Déclaration de M. Philippe Douste-Blazy, ministre des affaires étrangères, sur le sort des otages français en Afghanistan, Paris le 7 mai 2007. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Philippe Douste-Blazy, ministre des affaires étrangères, sur le sort des otages français en Afghanistan, Paris le 7 mai 2007.

Personnalité, fonction : DOUSTE-BLAZY Philippe.

FRANCE. Ministre des affaires étrangères

ti : Depuis l'enlèvement des membres de l'association ''Terre d'Enfance'', le 3 avril dernier, les autorités françaises ont maintenu une mobilisation permanente, à Paris comme à Kaboul, pour obtenir la libération de ces otages dans les délais les plus brefs. Elles l'ont fait en liaison constante avec les autorités afghanes, les responsables de l'association et les familles des otages.

Après la libération de l'une des otages, le 28 avril dernier, les autorités françaises se sont réjouies de ce dénouement. Elles n'ont pas pour autant baissé de régime mais ont, au contraire, redoublé d'efforts. Dans ce contexte, elles ont multiplié tous les contacts utiles et possibles et continuent de le faire avec la même détermination. L'objectif reste le même : ramener les otages sains et saufs le plus rapidement possible.

Face à cette épreuve, les autorités françaises ont pris note tout au long des derniers jours des déclarations faites par le porte-parole du mouvement taliban. Elles ne souhaitent pas faire de commentaires à ce sujet, en rappelant qu'en la matière la discrétion est indispensable à l'efficacité de notre action.

Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 9 mai 2007

Rechercher