Déclaration de M. Bernard van Craeynest, président de la CFE CGC, sur le congrès de la CFE CGC et la candidature de M. van Craeynest, Paris le 7 décembre 2006. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Bernard van Craeynest, président de la CFE CGC, sur le congrès de la CFE CGC et la candidature de M. van Craeynest, Paris le 7 décembre 2006.

Personnalité, fonction : VAN CRAEYNEST Bernard.

FRANCE. CFE CGC, président

Circonstances : 33ème congrès confédéral de la CFE CGC le 7 décembre 2006

ti :


INTRODUCTION


CHERS AMIS,

IL Y A UN AN JE ME PRÉSENTAIS À VOS SUFFRAGES AVEC L'ANCIENNETÉ DU MILITANT, L'EXPÉRIENCE DU TERRAIN, LA DÉTERMINATION DU CANDIDAT.

L'ANNÉE QUE NOUS VENONS DE VIVRE A ÉTÉ PARTICULIÈREMENT RICHE ET PASSIONNANTE, MÊME SI LE CONTEXTE A ÉTÉ PARFOIS BIEN DIFFICILE.

JE ME PRÉSENTE À NOUVEAU DEVANT VOUS AUJOURD'HUI AVEC TOUJOURS AUTANT DE DÉTERMINATION ET D'ENGAGEMENT, MAIS UNE DÉTERMINATION ET UN ENGAGEMENT RENFORCÉS PAR L'EXPÉRIENCE D'UN PRÉSIDENT QUI A BEAUCOUP APPRIS DURANT L'ANNÉE ÉCOULÉE.

C'EST FORT DE CETTE EXPÉRIENCE QUE JE ME PERMETS DE PARTAGER AVEC VOUS DEUX CONVICTIONS :

LA PREMIÈRE CONVICTION CONCERNE NOTRE ORGANISATION :

JE VEUX VOUS RASSEMBLER POUR ABORDER L'AVENIR, FORT DES RICHESSES DE NOTRE ORGANISATION DANS TOUTES SES COMPOSANTES.

CETTE VOLONTÉ DE RASSEMBLEMENT EST DEVENUE UNE PRIORITÉ ABSOLUE À L'HEURE OÙ LE DIALOGUE SOCIAL EST EN PANNE DANS NOTRE PAYS (À CE TITRE, LA CRISE DU CONTRAT PREMIÈRE EMBAUCHE A ÉTÉ ÉLOQUENTE) ET ALORS QUE NOUS ABORDONS LE DOSSIER REPRÉSENTATIVITÉ AVEC UN AVIS DU CES QUI NE VA PAS DANS LE SENS DE CE QUE NOUS PRÉCONISONS. FACE À CETTE SITUATION DE CRISE OUVERTE L'HEURE N'EST PLUS AUX QUERELLES.

DEUXIÈME CONVICTION : SUR L'ÉTAT DE LA FRANCE, PARTICULIÈREMENT TOUCHÉE PAR LA CRISE DES CLASSES MOYENNES

DANS CE PAYS, DEPUIS TROP D'ANNÉES, ON S'INTÉRESSE SYSTÉMATIQUEMENT À LA TÊTE, AUX JAMBES - AUX RICHES OU AUX PAUVRES - MAIS ON S'INTÉRESSE FORT PEU AU RESTE DU CORPS. NOUS REPRÉSENTONS, AU TRAVERS DES POPULATIONS INTERMÉDIAIRES, DES POPULATIONS QUI SONT LA COLONNE VERTÉBRALE, LES FORCES VIVES DE NOTRE SOCIÉTÉ, DE NOTRE ÉCONOMIE, DE NOS ENTREPRISES.

OR, NOUS LE SAVONS TOUS, QUAND LA MoeLLE ÉPINIÈRE EST TOUCHÉE, LE CORPS EST PARALYSÉ. AUJOURD'HUI IL S'AGIT DE LE REVITALISER, CE CORPS, ET DONC JE ME PRÉSENTE À NOUVEAU DEVANT VOUS POUR METTRE EN ORDRE DE MARCHE LA CFE-CGC AU SERVICE DE CEUX QUI CRÉENT, QUI VEULENT PRENDRE DES RESPONSABILITÉS, QUI VEULENT SE BATTRE, QUI VEULENT INNOVER, QUI VEULENT ALLER DE L'AVANT.

AUJOURD'HUI TOUS CES TALENTS SONT FREINÉS, EMPÊCHÉS, ENTRAVÉS, DECOURAGÉS, ILS SONT POURTANT L'AVENIR DE LA FRANCE, L'AVENIR DE NOTRE ORGANISATION. LA CFE-CGC PEUT ET DOIT DEVENIR L'ORGANISATION QUI DÉFEND ET AIDE CEUX QUI FONT ET FERONT LA FRANCE DE DEMAIN.

POUR ATTEINDRE MON OBJECTIF QUI EST DE PLACER LA CFE-CGC EN TANT QU'ORGANISATION INCONTOURNABLE DES CLASSES MOYENNNES, JE VAIS VOUS PRÉSENTER L'ÉQUIPE QUI VA NOUS FAIRE GAGNER, PUIS JE VOUS INDIQUERAI LES PRINCIPALES PISTES DE RÉFLEXION QUE JE SOUHAITE NOUS VOIR COLLECTIVEMENT PARTAGER ET PORTER.


I - LA CONFÉDÉRATION :

UNE ÉQUIPE AU SERVICE DES MILITANTS, UNE METHODE DE TRAVAIL POUR DÉFENDRE DEMAIN CEUX QUE NOUS REPRÉSENTONS

1/ L'UNITÉ

LA CFE-CGC EST UNE BELLE ORGANISATION QUI REPOSE SUR DES STRUCTURES TERRITORIALES, FÉDÉRALES ET SYNDICALES QUI LUI PERMETTENT D'IRRIGUER LE TERRITOIRE NATIONAL ET D'ÊTRE PRESENTE DANS TOUS LES SECTEURS D'ACTIVITÉS.

POURTANT IL EST APPARU CES DERNIÈRES ANNÉES QUE NOUS AVIONS UN CERTAIN NOMBRE DE DIFFICULTÉS À EXPLOITER TOTALEMENT L'ENSEMBLE DE NOS FORCES, DE NOS RÉSEAUX, LES FORCES VIVES DE NOTRE ORGANISATION, QUI SONT PARFOIS TROP MÉCONNUES, PAS SUFFISAMMENT VALORISÉES.

PRINCIPALE RAISON : ELLES S'IGNORENT LES UNES LES AUTRES.

JE NE VEUX PLUS QUE NOUS PERDIONS DU TEMPS EN QUERELLES INTESTINES, EN QUERELLES DE STRUCTURE, DE POUVOIR, DE PERSONNES ET DANS LES TROIS PROCHAINES ANNÉES, Ô COMBIEN IMPORTANTES POUR L'AVENIR DU DIALOGUE SOCIAL ! IL EST IMPÉRATIF QUE NOUS SOYONS BEAUCOUP PLUS EN HARMONIE, EN OSMOSE ET EFFICACES, AU SERVICE DE CELLES ET CEUX QUE NOUS REPRÉSENTONS, NOS ADHÉRENTS, NOS MILITANTS QUI SE DÉVOUENT CHAQUE JOUR POUR NOTRE CAUSE.

LA MAISON DE LA CFE-CGC REPOSE SUR SES MILITANTS BIEN ENTENDU, MAIS ÉGALEMENT SUR DES SALARIÉS COMPÉTENTS, DISPONIBLES, DÉVOUÉS.

ILS ATTENDENT DE NOUS QUE NOUS LEUR MONTRIONS LE SENS QUE NOUS VOULONS DONNER À NOTRE ACTION.

C'EST POURQUOI JE ME PRÉSENTE DEVANT VOUS AVEC UNE ÉQUIPE CAPABLE ET DÉTERMINÉE POUR RELEVER NOS DÉFIS.

2/ L'ÉQUIPE

UNE ÉQUIPE DONT LES PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES SONT L'EXPÉRIENCE, LA RESPONSABILITÉ ET L'IMPLICATION POUR ÊTRE AU SERVICE DE L'ENSEMBLE DE NOTRE ORGANISATION.

GÉRARD LABRUNE SE PRÉSENTE AU POSTE DE SECRETAIRE GÉNÉRAL À MES CÔTÉS. IL A SU, TANT PAR SON PARCOURS PROFESSIONNEL QUE SYNDICAL, DÉMONTRER CE QU'INCARNE LA CFE-CGC : UNE ORGANISATION POUR LAQUELLE LA FORMATION ET L'ASCENSEUR SOCIAL NE SONT PAS DE VAINS MOTS. IL INCARNE DANS LE SECTEUR BANCAIRE CETTE CAPACITÉ D'ÊTRE À L'ÉCOUTE ET AU SERVICE DE TOUS LES SALARIÉS ET AUSSI DE CEUX QUE J'APPELERAIS LES « ASPIRANTS CADRES », CEUX QUI BIENTÔT FERONT LA FRANCE DU FUTUR.

HÉLIOS INSA, TRÉSORIER SORTANT, A UNE RICHE EXPÉRIENCE EN PARTICULIER DU FONCTIONNEMENT DE NOTRE ORGANISATION. IL A ÉTÉ SECRÉTAIRE NATIONAL À L'ACTION ET DEPUIS 1999, IL EST TRÉSORIER CONFÉDÉRAL, CE QUI FAIT DE LUI L'UN DES MILITANTS LES PLUS EXPERTS DES ROUAGES DE LA CFE-CGC.

AU-DELÀ, C'EST UNE ÉQUIPE DE 7 SECRÉTAIRES NATIONAUX QUI SERONT RÉPARTIS DE MANIÈRE À RÉPONDRE PARFAITEMENT AUX ENJEUX DE DEMAIN.

MAIS JE TIENS PRÉALABLEMENT À REMERCIER TOUTE L'ÉQUIPE DU BUREAU ET PLUS PARTICULIÈREMENT CEUX QUI VONT QUITTER L'EXÉCUTIF CONFÉDÉRAL : JEAN-LOUIS WALTER, JEAN-MARC ICARD, CLAUDE COURTY, MICHEL LAMY, SERGE LANTEAUME, CATHERINE GAUGUET, PHILIPPE GUYONNET, MONA VASSEL.

JE TIENS AUSSI, UNE NOUVELLE FOIS, À RENDRE HOMMAGE AU PRÉSIDENT JEAN-LUC CAZETTES, TROP TÔT DISPARU. JE SUIS ÉMU D'ÊTRE CELUI QUI LUI SUCCÈDE POUR DÉFENDRE LE PATRIMOINE ET L'AVENIR DE LA CONFÉDÉRATION. JE SUIS ÉMU DE ME BATTRE COMME IL L'A FAIT SI SOUVENT.

POUR LA CFE-CGC, JE VEUX DEMAIN :

QUE LE SECTEUR DE L'EUROPE ET DE L'INTERNATIONAL FASSE L'OBJET D'UN SECRÉTARIAT À PART ENTIÈRE. C'EST PAR ESSENCE UN SECTEUR TRANSVERSE QUI NOUS IMPACTE TOUS DANS NOTRE VIE QUOTIDIENNE.

TOUT DÉCOULE AUJOURD'HUI DE LA MONDIALISATION ET DE LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE. LA CFE-CGC AURA À PRENDRE SA PLACE DANS CE CONCERT EUROPÉEN ET INTERNATIONAL. LES ORGANISATIONS AUXQUELLES NOUS APPARTENONS, LA CONFÉDERATION EUROPÉENNE DES CADRES, LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES CADRES, ACCOMPLISSENT UN TRAVAIL FONDAMENTAL.

TOUTEFOIS, NOUS NE POUVONS RESTER À L'ÉCART DE CE QUI EST DEVENU LA PREMIÈRE FORCE SYNDICALE MONDIALE. VOULONS-NOUS REJOINDRE LES STRUCTURES EXISTANTES TELLES LA CONFÉDÉRATION EUROPÉENNE DES SYNDICATS OU LA TOUTE RÉCENTE CONFÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE ?

NOUS DEVRONS RÉPONDRE À CETTE QUESTION.

L'ENSEMBLE DE LA TÂCHE ET DE LA RÉFLEXION À MENER NÉCESSITE BIEN LA MOBILISATION D'UN SECRÉTAIRE NATIONAL À PLEIN TEMPS, AIDÉ PAR UN OU DEUX DELEGUÉS NATIONAUX.

L'EMPLOI ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LE SECRÉTAIRE NATIONAL AURA BESOIN D'ÊTRE EPAULÉ PAR UN CERTAIN NOMBRE DE DÉLÉGUES NATIONAUX POUR POURVOIR À L'ENSEMBLE DES MISSIONS QUI RELÈVENT DE CE SECTEUR ; SECTEUR AUQUEL JE SOUHAITE ADJOINDRE UNE ACTIVITÉ QUI JUSQU'À MAINTENANT SE TROUVAIT DANS LE CADRE DE LA PROTECTION SOCIALE : JE VEUX PARLER DE L'ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE. UNE GRANDE RÉFLEXION SERA AUSSI À MENER SUR LA SÉCURISATION DES PARCOURS QUE NOUS PRÉFERONS ABORDER SOUS LE TERME DE MOBILITÉS PROFESSIONNELLES.

LE SECTEUR DE LA PROTECTION SOCIALE, QUI RECOUVRE LE CHAMP DES RETRAITES, DE L'ASSURANCE MALADIE, DES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET DES MALADIES PROFESSIONNELLES, MAIS AUSSI LE CHAMP DE LA DÉPENDANCE DONT NOUS VOULONS FAIRE UNE 5E BRANCHE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE AVEC, EN FILIGRANE, LE DÉLICAT PROBLÈME DU FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE.

LA PROTECTION SOCIALE SERA PLUS QUE JAMAIS AU CoeUR DE NOS PRÉOCCUPATIONS DANS LA MANDATURE QUI VA DÉBUTER.

BIEN ENTENDU L'ÉCONOMIE QUE NOUS VOULONS AU SERVICE DE L'HOMME, UNE ÉCONOMIE RESPONSABLE, UNE ÉCONOMIE QUI PRENNE EN COMPTE NON SEULEMENT LA GLOBALISATION, LA MONDIALISATION, MAIS QUI APPORTE AUSSI DES RÉPONSES À L'ORGANISATION ET À LA STRUCTURATION DE L'ÉCONOMIE AU SERVICE DES ENTREPRISES ET DONC AU SERVICE DE L'EMPLOI.

JE VEUX AUSSI INSISTER SUR L'ENJEU MAJEUR QUE REPRÉSENTE LE SECTEUR INDUSTRIEL. ARRÊTONS TOUT DE SUITE LE DISCOURS IRRÉALISTE D'UN PAYS OÙ IL N'Y AURAIT QUE DES ENTREPRISES DE SERVICES. LA CFE-CGC DÉFEND CES SECTEURS ET A CONSCIENCE QU'IL FAUT ANTICIPER LES RECONVERSIONS. IL FAUDRA TRAVAILLER INTENSÉMENT SUR CETTE PROBLÉMATIQUE.
CONSUMÉRISME

PAR AILLEURS, À L'HEURE OÙ NOUS INSISTONS DE PLUS EN PLUS SUR LA DIFFICULTÉ DES CLASSES MOYENNES QUI VOIENT BAISSER LEUR POUVOIR D'ACHAT ET LEUR REVENU NET DISPONIBLE.

PARMI LES PROBLÈMES QU'ELLES RENCONTRENT IL Y A PRÉCISEMENT CELUI DE LA CONSOMMATION ET CELUI DU LOGEMENT.

LE CONSUMÉRISME : NOTRE STRUCTURE ORGECO QUI DEPUIS CETTE ANNÉE EST TOTALEMENT PILOTÉE PAR LA CFE-CGC ME SEMBLE DEVOIR ÊTRE PARTICULIÈREMENT MISE EN VALEUR. C'EST UN OUTIL EFFICACE ET ADAPTÉ AU SERVICE DE L'ENSEMBLE DE NOS ADHÉRENTS ET MILITANTS.

LA CFE-CGC SOUHAITE ÉGALEMENT PORTER SA RÉFLEXION SUR LA CONSOMMATION CITOYENNE PUISQUE L'ACHAT « TOUJOURS MOINS CHER » A UN IMPACT SUR LA PRODUCTION ET DONC SUR LA MASSE SALARIALE...

PAR AILLEURS, LES PROBLÈMES DU LOGEMENT : DE L'HABITAT SOCIAL MAIS AUSSI DU LOGEMENT INTERMÉDIAIRE, NÉCESSITENT QUE NOUS METTIONS L'ACCENT SUR L'ENSEMBLE DE CE SECTEUR DE MANIÈRE À INFORMER, ÉCLAIRER TOUS LES ADHÉRENTS, TOUS LES MILITANTS, TOUS LES FUTURS ADHÉRENTS DE LA CFE-CGC.

NOUS DEVONS LEUR MONTRER À QUEL POINT NOUS ALLONS NOUS BATTRE POUR FAIRE EN SORTE QUE CE POSTE DU BUDGET DES MÉNAGES NE SOIT PLUS UN ÉLÉMENT AUSSI PRENANT DANS LEURS CHARGES.

LE FAIBLE NIVEAU DU LOGEMENT INTERMÉDIAIRE DANS NOTRE PAYS NÉCESSITE QUE LA CFE-CGC AIGUILLONNE LES POUVOIRS PUBLICS POUR QUE CE TYPE D'HABITAT SOIT À LA HAUTEUR DES BESOINS EXPRIMÉS.

UN AUTRE SECRÉTARIAT NATIONAL SERA DEDIÉ AU DÉVELOPPEMENT ET À L'ACTION.

COMME JE VOUS LE DISAIS NOUS AVONS DES MILITANTS DE VALEUR DANS NOS SECTIONS SYNDICALES, DANS NOS SYNDICATS, DANS NOS FÉDÉRATIONS, DANS NOS UNIONS TERRITORIALES ; CEUX-CI NE SE CONNAISSENT PAS TOUJOURS LA RESSOURCE EN COMPÉTENCES, EN DISPONIBILITÉ QUE NOUS AVONS. IL EST DONC INDISPENSABLE QU'AVEC L'APPUI DES SERVICES CONFÉDÉRAUX NOUS PUISSIONS DAVANTAGE OPTIMISER CELA. CE SECTEUR PRENDRA D'AUTANT PLUS D'IMPORTANCE QUE, COMME VOUS LE SAVEZ, NOUS ALLONS ÊTRE CONFRONTÉS DANS LES PROCHAINS MOIS À DES ÉLECTIONS DITES DE REPRESENTATIVITÉ, À COMMENCER PAR CELLE QUI EST INSCRITE DANS LE CALENDRIER, JE VOUS PARLE DE L'ELECTION PRUD'HOMALE DE DÉCEMBRE 2008.

BIEN ENTENDU, NOUS AVONS ENREGISTRÉ CES DERNIÈRES ANNÉES, UN CERTAIN NOMBRE DE SUCCÈS, DE PROGRESSIONS, QUE CE SOIT LORS DU SCRUTIN PRUD'HOMAL DE DÉCEMBRE 2002, À L'OCCASION DES ÉLECTIONS DE LA MSA, À L'OCCASION, JE L'ESPÈRE, DES TOUTES PROCHAINES ÉLECTIONS AUX CHAMBRES D'AGRICULTURE ; MAIS LE RENDEZ-VOUS CLÉ DE LA MANDATURE QUI S'OUVRE DEMAIN EST BIEN SÛR CELUI DES ÉLECTIONS PRUD'HOMALES.

POUR CELA VOUS SAVEZ QUE NOUS AVONS BESOIN DE METTRE EN ORDRE DE MARCHE L'ENSEMBLE DE NOS FORCES ; NOUS AVONS PROCÉDÉ AU COURS DE CETTE ANNÉE 2006 AU RENOUVELLEMENT DE NOS STRUCTURES TERRITORIALES. CELLES-CI NE FONCTIONNENT PAS ENCORE SUFFISAMMENT EN BONNE INTELLIGENCE AVEC NOS STRUCTURES PROFESSIONNELLES. POUR CELA NOUS DEVONS OPTIMISER NOS SYSTÈMES D'INFORMATION, NOS MOYENS D'ÉCHANGE. JE COMPTE BIEN RESSERRER LES LIENS, NON SEULEMENT DE LA CONFÉDÉRATION QUI DOIT ÊTRE AU SERVICE DE L'ENSEMBLE DE SES STRUCTURES, MAIS ÉGALEMENT DES FÉDÉRATIONS AVEC LES UNIONS TERRITORIALES.

ENFIN LE DERNIER AXE SERA CENTRÉ SUR NOTRE COHÉSION INTERNE.

BIEN SÛR, LA COHÉSION, RELÈVE DE LA RESPONSABILITÉ DU PRÉSIDENT ET JE ME VEUX L'HOMME ORCHESTRE DE CETTE COHÉSION. CEPENDANT LA TÂCHE EST TELLE QU'UN SECRÉTARIAT NATIONAL DOIT Y ÊTRE ENTIÈREMENT CONSACRÉ.
L'EXPÉRIENCE M'A PERMIS DE CONSTATER QUE NOS STRUCTURES NE SONT PAS SUFFISAMMENT EN LIEN, QU'ELLES SOIENT PROFESSIONNELLES OU TERRITORIALES.

LA CFE-CGC, AU SERVICE DE L'ENSEMBLE DE NOS STRUCTURES, PERD TROP DE TEMPS À COMPRENDRE CERTAINES DES DIFFICULTÉS QUE VOUS RENCONTREZ ET IL EST INDISPENSABLE, FACE AUX ENJEUX MAJEURS QUE NOUS ALLONS AFFRONTER, DE TOUT METTRE EN oeUVRE POUR RENFORCER CETTE COHÉSION INTERNE. IL NOUS FAUT FAVORISER LES FLUX ASCENDANTS ET DESCENDANTS D'INFORMATIONS ET D'ÉCHANGES.

BIEN ENTENDU, L'ÉQUIPE DES DÉLEGUÉS NATIONAUX QUE VOUS ÉLIREZ CET APRÈS-MIDI VIENDRA ÉPAULER L'ACTION DE CES DIFFÉRENTS SECRÉTAIRES NATIONAUX PAR SES COMPÉTENCES ET SON ENGAGEMENT.

3/ UNE MÉTHODE DE TRAVAIL AU SERVICE DES STRUCTURES

POUR CE QUI EST DU CONTACT PERMANENT ENTRE LA CONFÉDÉRATION ET LES STRUCTURES PROFESSIONNELLES, NOUS ALLONS OPTIMISER LE FONCTIONNEMENT DE NOTRE COMITÉ DIRECTEUR CONFÉDÉRAL.

AU-DELÀ DE NOTRE RÉUNION MENSUELLE, NOUS ALLONS METTRE EN PLACE UN RENDEZ-VOUS TRIMESTRIEL, PROGRAMMÉ SUFFISAMMENT LONGTEMPS À L'AVANCE POUR QUE, SUR UNE DEMI JOURNÉE, NOUS ABORDIONS UN SUJET PRÉCIS, TEL LE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE, L'AVENIR DES RETRAITES COMPLÉMENTAIRE, LE PROBLÈME DU POUVOIR D'ACHAT DES CLASSES MOYENNES ; AUTANT DE SUJETS SUR LESQUELS LA CFE-CGC AURA UN POSITIONNEMENT PARFAITEMENT CLAIR ET TRANCHÉ QUI CARACTÉRISERA LA SPÉCIFICITÉ DE NOTRE ORGANISATION ET TIENDRA COMPTE DES GRANDS ENJEUX DU MONDE DE DEMAIN.

EN TANT QUE PRÉSIDENT, JE VEUX ÊTRE LE PORTE PAROLE D'UNE ORGANISATION VIVANTE, QUI S'ENGAGE DANS UNE RÉFLEXION ANTICIPANT L'AVENIR, QUI FASSE ENTENDRE SA VOIX HAUT ET CLAIR.
C'EST VOTRE ORGANISATION, ENRICHIE DE VOS ENGAGEMENTS ET DE VOS CONVICTIONS.

JE COMPTE, BIEN ÉVIDEMMENT, SUR L'APPORT DE VOUS TOUTES ET VOUS TOUS, ET SUR L'APPORT DE TOUTES NOS STRUCTURES POUR CLARIFIER ET RENFORCER NOTRE ACTION.

BIEN ÉVIDEMMENT, CHACUNE ET CHACUN DES MILITANTS CFE-CGC DEVRONT S'APPROPRIER NOS POSITIONS. CELA PASSERA PAR UNE ÉVOLUTION DE NOS OUTILS DE COMMUNICATION INTERNES. IL S'AGIT DE LES ACTUALISER, LES MODERNISER, LES RÉFORMER. NOUS EN AVONS TROP ET ILS NE SONT PAS TOUJOURS COHÉRENTS. NOUS DEVONS EN RÉDUIRE LE NOMBRE POUR RENFORCER NOTRE MESSAGE SUR DES SUPPORTS INCONTOURNABLES.

CELA IRA DE LA LETTRE CONFÉDÉRALE AU SITE INTERNET EN PASSANT PAR ENCADREMENT MAGAZINE, LA NEWSLETTER, ET À L'ENSEMBLE DES PUBLICATIONS DE NOS STRUCTURES.

JE PENSE EN PARTICULIER AU SITE INTERNET QUI EST LA VÉRITABLE VITRINE DE NOTRE ORGANISATION, CELLE À LAQUELLE TOUS CITOYENS, SALARIÉS PEUVENT AVOIR ACCÈS À TOUT MOMENT DU JOUR OU DE LA NUIT, 365 JOURS PAR AN. IL FAUT QUE CETTE VITRINE SOIT LE REFLET D'UNE ORGANISATION DYNAMIQUE, EN MOUVEMENT, QUI A LA VOLONTÉ DE DÉMONTRER QU'ELLE EST INCONTOURNABLE DANS LE PAYSAGE SOCIAL FRANÇAIS. C'EST BIEN ÉVIDEMMENT SUR CELA QUE NOUS ALLONS FAIRE PORTER NOS EFFORTS DANS LES PROCHAIN JOURS POUR FAIRE EN SORTE QUE DÈS DÉBUT 2007 NOUS AYONS UN OUTIL QUI VALORISE L'IMAGE DE LA CFE-CGC ET QUI CONSTITUE UNE RÉFÉRENCE DANS UN DOMAINE OÙ NOUS AVONS ÉTÉ PARMI LES PREMIÈRES ORGANISATIONS SYNDICALES À UTILISER CE TYPE DE SUPPORT DE COMMUNICATION.

AFIN DE METTRE EN oeUVRE CETTE MÉTHODE DE TRAVAIL, J'AI BESOIN DE CHACUN ET CHACUNE D'ENTRE VOUS. CELA VEUT DIRE METTRE DE CÔTÉ LES INTERÊTS PERSONNELS, CAR NOUS DEVONS NOUS UNIR FACE À LA VRAIE CRISE DU SYNDICALISME QUE NOUS VIVONS AUJOURD'HUI.


II - EN ORDRE DE MARCHE, L'ÉQUIPE ÉLUE VA NOUS PERMETTRE DE PORTER NOTRE PROJET

1/ POUR LA REPRÉSENTATIVITÉ

NOUS AVONS VÉCU UNE ANNÉE 2006 TRES ORIENTÉE SUR CE THÈME :

LES RAPPORTS DE MESSIEURS CHERTIER ET HADAS-LEBEL ET LA SAISINE DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL NOUS ONT PERMIS D'EXPRIMER DE FACON TRES CLAIRE NOS POSITIONS SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET LA REPRÉSENTATIVITÉ SYNDICALE PAR MA VOIX, AU NOM DE L'ORGANISATION.

VOUS EN CONNAISSEZ MAINTENANT LE RÉSULTAT. IL A ETE ADOPTÉ LA SEMAINE DERNIÈRE EN SÉANCE PLÉNIÈRE, MALGRÉ NOS MISES EN GARDE. MAIS LA RÉFLEXION QUE NOUS AVONS APPORTÉE SUR LA NÉCESSITÉ D'UN SYNDICALISME D'ADHÉSION DANS NOTRE PAYS DEMEURE.

L'AVIS PRÉCISE QUE LA LÉGITIMITÉ DES ACTEURS SYNDICAUX DOIT PASSER PAR UNE ÉLECTION DE REPRÉSENTATIVITÉ. IL SERAIT ALORS NÉCESSAIRE DANS UN AVENIR PROCHE DE NOUS S'ORIENTER VERS DES ACCORDS MAJORITAIRES. J'AI EXPRIMÉ LA POSITION DE NOTRE ORGANISATION POUR UNE PRISE DE CONSCIENCE QUE SI L'ÉLECTION EN DÉMOCRATIE EST UN ACTE MAJEUR POUR LÉGITIMER LES ACTEURS, ELLE EST INSUFFISANTE.

LA SITUATION EST GRAVE : 8 % DE TAUX DE SYNDICALISATION, UN NOMBRE DE MILITANTS QUI A TENDANCE À DIMINUER, L'EFFET DU « PAPY-BOOM » ET LA MODIFICATION DES STRUCTURES DU SALARIAT ENTRAINE UNE SITUATION NOUVELLE : PLUS DE SALARIÉS DANS LES PME, MOINS DANS LES GRANDES ENTREPRISES ET DANS L'ADMINISTRATION.

IL EST URGENT DE FAIRE PRENDRE CONSCIENCE À L'ENSEMBLE DE NOS CONCITOYENS, DE NOS SALARIÉS, FUTURS OU PASSÉS, DES PROFESSIONS LIBÉRALES, DES ENTREPRENEURS, QU'ILS DOIVENT IMPÉRATIVEMENT SE TOURNER VERS UNE STRUCTURE COLLECTIVE QUI LES REPRÉSENTE ET LES SOUTIENT DANS TOUS LES MOMENTS DE LEUR VIE PROFESSIONNELLE.

IL S'AGIT LÀ DE NOTRE COMBAT. UN COMBAT VITAL, ESSENTIEL POUR NOUS, POUR L'ENSEMBLE DU SYNDICALISME FRANÇAIS, ET SURTOUT POUR L'ENSEMBLE DE L'ORGANISATION DU TRAVAIL DE DEMAIN.

POUR CELA, CE SYNDICALISME D'ADHÉSION, CELUI AUQUEL NOUS CROYONS, DOIT PASSER PAR UNE PRISE DE CONSCIENCE DE L'IMPORTANCE DU COLLECTIF PAR RAPPORT À L'INDIVIDUEL CHAQUE JOUR PLUS PRÉSENT. NOUS LE CONSTATONS TOUS, TOUS LES JOURS : PAR L'ÉVOLUTION DES MENTALITÉS, PAR LA PRESSION DES ENTREPRISES, QUI PRÉFERENT NÉGOCIER DE GRÉ À GRÉ AVEC CHAQUE SALARIÉ.

NOUS AVONS CONDUIT CES DERNIÈRES SEMAINES UNE ÉTUDE, AVEC DES SPÉCIALISTES, DES JURISTES, POUR DÉMONTRER QUE NOS PROPOSITIONS DE RÉSERVER DES ACCORDS D'ENTREPRISE OU DE BRANCHE AUX SEULS ADHÉRENTS DES ORGANISATIONS SYNDICALES EST UN ÉLEMENT COHERENT AVEC LE DROIT FRANÇAIS ET INTERNATIONAL. CELA NE REMET PAS EN CAUSE LA LIBERTÉ DE CHACUN A ADHÉRER OU NON À UNE ASSOCIATION OU À UNE ORGANISATION SYNDICALE.

CETTE PROPOSITION APPARAISSAIT ENCORE COMME ICONOCLASTE EN JUILLET DERNIER ; CETTE PROPOSITION A FAIT DU CHEMIN DEPUIS LORS. NOS IDÉES GAGNENT DU TERRAIN. ET SOYEZ CONVAINCUS QU'ENSEMBLE NOUS IRONS JUSQU'AU BOUT DE NOS CONVICTIONS.

NOUS POURSUIVRONS CE TRAVAIL D'INFORMATION ET DE PERSUASION. IL FAUT FAIRE COMPRENDRE À TOUTES ET TOUS QUE DANS UN PAYS QUI VIEILLIT, DANS UN PAYS OÙ LES JEUNES N'ONT PAS ENCORE PRIS CONSCIENCE DE L'IMPORTANCE DE L'ACTION COLLECTIVE, IL FAUT SAVOIR SE REMETTRE EN QUESTION POUR OFFRIR UN VISAGE PLUS ATTRACTIF, UN DIALOGUE SOCIAL CONSTRUCTIF, UN SYNDICALISME DE SERVICES.

IL FAUT QUE CHACUN PRENNE CONSCIENCE QUE CE QUI EXISTE AU TRAVERS DE LA LOI, DES ACCORDS INTERPROFESSIONNELS, DES CONVENTIONS COLLECTIVES, BREF, NOTRE MODÈLE SOCIAL, N'EST PAS UN ACQUIS IMMUABLE. IL PEUT ÊTRE À TOUT MOMENT REMIS EN CAUSE, ÊTRE ADAPTÉ, MODERNISÉ POUR DÉFENDRE AU MIEUX LES INTÉRÊTS DES SALARIÉS.

POUR CELA IL FAUDRA DES ACTEURS FORTS, DES ACTEURS FORMÉS ET RESPONSABLES.

CES ACTEURS CE SONT D'ABORD DES MILITANTS QUI COMMENCENT PAR ADHÉRER. SI NOUS N'AVONS PLUS D'ADHÉRENTS, IL N'Y AURA BIENTÔT PLUS PERSONNE AUTOUR DE LA TABLE POUR NÉGOCIER.

C'EST POURQUOI JE POURSUIS LE COMBAT MENÉ PAR JEAN-LUC CAZETTES. AU-DELA DES FAMEUX EMPLOIS FICTIFS LE CONTRAT D'ENGAGEMENT SOCIAL DOIT MAINTENANT SE CONCRÉTISER. GÉRARD LARCHER, NOTRE MINISTRE DU TRAVAIL, TROUVE L'IDÉE TRES INTÉRESSANTE. MOI AUSSI ! SOYONS CONCRETS ET AGISSEZ !


AUTRE HÉRÉSIE DE CET AVIS DU CES : IL PRÉCONISE D'ALLER VERS DES ACCORDS MAJORITAIRES. COMBIEN D'ACCORDS CONCLUS CES DERNIÈRES ANNÉES, QUE CE SOIT AU NIVEAU NATIONAL, INTERPROFESSIONNEL, AU NIVEAU DES CONVENTIONS COLLECTIVES, OU ACCORDS D'ENTREPRISES, AURAIENT EFFECTIVEMENT EXISTÉ SI NOUS ÉTIONS DEJÀ DEPUIS 10 OU 20 ANS DANS UN SYSTÈME DIT D'ACCORD MAJORITAIRE ?

J'AI VÉCU L'EXPÉRIENCE EN TANT QUE DÉLEGUÉ SYNDICAL D'ENTREPRISE, EN 1985, DANS MON ÉTABLISSEMENT DE SNECMA-CORBEIL. NOUS VIVIONS DEPUIS DEUX ANS SOUS LE RÉGIME DE L'AUTORISATION ADMINISTRATIVE DU TRAVAIL DE FIN DE SEMAINE, SAMEDI-DIMANCHE EN PRODUCTION. LA DIRECTION DE L'ENTREPRISE PRENANT CONSCIENCE QUE LE BESOIN ETAIT PERMANENT A DECIDÉ DE NÉGOCIER UN ACCORD POUR METTRE EN PLACE DES ÉQUIPES DE SUPPLÉANCE DU SAMEDI-DIMANCHE. NOUS AVONS NEGOCIÉ UN ACCORD QUI A TENU COMPTE DES BESOINS DE L'ENTREPRISE MAIS ÉGALEMENT DE L'INTÉRÊT DES SALARIÉS. CELA S'EST TRADUIT PAR DES CONDITIONS D'EMPLOI DE 23 HEURES EFFECTIVES PAYÉES 35, SEULEMENT SUR LA BASE DU VOLONTARIAT ET AU MAXIMUM PENDANT DEUX ANS AFIN DE NE PAS CRÉER D'ACCOUTUMANCE À UN MODE DE TRAVAIL PARTICULIER, AVEC DES GARANTIES DE MAINTIEN DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. SI NOUS N'AVIONS PAS EU LA CAPACITÉ DE FAIRE VALIDER UN ACCORD SIGNÉ PAR DES ORGANISATIONS MINORITAIRES EN L'OCCURRENCE FORCE OUVRIÈRE ET LA CFE-CGC, NOUS N'AURIONS JAMAIS PU CONCLURE UN TEL ACCORD. NOUS AVIONS 300 VOLONTAIRES POUR 60 POSTES À POURVOIR, QUAND LA DIRECTION EN AURAIT CONCLU QUE L'ON NE POUVAIT TRAVAILLER LE SAMEDI ET LE DIMANCHE. QUE SERAIENT DEVENUS L'ACTIVITÉ ET L'EMPLOI ? ILS AURAIENT ÉTÉ EXTERNALISÉS, DELOCALISÉS... C'EST UNE FOIS DE PLUS L'EMPLOI QUI AURAIT ÉTÉ REMIS EN CAUSE.

ENQUÊTE APRES ENQUÊTE, NOUS CONSTATONS QUE LA PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE DÉPEND, POUR UNE GRANDE PART, DE LA MOTIVATION ET DE L'IMPLICATION DU PERSONNEL. UN MOT DU BON CLIMAT QUI RÈGNE DANS L'ENTREPRISE.

À L'HEURE DES POLITIQUES À COURT TERME, DE LA PRESSION SANS CESSE CROISSANTE EXERCÉE SUR LES SALARIÉS POUR QU'ILS AMÉLIORENT RÉSULTATS ET PERFORMANCES, IL EST INDISPENSABLE QUE PATRONS COMME SALARIÉS PRENNENT CONSCIENCE DE L'IMPÉRIEUSE NÉCESSITÉ D'ORGANISER LE DIALOGUE SOCIAL AVEC DES INTERLOCUTEURS CRÉDIBLES.

NOUS SOMMES DONC BIEN AU CoeUR D'UNE PROBLÉMATIQUE QUI S'APPELLE LA RECONNAISSANCE DU FAIT SYNDICAL. LE MEDEF NOUS DONNE DE BELLES LECONS DE RECONNAISSANCE : « JE DÉCIDE DE VOUS VOIR A LA DATE QUI ME CONVIENT ET SUR LE SUJET QUI M'INTÉRESSE », SANS PARLER DES DÉLAIS ENTRE LE MOMENT OU L'ON SE CONTACTE ET CELUI OU L'ON SE RENCONTRE.

CE CONSTAT DE MÉFIANCE EST EGALEMENT VRAI DANS NOS ENTREPRISES OU IL N'EST PAS FACILE D'ETRE UN MILITANT : LES CARRIÈRES BLOQUÉES CE N'EST PAS QU'UNE HISTOIRE QUE L'ON SE RACONTE ». C'EST LA VIE DE NOMBREUX MILITANTS. JE NE PARLERAI PAS DU SYNDICALISME DANS LES PME.

CE CHANTIER DE LA REPRÉSENTATIVITÉ SUR LEQUEL NOUS ALLONS MOBILISER LES SALARIÉS N'A DE SENS QUE SI NOUS PORTONS UN PROJET, NOTRE PROJET. C'EST CELUI QUE JE VOUS PRÉSENTE. LA CFE-CGC DOIT ÊTRE AU SERVICE DES CLASSES MOYENNES AFIN DE DÉFENDRE AU MIEUX LEURS INTÉRÊTS. CES CLASSES MOYENNES SONT L'AVENIR DE NOTRE PAYS.

2/ POUR LA DÉFENSE DES CLASSES MOYENNES

DEPUIS TROP LONGTEMPS ON NE S'INTÉRESSE QU'À LA TÊTE, LA CLASSE DIRIGEANTE ET AUX JAMBES, LES PLUS PAUVRES, DEPUIS TROP LONGTEMPS ON NÉGLIGE SYSTÉMATIQUEMENT LA COLONNE VERTÉBRALE. LORSQUE LA MOELLE ÉPINIÈRE EST ATTEINTE, C'EST L'ENSEMBLE DU CORPS QUI EST PARALYSÉ. JE VEUX QUE L'ENSEMBLE DES SALARIÉS QU'ILS SOIENT DU PUBLIC OU DU PRIVÉ, QUI CRÉENT, INNOVENT, COORDONNENT, ANIMENT, GÈRENT, SOIENT ENFIN RECONNUS ET MOTIVÉS POUR DONNER LE MEILLEUR D'EUX-MÊMES AFIN DE FAIRE PROGRESSER NOTRE PAYS ET SON ÉCONOMIE.

DEPUIS DES MOIS LES GOUVERNANTS ET CANDIDATS POLITIQUES NE CESSENT DE PARLER DE LA RELANCE DE LA CROISSANCE. CELLE-CI NE SE CONCRÉTISERA QUE LORSQUE TOUT LE MONDE AURA CONFIANCE EN UN AVENIR COMMUN ET PARTAGÉ.

AINSI, DE LA MÊME MANIÈRE QUE NOUS VOULONS POUR NOS MILITANTS SYNDICAUX QUE LES CONDITIONS DU PUBLIC SOIENT TRANSPOSÉES AU PRIVÉ PAR L'INTERMÉDIAIRE DE NOTRE CONTRAT D'ENGAGEMENT SOCIAL, NOUS VOULONS QUE LES SALARIÉS DU PUBLIC, CONFRONTÉS À DE GRANDS BOULEVERSEMENTS ORGANISATIONNELS, BÉNÉFICIENT DES MÊMES OUTILS DE FORMATION, DE GESTION DES CARRIÈRES ET DE PROTECTION SOCIALE QUE L'ON TROUVE DANS LE PRIVÉ.

DÉFENDRE LES CLASSES MOYENNES C'EST NON SEULEMENT LEUR REDONNER CONFIANCE, MAIS C'EST ÉGALEMENT LEUR DONNER LE GOÛT DE MENER DES ACTIONS ET DES RÉFLEXIONS QUI VONT DANS LE SENS DE L'AMÉLIORATION DE LEUR VIE PROFESSIONNELLE, NOTAMMENT PAR RAPPORT :

- À LA GOUVERNANCE,
- AU POUVOIR D'ACHAT ET AUX REVENUS,
- À LA SÉCURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS,
- AUX RETRAITES.

A) LA GOUVERNANCE

CONCERNANT NOS ENTREPRISES, LA CFE-CGC MILITERA AVEC TOUJOURS AUTANT D'ÉNERGIE POUR AMÉLIORER LA GOUVERNANCE, FAIRE PARTICIPER LES SALARIÉS AUX FRUITS DE LA CROISSANCE ET LES IMPLIQUER AU TRAVERS DE L'ACTIONNARIAT SALARIÉ.

LA CFE-CGC, À L'ORIGINE DE L'ORSE (OBSERVATOIRE DE LA RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES), VA POURSUIVRE SON ACTION POUR LA RESPONSABILITÉ SOCIALE DES ENTREPRISES ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. SUR CE DERNIER POINT, NOTRE IMPLICATION DANS DES OPÉRATIONS POUR L'ÉDUCATION ET LE DÉVELOPPEMENT EN AFRIQUE, ET PLUS PARTICULIÈREMENT AU SÉNÉGAL, SERA RENOUVELLÉE.

LE DIALOGUE SOCIAL DOIT DEVENIR AUSSI UN DIALOGUE ECONOMIQUE ! EN TANT QUE DÉLEGUÉ SYNDICAL, ON EST DE FAIT, AU CoeUR DES ENJEUX, MAIS ON SE REND AUSSI COMPTE QUE CELA N'EST PAS SUFFISANT.

DEMAIN, LA CFE-CGC VA AGIR POUR UNE GESTION DE L'ENTREPRISE MOINS À COURT TERME. NOUS AGIRONS POUR QUE L'ENGAGEMENT DE L'ENTREPRISE S'INSCRIVE DANS UNE DÉMARCHE PLUS RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT SOCIAL ET TERRITORIAL. NOUS OBTIENDRONS AUSSI QUE LA VOIX DES ORGANISATIONS SYNDICALES PUISSE ÊTRE ENTENDUE AU NIVEAU ÉCONOMIQUE ET PAS SEULEMENT SOCIAL. POUR CELA, NOUS DEVONS NOTAMMENT RENFORCER NOTRE PRÉSENCE DANS LES CONSEILS D'ADMINISTRATION.

NOTRE RÔLE EST CELUI DE CONTRE POUVOIR : UN CONTRE POUVOIR CONSTRUCTIF MAIS INDISPENSABLE POUR PERMETTRE LE RESPECT DES ÉQUILIBRES, POUR PRENDRE EN MAIN NOTRE DESTIN ET POUR CONSTRUIRE LA FRANCE DONT NOUS AVONS TOUS ENVIE.

B) REVENUS, SÉCURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS, RETRAITES

NOUS ALLONS NOUS MOBILISER POUR UN AVENIR COMMUN PORTEUR D'ESPOIR ET DE CONFIANCE. IL NOUS FAUT ENCLENCHER UNE SPIRALE VERTUEUSE. CELA PASSE PAR LES RÉPONSES QUE NOUS APPORTERONS AUX DÉFIS LANCÉS À TROIS GRANDES CATÉGORIES DE NOTRE POPULATION :

- LES JEUNES,
- LES SALARIÉS,
- LES SENIORS ET RETRAITÉS.

JE PARLERAI TOUT D'ABORD DES JEUNES QUI, TANT DANS LEUR PARCOURS EN FORMATION INITIALE QUE POUR L'ACCÈS À L'EMPLOI, SONT CONFRONTÉS À UNE VÉRITABLE ERRANCE QUI LES PLONGENT DANS UN PROFOND DÉSARROI. NOUS DEVONS TROUVER UNE RÉPONSE CONCRÈTE À CE MANQUE D'ORIENTATION ET D'INTERLOCUTEURS POUR LES GUIDER VERS LES BONNES PORTES.

C'EST À LA CFE-CGC QUE L'ON TROUVE LE PLUS DE PROFESSIONNELS EXPERIMENTÉS ET RECONNUS QUI, POUR UNE PART, DISPENSENT DES COURS EN FORMATION INITIALE OU PROFESSIONNELLE.

JE PROPOSE DONC À NOS ADHÉRENTS JEUNES PRÉ-RETRAITÉS ET RETRAITÉS DE SE METTRE À DISPOSITION DE CES JEUNES POUR LEUR TRACER LA VOIE ET LES ÉPAULER DANS CE QUI RESSEMBLE TOUJOURS À UN VÉRITABLE DÉDALE DU PARCOURS DU COMBATTANT POUR OBTENIR UN PREMIER EMPLOI.

MAIS CELA NE SUFFIRA PAS : JE LANCE UN APPEL À TOUTES ET À TOUS POUR NOUS REJOINDRE DANS CET ÉLAN. QUEL PLUS BEL EXEMPLE DE SOLIDARITÉ INTERGÉNERATIONNELLE ?

NOUS RÉPONDRONS AUSSI À L'ATTENTE DES SALARIÉS PRÉOCCUPÉS PAR LE POUVOIR D'ACHAT, LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE ET LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE.

EN CE QUI CONCERNE LE POUVOIR D'ACHAT, LA VIE CHÈRE COMME L'ON DIT MAINTENANT. IL N'EST PLUS ACCEPTABLE DE VOIR LES ENTREPRISES RECRUTER ET PAYER DES SALARIÉS DIPLÔMÉS DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR OU QUI ONT ACQUIS DES COMPÉTENCES ET UNE EXPÉRIENCE QUI LES PLACENT EN SITUATION D'ENCADREMENT À DES SALAIRES INFÉRIEURS AU PLAFOND DE LA SÉCURITÉ SOCIALE.

CES SALARIÉS, QUI RELÈVENT DE L' AGIRC, SONT EN TRAIN DE SE CONSTITUER DES RETRAITES DE MISÈRE EN NE POUVANT COTISER EFFECTIVEMENT POUR LEUR RETRAITE CADRES.

LES SYSTÈMES DE REMUNÉRATION QUI SE DEVELOPPENT DEPUIS 15 ANS (INDIVIDUALISATION TOTALE, PART VARIABLE), REMETTENT EN CAUSE LE POUVOIR D'ACHAT DES SALARIÉS. LES CHEFS D'ENTREPRISES DOIVENT COMPRENDRE QUE CE NE SONT PAS DES ÉLÉMENTS ALÉATOIRES Y COMPRIS L'INTÉRESSEMENT ET LA PARTICIPATION QUI PEUVENT DONNER CONFIANCE EN L'AVENIR ET PERMETTRE À DES JEUNES DE SE LANCER DANS LA VIE, À DES FAMILLES DE BÂTIR DES PROJETS

S'IL APPARTIENT AUX POUVOIRS PUBLICS DE REVOIR COMPLÈTEMENT LES RÈGLES DE LA FISCALITÉ DANS NOTRE PAYS, ALORS CESSONS CETTE SITUATION UBUESQUE OÙ L'ESSENTIEL DU FARDEAU EST PORTÉ PAR LE PLUS PETIT NOMBRE.
ÉVOLUONS VERS UN SYSTEME JUSTE ET COHÉRENT QUI CONSISTE À CE QUE CHACUN PAYE UN PEU.

LES CHEFS D'ENTREPRISES DOIVENT AVOIR CONSCIENCE QUE LE SALAIRE EST UN DES ÉLÉMENTS DÉTERMINANTS DE LA RECONNAISSANCE ET DE LA MOTIVATION DE TOUS LES SALARIÉS. SI TOUTE PEINE MÉRITE SALAIRE, ALORS UNE GRANDE PEINE MÉRITE UN GRAND SALAIRE. NOUS DEVONS TIRER LES SALAIRES VERS LE HAUT CAR DEPUIS TROP LONGTEMPS LE SYSTÈME FRANÇAIS TIRE TOUT LE MONDE VERS LE BAS. NOUS DEVONS PASSER D'UN CERCLE VICIEUX À UN CERCLE VERTUEUX. C'EST EN TIRANT LES SALAIRES VERS LE HAUT ET EN AMÉLIORANT LE REVENU NET DISPONIBLE DES MÉNAGES QUE LA CONSOMMATION AUGMENTERA ET SOUTIENDRA AINSI L'EMPLOI.

APRÈS LES JEUNES ET LES SALARIÉS, 3E CATEGORIE : LES SENIORS.

ON A COUTUME DE DIRE QU'ON ENTRE DANS CETTE CATÉGORIE À PARTIR DE 45 ANS. C'EST SOUVENT À PARTIR DE CET ÂGE QUE L'ON COMMENCE À ÊTRE MARGINALISÉ D'UNE MANIERE OU D'UNE AUTRE AU SEIN DE L'ENTREPRISE : MOINS DE PROGRESSION SALARIALE, MOINS DE POSTES INTÉRESSANTS, MOINS DE FORMATION PROFESSIONNELLE.

À L'HEURE OÙ ON NOUS DIT QU'IL FAUT TRAVAILLER PLUS LONGTEMPS, CECI N'EST PLUS ADMISSIBLE. NOUS DEVONS REDONNER DU SENS À CES SALARIÉS QUI SONT TROP SOUVENT EN PANNE, SUR LE BORD DE LA ROUTE. CELA PASSE PAR UNE ANTICIPATION QUI PERMETTRA DE DÉFINIR UN PROJET POUR LA SUITE DE LEUR CARRIÈRE.

EN OUTRE, L'ENTREPRISE DOIT AUSSI SORTIR DE SON DISCOURS HYPOCRITE ET METTRE UN TERME A SES PRATIQUES BIEN CONNUES QUI SONT DE CONDUIRE LES SALARIES SENIORS VERS LA SORTIE.

LA CFE-CGC TRAVAILLE À LA QUESTION DE LA MOBILITÉ PROFESSIONNELLE POUR ANTICIPER ET OPTIMISER LES RECONVERSIONS. ET CE POUR LEUR PERMETTRE DE POURSUIVRE LEUR ROUTE AVEC ENTHOUSIASME ET DÉTERMINATION JUSQU'À LEUR RETRAITE.

RETRAITE QUI RESTERA AU CoeUR DE NOS PRIORITÉS POUR LES ANNÉES FUTURES. NOUS DEVONS NON SEULEMENT INFORMER L'ENSEMBLE DES FRANÇAIS SUR LES GRANDES TENDANCES QUE NOUS DISCERNONS AUJOURD'HUI MAIS AUSSI LEUR OFFRIR LE MAXIMUM DE POSSIBILITÉS DE CHOIX POUR ANTICIPER LEURS REVENUS FUTURS.

BIEN ENTENDU, NOUS NOUS BATTRONS POUR QUE LES RETRAITES CESSENT DE DIMINUER. CELA PASSERA PROBABLEMENT PAR UNE REFONTE DES SYSTÈMES DE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE.


CONCLUSION

CHERS AMIS, VOUS L'AVEZ COMPRIS,

C'EST ENSEMBLE, GRÂCE À CE TRAVAIL DE COHÉSION, FORTS DU DÉVELOPPEMENT DE NOTRE RÉFLEXION COMMUNE ET FIERS DU RENFORCEMENT DE L'IMPACT DE NOTRE ACTION MILITANTE QUE NOUS SERONS RECONNUS, QUE NOUS SAURONS EN CAPACITÉ DE RÉPONDRE AUX ATTENTES DES SALARIÉS AFIN QUE LES CLASSES MOYENNES SOIENT BIEN LES LOCOMOTIVES DE LA TRANSFORMATION DE NOTRE SOCIETÉ ET LA CONSTRUCTION DE NOTRE FUTUR.

C'EST À CETTE AMBITION QUE JE VOUS INVITE POUR QUE NOTRE AVENIR COMMUN SOIT LE PLUS RADIEUX POSSIBLE.

ET JE LANCE UN APPEL À TOUS LES CANDIDATS À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE, SI SOUCIEUX DE PRENDRE NOS PROBLÉMATIQUES EN CONSIDERATION. LA CFE-CGC EST LE PORTE PAROLE DE CETTE CLASSE MOYENNE. IL EST URGENT DE NOUS ENTENDRE.

Source http://www.cfecgc.org, le 8 décembre 2006

Rechercher