Déclaration de M. Thierry Breton ministre de l'économie et des finances, sur le renforcement du dispositif de lutte contre le blanchiment, le financement du terrorisme et la corruption, en réponse à une question d'actualité à l'Assemblée nationale, Paris le 3 mai 2006. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Thierry Breton ministre de l'économie et des finances, sur le renforcement du dispositif de lutte contre le blanchiment, le financement du terrorisme et la corruption, en réponse à une question d'actualité à l'Assemblée nationale, Paris le 3 mai 2006.

Personnalité, fonction : BRETON Thierry.

FRANCE. Ministre de l'économie, des finances et de l'industrie

Circonstances : Débat à l'Assemblée Nationale à Paris, le 3 mai 2006

ti : En matière de lutte contre le blanchiment, le financement du terrorisme et la corruption, la France est exemplaire. Ce sont les institutions internationales qui nous le disent ! Le Fonds monétaire international, avec le récent rapport du GAFI, chargé de définir les normes applicables contre le blanchiment et le financement du terrorisme, rapport que je vous invite à consulter sur internet. Les pays du G7 : la France a été le premier d'entre eux à ratifier la convention sur ces questions, le 11 juillet dernier, suivie par le Royaume Uni. J'ai invité les autres pays du G7, lors de la réunion qui s'est tenue à Washington il y a quinze jours, à nous rejoindre. L'OCDE enfin, qui a estimé, au terme d'un audit scrupuleux, que la France était exemplaire en ce domaine. Nous ne devons cependant pas en rester là. Nous avons jusqu'au 15 décembre 2007 pour transposer la troisième directive de l'Union européenne.

A cet effet, le gouvernement nommera une personnalité qualifiée qui procédera à une consultation auprès des professionnels et des parlementaires. Nous lui demanderons de renforcer notre dispositif, tout en veillant à ce que les droits fondamentaux soient respectés. Je rappelle enfin que mon ministère mène un travail digne d'éloges, via TRACFIN, que j'ai décidé de doter de trente postes supplémentaires cette année.

Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 5 mai 2006

Rechercher