Déclaration de M. Bernard Laporte, secrétaire d'Etat aux sports, sur le sport adapté et l'athlétisme, Paris le 20 mai 2009. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Bernard Laporte, secrétaire d'Etat aux sports, sur le sport adapté et l'athlétisme, Paris le 20 mai 2009.

Personnalité, fonction : LAPORTE Bernard.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux sports

Circonstances : Championnats de France d'athlétisme de sport adapté à Paris le 20 mai 2009

ti :

Je suis très heureux d'être parmi vous aujourd'hui pour ces Championnats de France d'athlétisme, et ce à plusieurs titres :

Je le suis tout d'abord parce que je retrouve enfin le sport adapté. J'ai effectué mon premier déplacement de ministre le 25 octobre 2007 à Poitiers. Et j'ai eu l'occasion d'y rencontrer les sportifs du CREF, le Centre Régional d'Entraînement et de Formation du Sport Adapté. J'ai retiré de la découverte de cette structure novatrice un excellent souvenir et plusieurs enseignements.

Ce premier contact m'a en effet permis de connaître très tôt votre fédération. La Fédération française du sport adapté est une de nos belles fédérations : 40 000 licenciés en augmentation très forte. +33% en plus par rapport à la saison sportive précédente. Si le nombre est conséquent, je suis personnellement encore plus impressionné par ce niveau de progression.

Une telle masse de nouveaux adhérents, c'est avant tout un défi pour la structure centrale et pour ses organes déconcentrés : comités départementaux et régionaux. C'est un défi passionnant et motivant, mais c'est également un défi très complexe à relever parce que l'accueil, la prise en charge et l'offre sportive doivent être à la hauteur des attentes de ces nouveaux arrivants. La pérennisation de leur adhésion à l'une de vos structures en est évidemment l'enjeu.

C'est pour relever ce défi que j'ai examiné avec beaucoup d'attention la demande d'Yves FOUCAULT, votre président et de Gérard MASSON, président de la Fédération française handisport de consolider des emplois STAPS dont la mission est justement la structuration de votre réseau. Lors de notre voyage commun aux Jeux paralympiques de Pékin avec Valérie LETARD, nous avons pris la décision de financer conjointement 150 emplois au profit de la FFSA et de la FFH. La quote-part du Sport s'élève à 10.6 millions d'euros sur 4 ans (17 600euros par an et par emploi) ; celle de la Solidarité à 4.8 millions d'euros (8 000euros par an et par emploi). Cette augmentation nette de l'aide de mon ministère a été financée par le Centre national de développement du sport dont je remercie chaleureusement le Directeur général, monsieur Julien NIZRI, pour cette action et pour sa présence parmi nous aujourd'hui. J'aurai d'ailleurs le plaisir de retrouver tous les emplois STAPS présents à Charléty pour la signature de leur contrat de travail et pour une photo de famille dans quelques instants.

J'ai aussi compris extrêmement tôt dans mon mandat que le sport adapté tel que pratiqué en France relevait du haut niveau, au même titre que les autres disciplines ordinaires ou handisport. J'ai donc prescrit une étude approfondie à mes services pour reconnaître la qualité de votre encadrement, de vos structures d'entraînement, de votre suivi médical, de votre compétitivité internationale, etc.... C'est chose faite, et j'ai le plaisir de vous annoncer que depuis quelques semaines le basket-ball, la natation, le football, le tennis de table et l'athlétisme qui nous rassemble aujourd'hui sont des disciplines reconnues de haut niveau dans notre pays. Cette décision a une portée tangible et pragmatique : le Parcours d'Excellence Sportive, et les listes de haut niveau sont maintenant des réalités pour les sportifs de la FFSA. Au-delà, cette décision a une valeur tout à fait symbolique : elle signifie que la France reconnaît ses athlètes pour ce qu'ils sont, à savoir des sportifs de haut niveau et que nous considérons que vous avez votre place aux Jeux paralympiques.

En ce qui concerne ces championnats de France d'athlétisme, je suis heureux de vous voir tous rassemblés : 550 athlètes issus de 12 régions métropolitaines et de la Réunion qui vont en découdre pendant les deux journées de compétitions à venir, cela fait chaud à mon coeur de sportif. Je vous souhaite de belles épreuves, des luttes acharnées pour les podiums et les titres mais aussi toute la joie et la convivialité que seul le sport sait nous offrir. Quand vous courrez, n'oubliez pas que c'est dans cette enceinte que Michel JAZY s'est offert le premier de ses records du monde. C'était sur 2000 mètres, il y a presque 50 ans.

A ceux qui sont sélectionnés pour les Global Games en République tchèque en juillet prochain, je souhaite également que ces championnats soient la meilleure répétition possible pour qu'ils soient en mesure de nous rapporter des titres mondiaux.

J'ai finalement parlé de beaucoup de défis dans ces quelques mots : défi sportif pour les athlètes, défi de développement pour la Fédération, défi de réintégration des Jeux paralympiques, défi d'embauche et de déblocage de moyens nouveaux dans un contexte de récession. Je suppose que cela tient à la devise de votre fédération : « A chacun son défi ».

Valérie et moi allons passer dans vos rangs pour vous dire tout cela de vive voix, mais avant cela,

Je proclame l'ouverture de l'édition 2009 des Championnats de France d'Athlétisme de Sport Adapté.


Source http://www.sports.gouv.fr, le 28 mai 2009

Rechercher