Conférence de presse de M. François Fillon, Premier ministre, sur la signature d'accords de coopération bilatéraux franco-tunisiens, Tunis le 24 avril 2009. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conférence de presse de M. François Fillon, Premier ministre, sur la signature d'accords de coopération bilatéraux franco-tunisiens, Tunis le 24 avril 2009.

Personnalité, fonction : FILLON François.

FRANCE. Premier ministre

Circonstances : Voyage officiel en Tunisie les 23 et 24 avril 2009 ; conférence de presse le 24

ti : Messieurs,


Je veux vous rendre compte, en quelques mots du résultat de la visite que je viens d'effectuer en Tunisie et qui se situait dans le prolongement de la visite du président de la République française il y a un an. Il s'agissait pour moi avec le Premier ministre tunisien, de faire en sorte que tous les engagements qui ont été pris à l'occasion de cette visite d'Etat soient tenus. Et je vous indique c'est le cas puisque nous avons hier signé des accords très importants sur la coopération universitaire, sur la coopération dans le domaine du transport aérien, dans le domaine ferroviaire. Nous avons signé les accords qui vont permettre d'enclencher la coopération dans le domaine du nucléaire civil et concrétiser ainsi, l'offre qu'a faite la France de partager ses compétences qui sont parmi les meilleures du monde dans ce domaine avec la Tunisie pour lui permettre d'accéder à l'énergie nucléaire qui est pour longtemps une énergie qui préserve l'environnement et en même qui est une solution, une réponse au problème de la raréfaction des sources d'énergie fossile.

Nous avons signé hier un accord très important pour permettre de clarifier le financement d'une école d'ingénieur que nous voulons réaliser ensemble avec le gouvernement tunisien à Bizerte. J'ai eu l'occasion il y a quelques instants, dans le cadre de l'entretien que j'ai vu avec le président Ben Ali de concrétiser la mise en place d'un accord pour la fourniture de rames de matériel ferroviaire pour le métro de Tunis pour un montant de 65 millions d'euros. Enfin je vous indique que la Tunisie a décidé de demander la livraison anticipée de deux Airbus A-320 sur ceux qui avaient été commandés lors de cette visite d'avril dernier que je viens d'évoquer.

Nous avons évoqué avec le Premier ministre comme avec le président Ben Ali, la coopération franco-tunisienne pour l'avenir. La coopération franco-tunisienne dans le long terme et cette coopération franco-tunisienne, elle s'inscrit pour nous dans une large part dans le cadre de l'Union pour la Méditerranée et ça n'est pas parce que l'Union pour la Méditerranée rencontre des difficultés liées à la situation à la suite de la crise de Gaza, que nous pensons qu'il faut baisser les bras. Nous pensons que l'Union pour la Méditerranée n'est pas un problème mais que c'est une solution. Et nous avons avec le président Ben Ali ce matin, nous sommes tombés d'accord sur l'idée qu'il fallait poursuivre le processus, mettre en place les comités techniques qui permettent de faire émerger les projets concrets pour que, sur les deux rives de la Méditerranée, on constate que l'Union pour la Méditerranée ce n'est pas des problèmes institutionnels, ce ne sont pas seulement des discussions pour savoir où se tiennent les réunions et avec qui. Ce sont des projets qui profitent d'abord au peuple. La dépollution, les autoroutes de la mer, le développement de l'énergie solaire, ce sont bien des projets dont ont besoin les deux rives de la Méditerranée.

Enfin nous avons évoqué la crise économique qui frappe évidemment la Tunisie comme elle frappe l'ensemble du monde, j'ai indiqué au Premier ministre comme au président Ben Ali que cette crise économique ne conduirait pas le gouvernement français à réduire les financements qu'il apporte au projet tunisien. Et nous avons également évoqué ensemble, la réforme des institutions financières, la réforme de la gouvernance mondiale. La France jouant un rôle de premier plan pour modifier cette gouvernance mondiale et faire en sorte en particulier, qu'elle soit beaucoup plus ouverte aux pays émergeants. Donc le bilan d'une visite que je juge extrêmement fructueuse, c'est un lieu commun de dire que les relations franco-tunisiennes sont excellentes, je n'ai pas besoin de le dire devant vous, elles se manifestent à travers l'intensité de la coopération économique, de la coopération culturelle, de la coopération dans le domaine de l'éducation et de la recherche. C'est donc sur ce terrain déjà excellent que nous allons poursuivre nos efforts pour la développer encore. Je suis naturellement maintenant à votre disposition pour répondre à vos questions.


Source http://www.premier-ministre.gouv.fr, le 4 mai 2009

Rechercher