Interview de Mme Christine Albanel, ministre de la culture et de la communication, à Radio classique le 15 mai 2009, sur la nuit des musées et la gratuité de l'accès aux collections permanentes des musées aux jeunes de moins de 26 ans. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de Mme Christine Albanel, ministre de la culture et de la communication, à Radio classique le 15 mai 2009, sur la nuit des musées et la gratuité de l'accès aux collections permanentes des musées aux jeunes de moins de 26 ans.

Personnalité, fonction : ALBANEL Christine.

FRANCE. Ministre de la culture et de la communication

ti :
 
 
 
 
G. Moreau.- Demain, samedi, se tiendra en France et ailleurs en Europe, la 5ème édition de la Nuit des Musées, évènement dont vous avez l'initiative, C. Albanel, ministre de la Culture, bonjour.
 
Bonjour.
 
Et merci d'être avec nous sur Radio Classique. Alors l'an dernier plus d'un million et demi de visiteurs s'étaient déplacés rien qu'en France. Comptez-vous faire encore plus demain soir, d'autant que vous visez peut-être un public plus large que celui qui fréquente les musées habituellement ?
 
Oui, nous espérons vraiment un public de plus en plus large. Ecoutez, c'est la 5ème édition, vous l'avez dit, et il y a à peu près une augmentation de 200-300 000 visiteurs à chaque fois. On est arrivé à 1,5 million l'an dernier, donc si on atteignait 1,7 millions, par exemple, ça serait très, très bien. Et c'est vrai, que c'est un peu un public différent, parce que les musées la nuit, c'est spécial. C'est toujours un peu de mystère, on voit les oeuvres complètement autrement, on a l'impression d'une sorte d'intimité, tout d'un coup, avec des lieux. C'est souvent des familles entières qui bougent, ou alors des bandes de copains. Et comme en plus, vous savez qu'on a annoncé la gratuité pour les jeunes donc maintenant depuis début avril, peut-être qu'ils auront envie de revenir, justement dans cette Nuit, un peu particulière.
 
Oui, on va y revenir, mais donc vous le disiez, c'est l'occasion de découvrir ou de redécouvrir en famille nos musées et ce à travers d'animations, de programmations originales, peut-être aussi des ambiances festives. Vous avez un ou deux exemples ?
 
Par exemple, moi, j'irai sûrement à la Cité de la Musique, parce que le musée est bien sûr rénové, et en plus, il va y avoir un parcours sonore spécifique pour les jeunes. Je crois qu'il y a des mini concerts de violoncelles de N. Carpentier, et puis des mini concerts de sanza par M. Cara Rigoli, donc je pense que ça va être assez super, très divers. Et puis il y aura aussi, des lieux qui ne sont pas ouverts d'habitude : à Strasbourg, il y aura le Palais de l'Europe, qui va être ouvert, pour la première fois, jusqu'à 1 heure du matin, donc avec une sélection d'oeuvres d'art offertes au fil des ondes, donc ça va être une découverte ; pareil pour l'UNESCO qui ouvre aussi, pour la première fois. Voilà, donc il y a chaque année, au fond, des pays, de plus en plus de pays, de plus en plus de musées, de plus en plus de monde, donc c'est vraiment un superbe succès, 42 pays quand même !
 
Alors avec l'exposition Picasso et ses maîtres, tout récemment, cet hiver, on a vu qu'énormément de visiteurs étaient prêts à se déplacer, tard le soir. C'est une tendance intéressante pour les responsables de musées ?
 
Oui, je crois que ça peut être justement un nouveau public. Vous savez, il y a un côté "soirée complète" : c'est-à-dire qu'on sort, peut-être qu'on va au restaurant ou je ne sais où ! Et puis après on peut aller effectivement dans les musées, et la relation est différente. Moi, quand je dirigeais Versailles, c'est vrai qu'il y avait des personnes qui ne venaient jamais à Versailles, parce qu'ils se disaient : trop de touristes, trop de monde. Et tout à coup, il y a le sentiment d'avoir vraiment un musée pour soi, un petit peu entre soi. Et voilà. C'est pour ça que je crois que ça connaît un tel succès avec cette augmentation absolument massive d'année en année, et il y a de plus en plus de pays qui rentrent dans la danse. Et en plus, qui se mobilisent de plus en plus. Quand je vois que la Russie va ouvrir 184 musées, ou la petite Lettonie 83 musées, ça veut dire qu'il y a une énorme mobilisation.
 
Et puis pour les Français donc, comme on parle de la dimension internationale de l'événement, c'est l'occasion aussi peut-être, si on le peut, d'aller chez nos proches voisins en Europe ?
 
Oui, bien sûr, c'est ça, on peut aller, je ne sais pas, en Belgique, partout, en Angleterre, par exemple, il y a le Royaume-Uni, 70 musées seront ouverts, tout à fait. Et puis même d'aller dans nos beaux musées de province, qui ont vraiment... il y a eu des grands succès l'an dernier. Moi, qui suis toulousaine, je sais que le Musée des Augustins a eu 3.200 visiteurs dans une seule soirée. Donc c'est des grands moments aussi pour les villes.
 
Dernière question, C. Albanel, vous le rappeliez, le Gouvernement a décidé de rendre gratuit l'accès aux collections permanentes des musées aux jeunes de moins de 26 ans, c'est ça ?
 
Oui, c'est ça.
 
C'est important quand on sait que les jeunes, naturellement sont attirés aujourd'hui, par surtout l'image, l'Internet, le virtuel ?
 
Justement, je crois que c'est très important, parce que moi, je considère en effet, que la culture, n'est pas gratuite, mais qu'il faut de la gratuité ciblée. Et comme justement on sait bien qu'avant 26 ans, souvent les jeunes ne venaient pas dans les musées, on a essayé de leur donner envie, justement d'y aller et franchement, c'est assez réussi, parce que depuis le début avril, en fait, on note une augmentation d'environ 20 % de fréquentation pour les jeunes, et 15 % d'ailleurs pour les enseignants, qui bénéficient aussi, d'une mesure de gratuité, parce que ce sont des passeurs. Et en fait, même le premier jour, il y a eu 15 000 jeunes qui se sont rendus dans les musées et monuments nationaux, de 18 à 25 ans, 15 000 jeunes en plus. Donc vraiment, il y a un vrai mouvement et dans nos grands monuments nationaux, il y a souvent des augmentations de fréquentation des jeunes, qui peuvent aller jusqu'à hauteur de 100 %. Vraiment, c'est très intéressant.
 
Bien, donc à ne pas rater pour commencer, demain soir la 5ème édition de la Nuit des musées que vous organisez, C. Albanel, ministre de la Culture. Merci, d'avoir été avec nous, bonne journée !
 
Merci beaucoup !
 
Source : Premier ministre, Service d'Information du Gouvernement, le 15 mai 2009
 

Rechercher