Lettre de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à M. Jean-Paul Cluzel, lui indiquant sa nomination à la Présidence de la Réunion des Musées Nationaux et lui confiant une mission d'étude sur les modalités de création d'un grand opérateur culturel de niveau international, le 3 novembre 2009. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République, adressée à M. Jean-Paul Cluzel, lui indiquant sa nomination à la Présidence de la Réunion des Musées Nationaux et lui confiant une mission d'étude sur les modalités de création d'un grand opérateur culturel de niveau international, le 3 novembre 2009.

Personnalité, fonction : SARKOZY Nicolas.

FRANCE. Président de la République

ti : Monsieur le Président,


Avec le grand Palais des Champs-Elysées et la Tour Eiffel, Paris est entré dans la modernité. Un siècle plus tard, au mont où les grandes capitales rivalisent à nouveau en jouant de leur attractivité. Il est temps de revisiter ce grands palais de cristal consacré par la République « à la gloire de l'art français », et de leur redonner son lustre en remédiant à l'usure du temps et aux accidents de l'histoire.

A l'heure où les grands musées nationaux conquièrent leur autonomie et déploient des programmations ambitieuses, il est également temps de moderniser les missions de la Réunion des Musées Nationaux, qui gèrent les Galeries nationales du Grand Palais, organise les expositions de nombreux musées nationaux et assure d'importantes activités culturelles et de diffusion : éditions d'arts, librairies-boutiques, gestion de la billetterie des sites culturels...

Depuis plusieurs années, la question de l'opportunité de constituer un grand opérateur culturel, prenant appui sur la force des expertises et la complémentarité des activités du Grand Palais et de la Réunion des Musées Nationaux, est posée.

L'enjeu est double : faire de Paris l'un des tout premiers lieux d'expositions et d'événements de rang international en valorisant les espaces et les expertises conjuguées de ces deux opérateurs, et concevoir puis mettre en oeuvre un projet artistique, culturel et scientifique de qualité, capable de rassembler des publics venus d'horizons nouveaux.

Première étape de ce rapprochement, je vous confie la Présidence du conseil d'administration de la Réunion des Musées Nationaux. Sous l'autorité du Ministre de la culture et de la communication, et en vous appuyant sur les services de la RMN, vous étudierez les modalités de création d'un opérateur culturel de niveau international. Vous veillerez particulièrement à un dialogue social de qualité avec l'ensemble des personnels.

S'agissant du Grand Palais proprement dit, en dépit de la rénovation remarquable de la verrière de la Nef, la qualité des manifestations souffre de la dispersion des initiatives et des programmations autant que de l'inadaptation des espaces d'exposition. Il faut donc donner identité et cohérence à ce lieu exceptionnel. Il faut un nouveau projet pour faire revivre, au coeur du Grand Paris de la culture, un Grand Palais du XXIe siècle, dédié aux arts, à la culture sous toutes ses formes, y compris scientifique, et aux grands événements.

En concertation avec la Présidente de la Cité des Sciences et de l'industrie et l'administrateur général de la Réunion des Musées Nationaux, vous proposerez à l'appui de ce grand projet un cadrage stratégique et financier, une nouvelle organisation des espaces, un calendrier de programmation, et les modalités d'un concours international d'architecture permettant de faire du Grand Palais le projet exemplaire que j'appelle de mes voeux.


Créer un nouvel opérateur de diffusion culturelle, puissant et conquérant, disposant d'un monument remarquable et bénéficiant d'équipes à la compétence reconnue, voilà la mission qui vous est confiée.

Vous me remettrez vos propositions avant le 31 mars prochain ainsi qu'au Premier ministre, au Ministre de la culture et de la communication, à la Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche et au Ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'Etat.

Je vous demande de me tenir régulièrement informé de votre réflexion.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments les meilleurs.


Rechercher