sens, que les études montrent que les téléspectateurs de la TNT passent plus de temps que les autres devant leur écran, et vous comprendrez, en tant que Ministre de la culture et de la communication, que je tire un coup de chapeau particulier au service public, et à l'engagement de France Télévisions, dans ce combat de la qualité, mais aussi dans celui de la couverture, notamment par satellite.

La TNT aujourd'hui, ce sont dix-huit chaînes gratuites, depuis novembre 2005, dans près de deux millions de foyers, une offre qui est complétée par quatre autres chaînes payantes. C'est un équipement qui ne cesse de progresser, grâce au calendrier d'extension de la couverture de la TNT adopté par le CSA, grâce à l'installation de nouveaux émetteurs, ou à l'augmentation de la puissance des émetteurs déjà installés, grâce également à la recherche de la complémentarité avec les autres vecteurs de diffusion ou de distribution de la télévision, comme le satellite, le câble et l'ADSL.
Le Gouvernement a mis en place un groupe de travail conjoint entre le CSA et la direction du développement des médias (DDM), sur la couverture de la TNT, qui associe les acteurs privés et les administrations concernées, afin d'accélérer ce calendrier de déploiement, pour que 85 % de nos concitoyens puissent y avoir accès dès le printemps prochain, grâce à un maillage de 110 émetteurs, et le plus vite possible, cher Christian, 100 %.

Je rappelle le calendrier d'extension de la couverture de notre territoire : entre le 15 mars et le 15 juin 2006, 19 nouveaux sites (Agen, Alençon, Angers, Arcachon, Argenton-sur-Creuse, Bastia, Besançon, Brive-la-Gaillarde, Cannes, Caen-Sud, Clermont-Ferrand, Evreux, Laval, Lorient, Meaux, Nice, Roanne, Saint-Raphaël, Tours) ; entre le 15 juillet et le 15 octobre 2006, grâce à 24 autres sites, la couverture atteindra 66 % de la population.
A terme, la TNT permettra encore de nouveaux progrès, comme le développement de la télévision sur mobiles et la télévision en haute définition.

Comme le Président de la République l'a annoncé, dans ses voeux aux forces vives, d'ici 2010, c'est l'ensemble de la population de notre pays qui devra pouvoir accéder à la TNT. Le Premier ministre m'a demandé de procéder aux adaptations nécessaires du cadre juridique de la télévision de l'avenir, que ce soit pour la haute définition ou pour la télévision sur les mobiles. Par ailleurs, dans le droit fil des annonces du Président de la République, le gouvernement arrêtera dans les prochaines semaines les modalités de la migration de la radiodiffusion des services de télévision du mode analogique vers le numérique d'ici le 1er janvier 2011.

Jamais une technologie nouvelle lancée en France, pas même la télévision en couleurs dans les années soixante, ou les premiers magnétoscopes dans les années soixante-dix, n'avait connu une extension aussi rapide.

Je le répète, nous pouvons nous en réjouir. La TNT est une grande réussite. Une réussite de la qualité, de la simplicité, de la volonté, de la diversité. Je souhaite qu'elle offre de nouveaux espaces, non seulement de consommation, de joie, de divertissement, de découverte, d'information, mais aussi d'échanges et de créations, et de nouveaux liens entre les Français.

Je vous remercie.

Source http://www.culture.gouv.fr, le 30 mars 2006

Rechercher