Déclaration de M. Christian Poncelet, président du Sénat, sur l'Association France-Israël, Paris le 23 mars 2006. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Christian Poncelet, président du Sénat, sur l'Association France-Israël, Paris le 23 mars 2006.

Personnalité, fonction : PONCELET Christian.

FRANCE. Sénat, président ; FRANCE. UMP, sénateur

Circonstances : Toast pour le 80ème anniversaire de l'Association France - Israël, au Sénat le 23 mars 2006

ti : Monsieur le Président de l'Association France-Israël,
Mon Général,
Messieurs les Présidents,
Messieurs les Ministres,
Monsieur le Chargé d'affaires,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,


C'est avec grand plaisir que je suis avec vous ce soir pour célébrer le 80ème anniversaire de l'Association France-Israël.

Je suis heureux de vous accueillir au Sénat de la République française, dans ces lieux chargés d'histoire.

Notre association fête son anniversaire, entre amis comme il se doit.

Que de chemin parcouru depuis la naissance en 1926, sous le nom -quel paradoxe ou quelle prescience- de France-Palestine !

Le bébé était bien entouré.

Cette création avait en effet de prestigieux concepteurs dont le Président du Conseil de l'époque, M. Joseph PAUL-BONCOUR et le Président de la République, M. Gaston DOUMERGUE, qui avait donné son haut patronage.

Cette naissance était clairement une affaire d'amitié.

Rappelons-nous aussi l'action du ministre Justin GODART, premier Président de l'association, à qui un colloque au Sénat, en juin 2001, avait justement rendu hommage.

Député, devenu Sénateur -c'était déjà un beau parcours...-, il avait su, au-delà des discours sympathisants et des déclarations lyriques, oeuvrer concrètement pour les causes justes et résister courageusement lorsqu'il le fallait.

Son action en faveur des Juifs pendant l'occupation lui avait ainsi tout particulièrement valu de recevoir à titre posthume, de l'ambassadeur d'Israël à Paris, la médaille des Justes parmi les Nations.

C'est dire, avec un bel exemple, combien l'engagement à vos côtés, aux côtés de l'amitié entre la France et Israël, ne doit pas être simplement déclamatoire, lors d'un dîner ou d'un colloque.

L'amitié, la fidélité et le courage doivent aussi inspirer un engagement. L'épreuve des faits est exigeante mais mobilisante.

Il y a quelques jours encore, la France ne s'est-elle pas élevée contre la barbarie et rassemblée pour rendre hommage à Ilan HALIMI ?

J'en suis fier.

L'Association France-Israël, son nom depuis 1948 et la création de l'Etat d'Israël, rassemble au-delà des clivages et se veut exempte de tonalité partisane.

C'est un exercice particulièrement difficile. Nous connaissons tous la complexité de la situation, la sensibilité des convictions et l'importance des enjeux.

Mais parions que l'avenir, un jour, permettra à votre association d'utiliser, s'agissant d'Israël et de sa région, le mot « paix », juste, globale, respectant les droits de tous à vivre en sécurité sur la même terre.

D'ici là, et même après, vous trouverez toujours au Sénat des amis, fidèles et disponibles.

Bon anniversaire !

Merci à tous.

Source http://www.senat.fr, le 3 avril 2006

Rechercher