Déclaration de M. Dominique Perben, ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer, sur l'action des pouvoirs publics pour l'amélioration de la sécurité maritime, Douarnenez le 27 juillet 2006. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Dominique Perben, ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer, sur l'action des pouvoirs publics pour l'amélioration de la sécurité maritime, Douarnenez le 27 juillet 2006.

Personnalité, fonction : PERBEN Dominique.

FRANCE. Ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer

Circonstances : Inauguration des fêtes maritimes de Douarnenez le 27 juillet 2006

ti : Monsieur le Commissaire,
Monsieur le Préfet,
Messieurs les Amiraux,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,


C'est avec un très grand plaisir que j'ai répondu très favorablement à l'invitation d' Hélène Tanguy de parrainer le 20ème anniversaire des fêtes maritimes de Douarnenez 2006.

Je suis réellement très heureux d'être présent aujourd'hui parmi vous pour leur inauguration, et je regrette de devoir vous quitter très rapidement en raison du conseil de sécurité intérieure qui se tiendra cet après-midi à l'Elysée.

Les fêtes maritimes de Douarnenez sont devenues en 20 ans une grande manifestation nationale et internationale pour la mer , les gens de mer et les passionnés des valeurs maritimes.

Pour le ministre chargé du tourisme et de la mer, dans ce cadre nautique exceptionnel de la Baie de Douarnenez, elles sont le symbole du mariage réussi entre la culture et la fête autour des valeurs de la mer.

* Je félicite très chaleureusement les organisateurs de cet événement, et l'ensemble des entreprises, des personnalités, des institutions, et des associations ainsi que les centaines de bénévoles qui contribuent tous les deux ans à l'organisation et au succès de cet évènement.

Vous allez donner l'occasion à des milliers de visiteurs venus de toute la France et du monde entier de partager la passion de la mer, des gens de mer, du patrimoine maritime dans un environnement unique.

Notre pays a toujours été par sa géographie et son histoire un grand pays maritime.

Son littoral unique, si prisé des Français et des étrangers, a fondé nos valeurs culturelles, notre commerce et notre industrie, et une qualité de vivre typiquement française.

C'est une formidable richesse pour notre pays ; que ce soit au plan écologique, économique ou patrimonial. C'est un défi majeur pour l'aménagement de notre territoire.

Ce patrimoine commun est à protéger et à valoriser durablement et c'est pour cela que la France a fait part dès son origine de son accord au Président Barroso pour appuyer la démarche européenne de lancement d'une réflexion communautaire sur une politique intégrée de l'Europe dans le domaine maritime.

* Nous ne pouvons, dans la perspective que vient de proposer Monsieur le Commissaire Borg que je tiens à saluer ici et à remercier pour ses paroles chaleureuses que souhaiter que l'ensemble des peuples Européens se réapproprie une véritable culture de la mer.

* La prise de conscience de plus en plus grande chez nos concitoyens, et dans l'ensemble des pays développés, de la nécessité de préserver l'environnement, le littoral, de lutter contre l'urbanisation excessive de nos sites touristiques en bord de mer, ne peut que contribuer à renforcer l'intérêt du grand public pour la mer et les loisirs nautiques.

* Le thème de la sécurité en mer que vous avez retenu pour cette 9ème édition des fêtes maritimes m'amène tout naturellement à souligner l'importance du message de prévention qui s'impose pour assurer tout au long de la saison estivale la sécurité des millions de plaisanciers et de pratiquants de loisirs nautiques.

Vous contribuez ainsi, à relayer l'action des pouvoirs publics pour améliorer la sécurité maritime qu'il s'agisse des maires des communes littorales pour la police des baignades ou de l'Etat pour sa responsabilité générale sur le sauvetage en mer.

Je vous en remercie et j'associe à ces remerciements les organismes partenaires de la campagne ministérielle de sécurité des loisirs nautiques dont la présence de la plupart d'entre eux est valorisée par le parcours très pédagogique de votre exposition pour « apprendre la mer » que je viens de visiter.

Je souhaite dans cette perspective saluer le rôle de tous les acteurs de la chaîne du sauvetage qui sont mobilisés pendant cette période estivale et tout au long de l'année pour assurer la sécurité des millions de pratiquants de loisirs nautiques et des professionnels de la mer.

Il nous faut éviter, suivant le slogan de la SNSM, que la mer ait le goût des larmes.

* La sécurité et le sauvetage en mer c'est une chaîne d'efficacité des services et des moyens opérationnels.

Si les progrès de la technique des navires, de la circulation maritime, des moyens d'alerte et de localisation des navires en détresse ont considérablement évolué ces dernières années, il ne faut pas oublier que chaque jour, les équipages des moyens d'intervention nautiques ou aériens prennent des risques parfois considérables pour se porter au secours des personnes en détresse en mer.

* Le sauvetage en mer est aussi une chaîne de solidarité car 50 % des interventions sont en mer le fait des 5000 bénévoles de la SNSM qui effectuent 70 % de leurs interventions au profit de la plaisance.

* C'est pourquoi je souhaite conclure mon propos en vous informant que j'ai décidé que l'Etat contribuera financièrement à l'équipement de tous les canots hauturiers de la SNSM en systèmes d'identification automatique. Ces équipements, en usage aujourd'hui sur les navires de commerce et à partir de 2007 sur les navires de pêche de plus de 15 mètres sont en effet de nature à améliorer considérablement les conditions d'intervention et l'efficacité des moyens des secours mais aussi la sécurité des équipages des canots.

Il y a près de 20 ans, à L'Aber Wrac'h, dans la nuit du 5 au 6 août 1986, le dévouement des bénévoles de la SNSM avait conduit au sacrifice de tout l'équipage du canot de la SNSM parti à la recherche d'un navire de plaisance.

Pour ce 20ème anniversaire des fêtes maritimes de Douarnenez , nous ne les oublions pas et votre manifestation nous permet ce jour de leur rendre, à leur familles, à la communauté des gens de mer, le témoignage de notre souvenir et de notre admiration.


Mesdames, Messieurs je vous remercie.

Source http://www.equipement.gouv.fr, le 28 juillet 2006

Rechercher