Déclaration de Mme Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, sur les projets d'aménagement des 12 campus de l'opération campus, Paris le 6 novembre 2009. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, sur les projets d'aménagement des 12 campus de l'opération campus, Paris le 6 novembre 2009.

Personnalité, fonction : PECRESSE Valérie.

FRANCE. Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

Circonstances : Inauguration de l'exposition "Opération Campus" à paris le 6 novembre 2009

ti : Mesdames et Messieurs les élus,
Messieurs les Présidents d'université,
Monsieur le Président de la Cité Internationale Universitaire de Paris (Marcel Pochard),
Madame la déléguée générale de la Cité Internationale Universitaire de Paris (Sylviane Tarsot-Gillery),
Messieurs les directeurs d'établissements,
Mesdames et messieurs,


Je suis heureuse d'être parmi vous aujourd'hui pour inaugurer cette très belle exposition des travaux des étudiants futurs architectes qui ont imaginé les campus de demain.

Le président de la République m'a chargée de deux tâches passionnantes : mettre l'université au coeur de notre système d'enseignement supérieur et de la recherche et faire émerger des campus universitaires de rang mondial. Par ailleurs, le Président de la République nous a rappelé son souhait de remettre l'architecture au coeur de nos choix politiques.

C'est dans ce cadre que le gouvernement a lancé l'opération campus pour faire émerger 12 campus d'excellence qui seront la vitrine de la France et renforceront l'attractivité et le rayonnement de l'université française au niveau mondial : 5 milliards d'euros provenant de la vente des actions E.D.F. ont été répartis pour doter en capital ces campus, dans le cadre de pôle de recherche et d'enseignement supérieur ou de fondations de coopération scientifique. En plus de ces moyens, mon ministère investira plus de 4,6 milliards d'euros sur la période 2007-2013 pour l'immobilier universitaire en France.

Ces moyens vous permettront de cimenter les PRES ou les fondations de coopération scientifique autour de projets immobiliers ambitieux après un processus de sélection particulièrement exigeant. Mais mon souhait, c'est surtout que ces investissements soient centrés sur la vie de campus, et qu'ils permettent d'intégrer véritablement les campus dans la ville.

C'est pourquoi j'ai saisi les écoles d'architecture avec mon collègue ministre de la culture en septembre 2009. Notre volonté a été que les étudiants aient une opportunité unique de travailler durant un semestre sur la problématique des campus du futur. Je remercie du fond du coeur les écoles qui ont répondu présentes et qui sont parvenues à nous rendre leurs projets en juin 2009, les écoles nationales supérieures d'architectures d'Aix-Marseille, de Bordeaux, de Marne-la-Vallée, de Grenoble, de Lyon, de Montpellier, de Paris-Malaquais, l'Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg et l'école d'architecture de Harvard. Je remercie leurs directeurs, tous les professeurs et tous les étudiants qui ont participé à ces travaux.

Je remercie aussi la Cité Internationale Universitaire de Paris, et notamment son Président, Marcel Pochard, ainsi que sa déléguée générale, Sylviane Tarsot-Gillery, pour nous avoir permis d'exposer les travaux des étudiants dans ce cadre chargé d'histoire qu'est la cité. C'est tout un symbole pour moi, non seulement car cette cité est un exemple à suivre en matière de vie étudiante, mais aussi parce que les futurs campus que nous appelons de nos souhaits devront attirer les étudiants et les chercheurs du monde entier.

Au total, ce sont 230 étudiants qui ont travaillé sur les campus, et plus de 138 projets nous ont été envoyés. Nous ne pouvions malheureusement pas tous les montrer, et il a fallu sélectionner les meilleurs d'entre eux. Je m'excuse auprès des élèves dont le travail n'a pas pu être présenté. Mais qu'ils se rassurent : leur travail n'a pas été vain, car il permettra de participer à la réflexion sur ce que doivent être ces campus du futur. Il viendra alimenter les réflexions des porteurs de projets, et servira de boîtes à idées pour les futurs architectes.

Je retiens en particulier certaines idées qui devront être approfondies par les porteurs de projets. Ces idées sont à la fois architecturales, urbaines et paysagères : à Bordeaux, la création d'une tour mêlant enseignement et activités créerait un signal fort dans ce très vaste campus. A Condorcet, l'architecture de la bibliothèque pourrait intégrer en son coeur un fragment de paysage avec la création d'une pièce d'eau. A Montpellier, au coeur du campus du Triolet, on pourrait créer une « Rambla », à l'image de l'emblématique avenue de Barcelone portant ce nom, où habitants, étudiants et enseignants se retrouveront. A Lyon, l'utilisation de l'eau pourrait dicter aussi bien la création du paysage du campus que la construction d'équipements universitaires écologiques. A Saclay, les constructions seraient polarisées autour des activités sous forme d'un archipel habité sur l'étendu du plateau.

Mesdames et messieurs, tous les projets campus sont actuellement en phase d'études et je souhaite disposer d'ici la fin du mois de janvier de tous les schémas d'aménagement pour chaque site. C'est donc maintenant que se conçoivent les projets urbains, les interactions et les synergies entre les bâtiments universitaires, la nature et la ville. C'est maintenant qu'il faut concevoir la façon dont nous allons intégrer dans les projets l'amélioration du cadre et des conditions de vie sur les futurs campus. Je veux être certaine que ces campus seront intelligemment pensés et optimisés, en réservant une part importante à la nature et à la vie étudiante, et en préservant la qualité architecturale, urbaine et paysagère. Je ne veux pas que l'opération Campus soit une répétition des plans U 2000 et U3M, focalisés sur la construction de mètres carrés, qui sont passés à côté de cet enjeu.

J'ai donc décidé de créer un « atelier des campus universitaires », qui sera piloté par mon ministère, qui regroupera tous les porteurs des projets campus, ainsi que des personnalités extérieures reconnues dans le domaine de l'architecture et de l'urbanisme.

Cet atelier veillera à la qualité des schémas d'aménagement de chaque campus, aux modalités de leur mise en oeuvre.

Par ailleurs, l'atelier devra élaborer une « charte de la qualité architecturale et urbaine », que je signerai avec les présidents d'Universités et les directeurs d'établissements, et qui sera une référence pour tous les professionnels engagés dans ces projets immobiliers.

Grâce aux étudiants en écoles d'architecture, et grâce à cette exposition, les campus de demain sont déjà une réalité. Vos travaux ouvrent les perspectives enthousiasmantes pour les acteurs qui auront à réaliser chaque site.

C'est ensemble que nous allons bâtir ensemble les campus du XXIe siècle, des campus où étudiants, enseignants et chercheurs auront plaisir à travailler et qui feront envie au reste du monde.


Je vous remercie


source http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr, le 19 novembre 2009

Rechercher