Déclaration de M. Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale, sur la coopération industrielle franco-chinoise et le développement de l'industrie aéronautique mondiale, Tianjin le 21 avril 2009. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Bernard Accoyer, président de l'Assemblée nationale, sur la coopération industrielle franco-chinoise et le développement de l'industrie aéronautique mondiale, Tianjin le 21 avril 2009.

Personnalité, fonction : ACCOYER Bernard.

FRANCE. Assemblée nationale, président ; FRANCE. UMP, député

Circonstances : Déplacement en Chine du 19 au 26 avril 2009 ; salon Aéromart à Tianjin le 21

ti : Je salue M. le secrétaire Zhang Gaoli, M. le Maire de Tianjin, HUANG Xingguo, le Président d'Airbus China, M. Laurence Barron, et la société organisatrice de la convention d'affaires Aeromart, BCI Aerospace.

Je me réjouis d'être présent à Tianjin, au coeur de l'un des principaux pôles économiques chinois, en compagnie de l'élite de l'aéronautique mondiale, pour cette édition d'Aeromart. Je tiens à souligner l'originalité et l'efficacité de cette formule de rencontres en face-à-face, conçue en France, mais qui a déjà fait ses preuves partout dans le monde.

Le nombre et la qualité des participants à cette convention Aeromart Tianjin est un témoignage du dynamisme des coopérations nouées par la France avec la Chine dans le domaine de l'aéronautique, et de l'intérêt que suscite aujourd'hui le développement aéronautique chinois.

Je salue le chemin parcouru par l'industrie aéronautique chinoise. L'histoire de cette industrie est celle d'un apprentissage ciblé et progressif, ayant bénéficié d'un fort soutien politique, du dynamisme de l'économie chinoise et de partenariats stratégiques soigneusement choisis.

Aujourd'hui, l'industrie aéronautique chinoise fournit des pièces et sous-ensembles à tous les plus grands avionneurs, tous les motoristes et les plus importants équipementiers mondiaux : Airbus, Boeing, Eurocopter, Embraer, Safran, GE, etc. Demain, elle sera en mesure de compléter l'offre mondiale d'avions turboréacteurs en proposant aux compagnies aériennes le jet régional ARJ21 et, un jour prochain, un appareil commercial de plus de 100 places.

Les premières coopérations industrielles franco-chinoises remontent à quelque 40 ans, et je me félicite de la montée en gamme des partenariats industriels noués avec l'industrie aéronautique chinoise comme l'illustre le programme d'hélicoptère EC-175, appelé Z-15 en Chine, conjointement développé, produit et commercialisé par Eurocopter et Avicopter. Ce programme est aujourd'hui un grand succès commercial, grâce à la complémentarité parfaite et aux qualités des deux partenaires. Ici à Tianjin, il faut saluer le témoignage de confiance que constitue l'implantation de la chaîne d'assemblage final d'Airbus pour les appareils A320, première chaîne d'assemblage de l'avionneur hors du sol européen, que j'ai visitée il y a une heure.

S'agissant de la France, j'encourage les grands sous-traitants de l'industrie aéronautique mondiale à s'inscrire dans le mouvement initié par leurs donneurs d'ordres, en venant trouver en Chine - à l'instar de Zodiac à Tianjin - de nouveaux partenaires, de nouveaux atouts au bénéfice de leur compétitivité, de nouveaux marchés, et des relais de croissance vitaux.

Je tiens à souligner enfin le rôle essentiel des PME dans le développement de l'industrie aéronautique mondiale, qui, par leurs compétences technologiques pointues, leur capacité d'innovation, leurs structures légères, savent déployer avec réactivité des solutions adaptées aux besoins les plus spécifiques de leurs clients. Les exemples de PME ayant choisi de se développer en Chine - le plus souvent avec une grande réussite - se multiplient ; le dernier en date est celui de l'implantation à Tianjin de la société de peintures aéronautiques STTS, qui s'associera au succès de l'entreprise d'Airbus.

Je souhaite un franc succès à cette convention d'affaires qui débute et à ses quelque 300 participants en quête d'opportunités commerciales et industrielles. Les échanges intenses et approfondis qui peuvent prendre place à l'occasion d'un événement comme celui-ci sont les préalables indispensables, pour nombre d'entreprises, aux grands partenariats de demain.


Source http://www.ambafrance-cn.org, le 23 avril 2009

Rechercher