Conseil des ministres du 31 janvier 2007. Offices publics de l'habitat. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 31 janvier 2007. Offices publics de l'habitat.

Personnalité, fonction : BORLOO Jean-Louis.

FRANCE. Ministre de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement

ti : Le ministre de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement a présenté une ordonnance relative aux officies publics de l'habitat.

Il existe actuellement deux catégories d'établissements publics d'habitations à loyer modéré rattachés à des collectivités territoriales ou à des établissements publics de coopération intercommunale : les offices publics d'HLM (OPHLM) et les offices publics d'aménagement et de construction (OPAC). 154 OPHLM et 127 OPAC gèrent 2,2 millions de logements, dont près d'un tiers sont situés en zone urbaine sensible. Le parc des offices représente plus de la moitié des logements sociaux gérés par les organismes d'HLM. En 2004, les offices ont construit ou acquis près de 17 000 logements locatifs sociaux et réhabilité près de 60 000 logements. Ils emploient environ 46 000 personnes, dont 23 000 agents publics et 23 000 salariés dans les OPAC.

Les deux catégories d'offices exerçant des missions similaires, un nombre croissant d'OPHLM se sont transformés en OPAC.

L'ordonnance, prise sur le fondement de la loi du 13 juillet 2006 portant engagement national pour le logement, mène à son terme cette logique de rapprochement et substitue aux deux catégories existantes une nouvelle catégorie d'établissements publics d'HLM : les offices publics de l'habitat.

Ce nouveau cadre institutionnel permet aux offices d'HLM de s'adapter au contexte nouveau créé par le renforcement des compétences des collectivités territoriales dans le domaine de l'habitat et de mieux répondre aux besoins croissants dans le domaine du logement social.

La transformation en office public de l'habitat sera acquise de plein droit à compter de l'entrée en vigueur de l'ordonnance. Une mise en oeuvre progressive sur une période de deux ans du nouveau régime est prévue.

Les offices publics de l'habitat (OPH) sont des établissements publics industriels et commerciaux locaux, rattachés soit à un EPCI compétent en matière d'habitat, soit à un département, soit encore à une commune, dès lors qu'elle n'est pas membre d'un EPCI compétent en matière d'habitat. Ils interviennent sur le territoire de la région de leur collectivité territoriale ou de leur EPCI de rattachement. Ils peuvent aussi agir sur le territoire des départements limitrophes à cette région, après accord de la commune d'implantation de l'opération.

Au sein de leur conseil d'administration, la représentation de la collectivité territoriale ou de l'EPCI de rattachement est majoritaire ; celle des locataires est renforcée et la présence de représentants des intérêts socio-professionnels et des milieux associatifs est maintenue.

La répartition des compétences entre le conseil d'administration, son président et le directeur général est clarifiée : le directeur général dirige l'activité de l'office dans le cadre des orientations générales fixées par le conseil d'administration.

Les fonctionnaires territoriaux relevant des OPHLM et des OPAC existants au moment de leur transformation peuvent poursuivre leur carrière normalement, demander un détachement au sein de l'office dans un emploi de salarié pour une période de deux ans renouvelable une seule fois, ou opter d'emblée pour le statut de salarié.

Rechercher