Conseil des ministres du 27 août 2008. La rentrée scolaire et les chantiers engagés pour l'année scolaire 2008-2009 dans le domaine éducatif. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 27 août 2008. La rentrée scolaire et les chantiers engagés pour l'année scolaire 2008-2009 dans le domaine éducatif.

Personnalité, fonction : DARCOS Xavier, BARNIER Michel.

FRANCE. Ministre de l'éducation nationale; FRANCE. Ministre de l'agriculture et de la pêche

ti : Le ministre de l'éducation nationale et le ministre de l'agriculture et de la pêche ont présenté une communication relative à la rentrée scolaire et aux chantiers engagés pour l'année scolaire 2008-2009 dans le domaine éducatif.

Les réformes engagées depuis mai 2007, qui se poursuivront tout au long de l'année scolaire 2008-2009, ont consacré de nouveaux droits : droit pour les parents de choisir l'établissement scolaire de leur enfant ; droit de chaque enfant d'être accueilli dans son école durant le temps scolaire y compris les jours de grève ; droit pour les élèves handicapés de connaître une scolarité normale ; droit pour chaque élève en difficulté de bénéficier, dans son école ou son établissement scolaire, de plages horaires spécialement dédiées au soutien scolaire.

La réforme de l'école primaire, destinée à enrayer l'échec scolaire persistant depuis vingt ans, et la rénovation de la voie professionnelle, visant à réduire significativement le nombre d'élèves sortant chaque année du système scolaire sans aucune qualification ou avec un niveau de qualification ne leur permettant pas de s'insérer durablement sur le marché du travail, entrent en vigueur à partir de cette rentrée. Elles sont indispensables à la mise en place d'une école plus efficace.

La réforme du lycée, en préparation, doit permettre de mieux préparer les lycéens à réussir leur entrée dans l'enseignement supérieur. La future réforme des modalités de recrutement et de remplacement des enseignants améliorera les délais de remplacement.

L'effort de réduction de l'emploi public dans l'éducation nationale, indispensable à la maîtrise de la dette qui pèse sur nos finances publiques, sera poursuivi.

Le ministre de l'agriculture et de la pêche a rappelé pour sa part que l'enseignement agricole est le second réseau de formation en France. Pour mieux préparer les jeunes aux défis d'une agriculture compétitive et durable, les diplômes préparant aux métiers de l'agriculture ont été rénovés.

Fort de ses excellents taux de réussite aux examens et de sa capacité à assurer l'insertion professionnelle des élèves, l'enseignement agricole amplifiera sa politique d'accueil des jeunes handicapés et son appui aux élèves méritants pour l'accès aux études longues. Il s'impliquera dans la réforme de la voie professionnelle, en étroite concertation avec les personnels, les familles et les filières.

Rechercher