Déclaration de M. François Fillon, Premier ministre, sur la victoire en championnat du Monde WRC de Sébastien Loeb et Daniel Eléna, sur la victoire technologique de Citroën et sur les apports de la compétition à l'industrie automobile, Paris le 19 décembre 2008. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. François Fillon, Premier ministre, sur la victoire en championnat du Monde WRC de Sébastien Loeb et Daniel Eléna, sur la victoire technologique de Citroën et sur les apports de la compétition à l'industrie automobile, Paris le 19 décembre 2008.

Personnalité, fonction : FILLON François.

FRANCE. Premier ministre

Circonstances : Rencontre avec Sébastien Loeb et l'équipe Citroën Sport à Paris le 19 décembre 2008

ti : Monsieur le président, cher Christian Streiff
Monsieur le directeur, cher Gilles Michel
Mesdames et messieurs,
Cher Sébastien Loeb, cher Daniel Eléna,


N'ayons pas de regrets : le parc était de toute façon trop petit pour faire un vrai circuit ! Je vous accueille ici, à Matignon, en passionné de sport auto ; mais je vous reçois d'abord en tant que Premier Ministre, heureux des performances de son pays, pour partager avec vous un vrai sentiment de fierté.

Les victoires qui vous conduisent ici ont la saveur particulière des combats remportés sur tous les tableaux : ce sont des victoires personnelles, pour deux hommes d'exception qu'une complémentarité parfaite rapproche ; et ce sont des victoires technologiques pour une marque française à part, Citroën, qui s'illustre dans une rivalité mondiale incroyablement tendue.

La victoire personnelle a ici deux visages ; la victoire technologique en a cinquante, soixante, cent... Je sais qu'une grande partie des hommes qui ont permis ce succès sont présents aujourd'hui. Je veux les associer aux félicitations très vives que j'adresse à Sébastien, à Daniel, et aux représentants de l'encadrement Citroën, sous l'autorité desquels ces courses se sont gagnées l'une après l'autre : quand on connaît un peu l'ambiance d'un bureau d'étude ou le mode de travail d'une écurie technique, on sait que le sport auto est vraiment un sport collectif, et que si un seul homme tient le volant, tous ceux qui sont impliqués, de près ou de loin, participent intensément à ses efforts.
Ils ont le droit de participer aujourd'hui à sa réussite !

Cette réussite, elle s'est décidée au terme d'une saison animée, puisque le titre constructeur s'est joué à la dernière épreuve, lors du « RAC », le fameux Rallye du Pays de Galles.
Après coup, on peut toujours jouer à se faire peur, et imaginer que la couronne aurait pu échapper à Citroën ; mais la vérité, c'est que votre seconde partie de saison a été tout simplement magistrale ! Quasiment 100% des courses gagnées !
Un nouveau chiffre magique, à ajouter à un palmarès qui comptait déjà des records en série : 47 victoires en WRC, 5 titres consécutifs, 11 victoires en une saison pour 2008... Je ne retiens que les plus frappants ; ils suffisent à confirmer le caractère historique de l'exploit.

Une part du mérite va bien sûr à Olivier Quesnel, qui assure depuis un an la direction de Citroën Sport. Guy Fréquelin avait eu le privilège d'accompagner l'ascension de Sébastien, de ses débuts jusqu'au premier rang mondial. Olivier Quesnel a eu le plaisir de couronner cette ascension par une saison 2008 mémorable. Sans doute aura-t-il celui d'aller plus loin encore, puisqu'il prendra prochainement la direction de Peugeot Sport, en plus de Citroën Sport. Coordonner une équipe représente un sacré défi. Mener les deux à la victoire sera un test à la mesure de son talent. Je connais d'expérience l'importance décisive de la gestion stratégique dans les épreuves d'endurance, auxquelles Olivier Quesnel sera désormais confronté. Je crois que sa nomination est une belle promesse de succès pour Peugeot en 2009 !


Mesdames et messieurs,
Quand votre visite s'est organisée, ici, à Matignon, certains membres de mon cabinet ont demandé si vous remportiez déjà vos rallyes sur des voitures hybrides !
J'aurais aimé pouvoir leur répondre que oui ; et qu'à San Remo ou en Sardaigne, le surcroît de couple du moteur électrique était décisif à l'accélération...
Nous n'en sommes pas là ; mais ce n'est qu'une question de temps !
Tout nous montre - et c'est pourquoi vos victoires sont passionnantes - qu'il n'y a pas de coupure entre la recherche et le sport automobile. Ni entre le sport automobile et la production courante. Les acquis de l'un finissent toujours pas profiter à l'autre.
Je crois donc que votre C4 est plus qu'une démonstration de savoir-faire : c'est un encouragement direct aux constructeurs et aux politiques qui les épaulent.
Encouragement à aller plus vite à travailler encore l'efficacité énergétique.
Encouragement à réduire encore les émissions.
Encouragement à faire de la logique environnementale le stimulant principal de l'innovation. La compétitivité de demain se gagnera sur les critères environnementaux.
L'avenir de l'automobile passe par cette " rupture verte " dont dépendront bientôt nos performances économiques, nos marchés, nos emplois.


Mesdames et messieurs,
L'automobile reste le coeur du tissu industriel français.
Le rôle de l'État est d'accompagner sa transition - d'autant plus délicate qu'elle doit s'accomplir, nous le savons tous, dans le contexte particulièrement ingrat de la crise mondiale.
Le Gouvernement a décidé d'aider à l'écoulement des stocks de voitures neuves, par le biais d'une prime à la casse. Il a également prévu la création d'un fonds de restructuration pour les sous-traitants automobiles.

Je compte sur vous pour faire front et pour démontrer la capacité de deux marques historiques à réinventer l'automobile.
Vous avez la rigueur, l'expérience et la volonté nécessaires.
Je vais maintenant passer la parole à un homme qui les représente bien, Gilles Michel ; mais avant cela, je vais remercier encore une fois Sébastien Loeb, ce grand champion dont les Français aiment la simplicité, pour la démonstration qu'il a bien voulu nous offrir.
Daniel Eléna et lui nous ont prouvé que la victoire restait affaire de talent personnel, d'effort et d'humilité.


Merci à eux et bravo à Citroën !


Source http://www.premier-ministre.gouv.fr, le 29 décembre 2008

Rechercher