Déclaration de M. Michel Barnier, ministre de l'agriculture et de la pêche, sur la question du coupage du vin rosé, à l'Assemblée nationale le 10 juin 2009. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Michel Barnier, ministre de l'agriculture et de la pêche, sur la question du coupage du vin rosé, à l'Assemblée nationale le 10 juin 2009.

Personnalité, fonction : BARNIER Michel.

FRANCE. Ministre de l'agriculture et de la pêche

Circonstances : Séance de questions d'actualité, à l'Assemblée nationale le 10 juin 2009

ti :
J'ai toujours dit, Madame la Députée, que la proposition de la Commission européenne, au début de l'année, d'autoriser le coupage de vin blanc et de vin rouge pour faire du faux rosé était insensée. Elle heurtait tout ce qui fait notre modèle alimentaire européen : un modèle fondé sur la qualité, la traçabilité, la diversité et les traditions. Qui plus est, elle aurait compromis les efforts accomplis, dans de nombreux vignobles français et européens, dans le sens de la qualité.

Lorsque vous m'aviez interrogé le 11 février dernier, je vous avais répondu que nous étions opposés à cette proposition, que nous étions isolés - nous n'étions que deux pays, la Hongrie et la France -, mais que nous continuions à nous mobiliser pour faire revenir la Commission sur cette idée. C'est ce à quoi je me suis employé : je n'ai fait que mon travail.

Depuis plusieurs mois, comme je m'y suis engagé, Monsieur Soisson, avec vous et avec les professionnels, nous nous sommes attachés à faire bouger les lignes. Les professionnels de la viticulture ont fait un formidable travail vis-à-vis de leurs collègues comme vis-à-vis des gouvernements. J'ai fait le mien vis-à-vis de mes collègues. Finalement, la Commission a décidé, lundi, de renoncer à cette proposition. Cela prouve que lorsqu'on s'y met tous, lorsqu'on parle d'une seule voix à Bruxelles et lorsqu'on dialogue, on arrive à faire bouger les lignes ! Retenez cette leçon pour l'avenir, car il y aura d'autres combats à livrer, Madame Pons, d'autres régulations, d'autres batailles pour préserver notre modèle alimentaire. Soyez assurée que, là où je serai, vous pourrez compter sur moi.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 12 juin 2009

Rechercher