Communiqué des services du Premier ministre, en date du 11 janvier 2008, sur la mise en oeuvre par la France de la clause de sauvegarde sur la culture du maïs OGM MON 810. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué des services du Premier ministre, en date du 11 janvier 2008, sur la mise en oeuvre par la France de la clause de sauvegarde sur la culture du maïs OGM MON 810.

ti : Le Gouvernement engage la procédure contradictoire afin de déposer une clause de sauvegarde sur la culture du maïs OGM MON 810, jusqu'à la réévaluation par les instances européennes de l'autorisation de commercialisation de cet OGM.

Cette décision, prise en application du principe de précaution, s'appuie sur les conclusions du comité de préfiguration de la Haute autorité sur les OGM, faisant état d'éléments scientifiques nouveaux et la nécessité d'expertises complémentaires sur les effets sanitaires et environnementaux de l'OGM MON 810 à long terme.

Le Gouvernement rappelle que les doutes sur cet OGM, actuellement cultivé en France, ne condamnent pas l'intérêt de cette technologie pour relever les défis alimentaires et environnementaux.

Aussi, annonce-t-il un plan sans précédent d'investissement dans les biotechnologies végétales de 45 millions d'euros, soit une multiplication par 8 des budgets actuels.

Source http://www.premier-ministre.gouv.fr, le 18 janvier 2008

Rechercher