Déclaration de M. Léon Bertrand, ministre délégué au tourisme, sur la place croissante des femmes dans l'industrie du tourisme, notamment avec le développement du réseau "Femmes du tourisme", Paris le 8 mars 2007. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Léon Bertrand, ministre délégué au tourisme, sur la place croissante des femmes dans l'industrie du tourisme, notamment avec le développement du réseau "Femmes du tourisme", Paris le 8 mars 2007.

Personnalité, fonction : BERTRAND Léon.

FRANCE. Ministre délégué au tourisme

Circonstances : Journée internationale de la femme, à Paris le 8 mars 2007

ti : Mesdames et Messieurs les Présidents et directeurs,
Mesdames et Messieurs,
Chers Amis,


Je suis naturellement très heureux de vous retrouver, comme toujours, pour conclure cette matinée animée par les « Femmes du Tourisme », dont l'effectif grandit chaque année.

Je tiens, en premier lieu, à vous remercier, Mesdames, pour votre large implication cette année dans la préparation et l'animation de cette table ronde, autour des 3 ateliers consacrées aux femmes « prescriptrices », au voyage d'affaires et au vin.

Comme vous avez pu le constater depuis 3 ans, le Ministère délégué au Tourisme s'est efforcé de donner à cette manifestation traditionnelle de la « Journée internationale de la Femme » une dimension très prospective.

J'ai voulu, en effet, ne pas me contenter des traditionnels déjeuners pour offrir une véritable tribune à celles qui, au sein des professions très variées qui composent notre secteur, occupent une place croissante.

Je possède, je crois, une sensibilité particulière sur cette question de la place des femmes car j'appartiens, comme vous, à une « minorité visible » dont la place n'est pas encore reconnue à sa juste mesure dans notre société.

La parité, l'égalité de salaire entre hommes et femmes à compétence égale constituent une composante majeure d'un combat que je partage en faveur de la diversité, qui est une chance pour la société française.

Notre société n'est plus, comme au 19ème siècle, composé exclusivement d'hommes blancs. Notre société s'est métissée et est devenue une mosaïque multiculturelle que notre système de représentation démocratique doit refléter davantage.

C'est pourquoi je me suis toujours attaché à promouvoir la place des femmes dans les lieux de décision où je suis passé, au Ministère délégué au Tourisme comme à la Mairie de Saint-Laurent-du-Maroni.

J'ai toujours pu constater que mes collaboratrices, mes adjointes possèdent une vertu qui fait souvent défaut aux hommes : la capacité de se saisir des dossiers sans y rechercher nécessairement une gratification ou un avantage personnel.

Obligées de donner le meilleur de vous-mêmes pour prouver que vous n'avez pas usurpé votre poste ou votre titre, vous êtes plus accrocheuses et souvent plus persévérantes que les hommes.

Et je suis heureux de constater, à moins de 60 jours désormais du premier tour de l'élection présidentielle, que nous avons réussi à créer, au sein du Ministère délégué au Tourisme, une dynamique inédite en votre faveur qui, je l'espère, perdurera au-delà de mon départ.

Accroître la place - mais aussi la reconnaissance - des femmes dans le monde du tourisme était l'un des nombreux objectifs du 1er Comité Interministériel du Tourisme, daté de septembre 2003.

Cet objectif aurait pu rester une intention louable et ne pas trouver de véritable concrétisation sans la ferme volonté de mon équipe, où les femmes sont aussi nombreuses que les hommes, d'y apporter un contenu concret.

C'est ainsi qu'il y a deux ans, nous avons organisé, à la Sorbonne, une rencontre entre étudiantes et professionnelles issues des métiers les plus divers : une femme chef, une sommelière, une présidente de syndicat...

Il s'agissait de montrer que le secteur du tourisme offre de nombreuses opportunités de carrière aux femmes, au-delà de la vision traditionnelle, et peu valorisante, des serveuses et des femmes de chambre.

Le dialogue qui s'est instauré ce 8 mars 2005 a été fécond.

De cette rencontre est né un réseau informel, qui s'est peu à peu structuré et étoffé pour intégrer tous les métiers, toutes les composantes du tourisme : le monde du voyage, l'hôtellerie, les résidences de tourisme, le tourisme institutionnel.

Nous avons, l'an dernier, organisé une manifestation qui a pu paraître un peu déroutante à certains puisque nous avions choisi de donner la parole aux hommes, plus précisément à 5 chefs d'entreprise, pour évoquer les questions de parité, de plafond de verre, de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle.

Nous avons choisi cette année de revenir à une approche plus traditionnelle en valorisant les « Femmes du Tourisme » autour d'ateliers où la dimension marketing est plus présente.

Il s'agissait bien sûr de montrer qu'une meilleure prise en compte du point de vue des femmes, de leurs besoins et de leurs attentes en matière d'offre touristique, donnera un avantage concurrentiel certain à ceux qui sauront s'approprier ces marchés.

Les Anglo-saxons sont déjà friands du marketing de genre alors que les Français, attachés à l'égalité et à la non-différenciation, se montrent plus frileux. J'espère avoir ouvert ce matin une réflexion prometteuse sur ces sujets.


Mesdames et Messieurs, Chers Amis,


Avant de vous convier à un pot amical, je souhaiterais saluer une dernière fois toutes celles qui ont rejoint, au fil du temps, le réseau « Femmes du Tourisme », un réseau qui deviendra avant la fin de ce mois une association à part entière.

Je tiens naturellement à remercier chaleureusement sa présidente, Cathy KOPP, pour son investissement constant malgré un emploi du temps qui n'est pas éloigné du mien, ainsi que sa secrétaire générale, Véronique BRIZON.

Un grand merci également à l'ensemble du Bureau : les 3 vice-présidentes Babette de ROZIERE, Géraldine LEDUC et Michelle LAGET-HERBAUT, la trésorière, Daphné DAGET, la trésorière adjointe, Lucie ROULLIER et la Secrétaire générale adjointe, Maria OUTTERS.

Je souhaite une bonne continuation à cette association qui trouvera toujours, je l'espère, une oreille attentive et amicale auprès de l'ensemble de nos service.


Je vous remercie.

Rechercher