Communiqué du ministère des affaires étrangères et européennes en date du 8 octobre 2008 sur l'adoption de la résolution 1838 de l'ONU concernant la lutte contre la piraterie maritime au large de la Somalie. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué du ministère des affaires étrangères et européennes en date du 8 octobre 2008 sur l'adoption de la résolution 1838 de l'ONU concernant la lutte contre la piraterie maritime au large de la Somalie.

ti : La France salue l'adoption de la résolution 1838, mardi 7 octobre, à l'unanimité des membres du Conseil de sécurité des Nations unies.

Cette résolution, dont Bernard Kouchner a pris l'initiative, a été votée dans le cadre du chapitre VII de la Charte des Nations unies et donne davantage de moyens à la communauté internationale pour réagir à la recrudescence de la piraterie au large de la Somalie. Elle a été co-parrainée par 19 Etats : la Belgique, la Croatie, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Italie, le Panama, le Canada, le Danemark, l'Espagne, la Grèce, le Japon, la Lituanie, la Malaisie, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la Corée et Singapour.

Ce texte répond à l'appel lancé par le président de la République le 16 septembre dernier, en vue d'une mobilisation des Etats face au développement de la piraterie maritime.

Il souligne l'aggravation de la menace représentée par les pirates agissant à partir des côtes somaliennes, qui ont recours à des moyens de plus en plus sophistiqués et violents, élargissent leur rayon d'action et touchent la marine marchande, la plaisance et maintenant la pêche. Il souligne également la nécessité pour la communauté internationale d'agir et, sur le fondement de la résolution 1816 et du droit de la mer, d'utiliser si nécessaire la force pour réprimer ces actes. Ce texte insiste sur la nécessité pour la communauté internationale de mettre en oeuvre des résolutions 1814 et 1816 et salue les efforts de l'Union européenne, qui a mis en place une cellule de coordination des moyens nationaux européens présents dans la zone et poursuit la planification d'une opération navale dans le cadre de la PESD.

La résolution 1838 encourage la communauté internationale à renforcer sa mobilisation contre la menace que représente la piraterie au large des côtes somaliennes. La France appelle tous les Etats à mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour lutter contrer ce fléau.

La France souhaitant continuer de jouer un rôle moteur sur ce sujet, Bernard Kouchner a décidé de renforcer la task-force déjà constituée au sein du ministère des Affaires étrangères et européennes, avec la nomination au Quai d'Orsay, d'un ambassadeur, Chantal Poiret, chargé de coordonner notre action dans la lutte internationale contre la piraterie maritime.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 10 octobre 2008

Rechercher