Tribune de Mme Rama Yade, secrétaire d'Etat aux affaires étrangères et aux droits de l'homme, dans "Le Figaro" du 12 septembre 2007, sur la violation des droits de l'homme en Birmanie et l'action de la communauté internationale en faveur de la libération des prisonniers politiques birmans, intitulée "Mettons tout en oeuvre pour faire libérer Aung San Suu Kyi". | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Tribune de Mme Rama Yade, secrétaire d'Etat aux affaires étrangères et aux droits de l'homme, dans "Le Figaro" du 12 septembre 2007, sur la violation des droits de l'homme en Birmanie et l'action de la communauté internationale en faveur de la libération des prisonniers politiques birmans, intitulée "Mettons tout en oeuvre pour faire libérer Aung San Suu Kyi".

Personnalité, fonction : YADE Rama.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux affaires étrangères et aux droits de l'Homme

ti :
Depuis le 15 août, la Birmanie s'est rappelée à notre souvenir. Pour avoir pacifiquement protesté contre la hausse des prix du carburant, des manifestants sont chaque jour emprisonnés. La convention nationale, censée relancer le processus électoral, n'a rien donné, les partis de l'opposition l'ayant boycottée. Mais il n'y a rien de nouveau : cela fait 50 ans, après l'indépendance de la Birmanie et l'arrivée au pouvoir de la junte militaire, que cela dure. Exécutions, détentions arbitraires, tortures : le pays offre, au coeur d'une Asie qui se développe, un visage apocalyptique. Le phénomène des enfants-soldats (au nombre de 70.000) et des prisonniers politiques (plus de 1.000), le travail forcé, les discriminations et les violences à l'égard des minorités ethniques persistent.

On en oublierait presque, au milieu de cette répression généralisée, qu'une femme de 62 ans, dont quinze en détention, est encore debout : c'est Aung San Suu Kyi. Sa victoire, elle la tenait en 1990 lorsque son parti, la Ligue nationale pour la démocratie, avait obtenu 80 % des voix lors des premières et seules élections libres du pays. Depuis, la "Mandela asiatique" est assignée à résidence. L'aura de son père, père de l'indépendance birmane, l'obtention d'un prix Nobel de la paix en 1991, les suppliques de ses enfants auprès de la junte : rien n'y a fait. Que fait la communauté internationale ? Il faut bien que quelqu'un dise que tout ce qu'elle a tenté a échoué. Les Nations unies ? Cela fait vingt ans que ses émissaires reviennent les mains vides. L'Union européenne ? Elle a arrêté une position consistant à ne plus avoir de relations politiques avec la junte au pouvoir.

Des artistes de renommée internationale comme Bono, U2, Sting, Peter Gabriel, Paul Mc Cartney n'ont cessé de plaider "for the lady". En vain. Desmund Tutu et Vaclav Havel ont jeté, en 2006, leur force morale dans ce combat, plaidant pour une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies en faveur de réformes démocratiques en Birmanie. La Chine et la Russie s'y sont opposées.

Et la France dans tout cela ? Dans ce concert de désolations, je suis convaincue qu'elle a un rôle à jouer. Les démocraties ont déjà toutes appelé à la libération des prisonniers politiques. Mais les mots ne suffiront pas. Nous devons intensifier nos efforts, pour réinsérer la Birmanie dans un processus de démocratisation. Cela passe d'abord par une étroite collaboration avec les Asiatiques. Car, tout ce que nos ferons sans eux, nous risquerions de la faire contre eux. Il est donc important que l'Asie prenne des mesures concrètes, pour mettre fin à la répression en Birmanie. Il en va de son intérêt.

Il est également important que la France applique l'agenda international, au plus près. Dans quelques semaines, à New York, je présiderai, aux Nations unies, une réunion de travail sur les enfants-soldats. L'Union européenne y présentera une résolution sur la situation des Droits de l'Homme en Birmanie. Notre pays devra peser de tout son poids pour convaincre nos partenaires européens de l'échec de notre stratégie et de l'urgence de la repenser. C'est une obligation morale./.

Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 13 septembre 2007

Rechercher