Conseil des ministres du 28 avril 2008. Modernisation de l'économie. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 28 avril 2008. Modernisation de l'économie.

Personnalité, fonction : LAGARDE Christine.

FRANCE. Ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi

ti : La ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi a présenté un projet de loi de modernisation de l'économie.

Ce projet de loi s'inscrit dans la politique d'ensemble du Gouvernement en faveur de la croissance, de l'emploi et du pouvoir d'achat. Il est le résultat d'un important travail qui a pris appui sur les recommandations de la commission pour la libération de la croissance française, dont il reprend un grand nombre de propositions.

L'objectif principal est de soutenir durablement la croissance française, dans un contexte international difficile. L'impact des trente mesures du projet de loi est estimé à 0,3 % de croissance supplémentaire du produit intérieur brut par an et 50 000 créations d'emplois supplémentaires par an.

Les mesures proposées font appel à l'ensemble des leviers de modernisation de l'économie : la libération de l'activité et des énergies ; la levée des blocages structurels en favorisant la concurrence et le maintien d'un équilibre entre les différents acteurs. Elles s'articulent autour de quatre axes :

- simplifier la vie des entrepreneurs et favoriser le développement des entreprises : il est notamment créé un régime simplifié de prélèvement fiscal et social pour les petits entrepreneurs. Les démarches administratives de création et de fonctionnement des sociétés applicables aux petites et moyennes entreprises sont simplifiées. Les délais de paiement convenus entre les entreprises sont plafonnés ;

- faire davantage jouer la concurrence : il est instauré une liberté tarifaire entre fournisseurs et distributeurs, mais le régime des sanctions est renforcé afin de protéger les acteurs les plus vulnérables. Les critères d'implantation des grandes surfaces commerciales sont assouplis et les procédures d'autorisation allégées. Le Gouvernement est habilité à réformer, par voie d'ordonnance, le dispositif de régulation de la concurrence en créant une autorité nationale de la concurrence aux pouvoirs étendus. Enfin, sans remettre en cause les périodes nationales de soldes, les commerçants ont la possibilité de pratiquer deux semaines de « soldes libres » ;

- renforcer l'attractivité de l'économie française : le développement de l'accès au très haut débit est encouragé par des mesures relatives à l'équipement des immeubles et des territoires en fibre optique. L'attractivité du territoire est améliorée par la réforme du régime fiscal des impatriés et la création de « fonds de dotation » qui permettent l'apport de capital en faveur d'oeuvres d'intérêt général ou d'organisations à but non lucratif ;

- mobiliser les financements au service de l'économie : la distribution du livret A est ouverte à toutes les banques, tout en préservant le système de financement du logement social. Le développement de la place financière est encouragé par des mesures de modernisation concernant, notamment, les règles applicables à la gestion des actifs et des produits d'assurance, la commercialisation des instruments financiers et le droit des titres.

Rechercher