Déclaration de M. Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire et président de l'UMP, sur la commémoration des attentats du 11 septembre 2001 et l'hommage aux pompiers de New York, New York le 10 septembre 2006. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire et président de l'UMP, sur la commémoration des attentats du 11 septembre 2001 et l'hommage aux pompiers de New York, New York le 10 septembre 2006.

Personnalité, fonction : SARKOZY Nicolas.

FRANCE. Ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire ; FRANCE. UMP, président

Circonstances : Voyage aux Etats-Unis de M. Nicolas Sarkozy, ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, du 10 au 12 septembre 2006, à l'occasion de la commémoration du cinquième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001

ti : M. le Commissaire Scoppetta,
Mesdames, Messieurs,


Je suis très ému d'être parmi vous aujourd'hui pour commémorer ensemble le cinquième anniversaire des terribles attentats du 11 septembre et pour vous exprimer, en ce jour si symbolique, toute la compassion et l'admiration de la France.

Ce 11 septembre 2001, vous, les pompiers de New York, avez incarné pour toute l'Amérique, et pour le monde entier, les valeurs suprêmes du dévouement et de l'héroïsme.

Vous êtes intervenus au World Trade Center quelques minutes seulement après le choc du premier avion contre la Tour Nord, à 8h46. Sous le regard bouleversé de l'Amérique et du monde, votre courage exemplaire a permis ainsi de sauver des milliers de vies humaines. Quelque 200 de vos unités ont été déployées sur le site des Tours Jumelles. En trois mois d'efforts ininterrompus et acharnés, vous êtes parvenus à éteindre l'incendie sur le site. Vous avez ensuite déblayé les 1,5 millions de tonnes de gravats issus des tours jumelles. Au total, en neuf mois d'un engagement terriblement éprouvant, vos équipes ont effectué un travail qui aurait dû prendre trois ans.

Vous avez payé un lourd tribut dans cet engagement. 343 pompiers l'ont payé en effet de leur vie. Nous honorons aujourd'hui leur mémoire, comme nous honorons celle des près de 3.000 victimes des attentats du 11 septembre, parmi lesquelles 5 victimes françaises. Nous pensons à leurs amis, à leurs proches, à tous ceux aussi qui ont été blessés lors de ces attentats.
Je suis particulièrement ému de rendre cet hommage en ce lieu si symbolique, dans cette caserne de sapeurs-pompiers qui a été la plus durement éprouvée par les attentats du 11 septembre. 15 de ses membres sont tombés ce jour-là. Je n'en ressens que plus profondément l'honneur que vous me faites en m'accueillant ici aujourd'hui, en ce jour et en ce lieu si chargés d'émotion.

Votre hospitalité me touche, et votre action nous rappelle combien être pompier c'est bien plus qu'un métier : c'est un engagement total au service des autres, qui peut aller jusqu'au sacrifice suprême. Et je sais combien vous êtes tous affectés par la mort en service de deux pompiers de New York au cours des derniers jours, Michael Reilly et Howard Carpluk. Permettez-moi aujourd'hui de saluer aussi leur mémoire.

Mesdames, Messieurs,

Parmi toutes les images bouleversantes du 11 septembre que j'ai si présentes à l'esprit, il en est une que je voudrais partager avec vous aujourd'hui. Cette image représente deux mots, qu'un doigt anonyme avait tracés sur la poussière des débris qui recouvrait l'un de vos camions. Ces deux mots disaient simplement : Thank you. Un merci anonyme, un merci de New York, un merci du monde entier.

A mon tour aujourd'hui, je souhaite vous exprimer la gratitude, l'admiration et la solidarité des pompiers de France et de mon pays tout entier. Votre dévouement est une leçon d'humanité, votre héroïsme, le 11 septembre comme au quotidien, est une leçon de courage. Et à cet instant je ne peux m'empêcher de penser à aux paroles magnifiques que Bruce Springsteen à écrites sur vous, après la tragédie du 11 septembre : « May your strengh gives us strengh, May your faith gives us faith, May your hope gives us hope, May your love gives us love. »

Le 14 juillet 2002, j'ai remis aux sapeurs-pompiers de New York la médaille d'or pour acte de courage et de dévouement. Aujourd'hui, je suis fier de vous remettre cette médaille d'honneur avec rosette échelon vermeil, habituellement décernée aux sapeurs-pompiers français pour services exceptionnels, en témoignage de notre reconnaissance et de la fraternité qui unit le corps des sapeurs-pompiers de New York et celui des sapeurs-pompiers français.


Source http://www.interieur.gouv.fr, le 12 septembre 2006

Rechercher