Déclaration de M. Dominique de Villepin, Premier ministre, sur le rôle et les missions de l'armée de terre, Mourmelon le 15 juin 2006 | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Dominique de Villepin, Premier ministre, sur le rôle et les missions de l'armée de terre, Mourmelon le 15 juin 2006

Personnalité, fonction : VILLEPIN Dominique de.

FRANCE. Premier ministre

Circonstances : Visite du Premier ministre au 501e-503e régiment de chars de combat à Mourmelon (Marne) le 15 juin 2006

ti : Madame la Ministre, chère Michèle, Madame la Ministre, chère Catherine, mesdames-messieurs les élus, mon Général, Mesdames-Messieurs, chers amis.


Je me réjouis d'être parmi vous aujourd'hui. Avant toute chose, permettez-moi de remercier Michèle ALLIOT-MARIE pour son action si efficace et si déterminée à la tête du Ministère de la Défense. Merci également au colonel GOUPIL. J'ai été très impressionné par la précision, la rigueur et les grandes compétences techniques des hommes et des femmes de son régiment. Merci, enfin, à tous les officiers, sous-officiers, soldats, personnel civil du 501ème, 503ème régiment de chars de combat. Vous êtes la preuve que, après dix ans de professionnalisation, l'Armée de terre est devenue une force d'exception, respectée par nos alliés et reconnue par tous nos compatriotes.

Vous avez su développer des compétences et des savoir-faire remarquables, une parfaite maîtrise de la haute technologie. Aujourd'hui, nous le savons, le matériel évolue sans cesse. L'avantage technologique pour mener à bien une mission militaire est essentiel. Vous disposez déjà du char Leclerc que vous avez utilisé en opération au Kosovo en 1999. C'est l'un des meilleurs chars du monde. Parce que nous voulons une armée à la pointe de la technologie, nous avons décidé de la doter des matériels les plus modernes. En 2007, trois régiments expérimenteront les nouveaux équipements pour les fantassins qui comprennent une liaison radio intégrée. En 2008, les quarante premiers véhicules blindés de combat de l'infanterie arriveront dans les régiments. Dans le même temps, la première escadrille des hélicoptères de combat Tigre sera mise en service. Enfin, nous le savons, l'Armée de terre évoluera, à l'avenir, dans un espace de bataille numérisé. Elle pourra ainsi gérer en direct l'information et la transmission des ordres. Cela permettra d'accélérer considérablement le rythme de la manoeuvre.

La force terrestre française a également développé une polyvalence remarquable. Nous en avons vu, tout à l'heure, un témoignage. Cela lui permet de remplir des missions très variées, qu'il s'agisse de combats en haute intensité, de maintien de la paix, d'action de sécurisation de type " Vigipirate " ou encore de secours aux populations. Cette polyvalence, nous l'avons vu sur le terrain, je sais que, au delà du domaine blindé, elle est la marque de l'Armée de terre toute entière.

Nous le voyons depuis quatre ans sous l'impulsion du général THORETTE, dont je salue l'engagement et le dynamisme, l'Armée de terre a parfaitement réussi sa professionnalisation. Ce professionnalisme est unanimement reconnu par nos alliés sur la scène internationale où la réputation de nos troupes n'est plus à faire. Partout où vous allez, le même message nous revient : c'est la qualité, c'est l'engagement, c'est le professionnalisme de nos troupes. Cette reconnaissance se traduira bientôt par la certification du corps de réaction rapide France par l'OTAN. Cela permettra à notre pays de travailler encore mieux avec les autres armées dans un cadre multinational. Grâce à ses compétences, l'Armée de terre joue un rôle essentiel dans notre système de défense. Pour protéger les Français des menaces conventionnelles et non conventionnelles, d'abord. C'est la première mission des armées et c'est leur vocation essentielle. L'Armée de terre participe, bien sûr, à la sécurisation du territoire national. Elle participe également à de nombreuses missions sur les théâtres d'opération extérieurs. Près de 50 000 soldats de l'Armée de terre sont déployés, chaque année, à l'extérieur de nos frontières. Plus d'un tiers des personnels de votre régiment est, en ce moment même, au Kosovo, en Afghanistan, au Liban et au Tchad. Je voudrais saluer le rôle discret mais essentiel des conjoints dans ces périodes de séparation et je suis heureux de pouvoir le faire aujourd'hui de vive voix tant je sais que, le prix que vous payez, c'est celui d'une famille toute entière, d'un engagement complet au service de la Nation.

L'Armée de terre se mobilise en permanence pour répondre à de nouveaux défis. Je pense à l'aide d'urgence aux populations victimes de catastrophes naturelles, à la lutte contre les incendies de forêt, aux sans-abri en hiver ou encore, je l'ai vu sur place, à La Réunion, à la lutte contre le chikungunya. En cas d'urgence, l'Armée de terre peut mobiliser, en 48 heures, 30 000 hommes sur le terrain pour faire face aux conséquences d'une catastrophe. En se professionnalisant, l'armée a également su se rapprocher des Français. La présence, ce matin, de nombreux élus illustre cet attachement de la Nation à son armée.

Aujourd'hui plus que jamais, l'armée a tout son rôle à jouer pour renforcer la cohésion de notre pays et, notamment, pour favoriser l'intégration des jeunes dans notre société. En recrutant plus de 15000 jeunes chaque année, l'Armée de terre est le premier partenaire des jeunes pour l'emploi en France. Grâce au dispositif " Défense deuxième chance " lancé par Michèle ALLIOT-MARIE, les anciens militaires offrent également une formation et des repères à des jeunes en difficulté qui veulent s'en sortir. C'est, là aussi, le témoignage de la solidarité que vous exprimez vis-à-vis de toute la Nation. Mesdames-messieurs, vous jouez un rôle essentiel pour protéger nos concitoyens sur notre territoire. Défendre la paix, contribuer au rayonnement de la France sur tous les continents. J'ai pu constater, ce matin, vos compétences et votre professionnalisme.

Le président de la République, il y a dix ans maintenant, avait fixé une feuille de route claire : la professionnalisation, le maintien de ce lien si particulier entre l'armée et la Nation. Vous êtes au rendez-vous. Le travail accompli sous l'impulsion de Michèle ALLIOT-MARIE, aujourd'hui, montre bien que la tâche est remplie. Il nous faut poursuivre avec conviction, avec détermination. Je suis heureux et fier, avec Michèle ALLIOT-MARIE, de vous dire que la Nation compte sur vous, la Nation est fière de vous. Je vous remercie.

Source http://www.premier-ministre.gouv.fr, le 19 juin 2006

Rechercher