Communiqué des services du Premier ministre, en date du 18 avril 2010, sur les mesures prises pour faire face aux conséquences de l'éruption volcanique en Islande au niveau de l'organisation du trafic aérien et de la situation des voyageurs à l'étranger et en France. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué des services du Premier ministre, en date du 18 avril 2010, sur les mesures prises pour faire face aux conséquences de l'éruption volcanique en Islande au niveau de l'organisation du trafic aérien et de la situation des voyageurs à l'étranger et en France.

Circonstances : Eruption du volcan Eyjafjöll en Islande le 14 avril 2010

ti : Le Premier Ministre, François Fillon, a réuni ce jour à l'Hôtel Matignon, Jean-Louis Borloo, Ministre d'Etat, Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la mer, chargé des Technologies vertes et des négociations sur le climat, Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et des affaires européennes, Brice Hortefeux, Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-Mer, Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé et des Sports, Dominique Bussereau, Secrétaire d'Etat chargé des transports, Chantal Jouanno, Secrétaire d'Etat chargée de l'écologie, les PDG de Météo France et d'Aéroport de Paris, la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) et le Secrétaire Général de la défense et de la sécurité Nationale, sur les conséquences de l'éruption volcanique en Islande.

Le Premier ministre a fait un point sur les dernières évolutions météorologiques et leur impact sur le trafic aérien.

Au vu de ce constat il a été convenu que :
- les aéroports au nord de la ligne Bordeaux - Nice resteront fermés jusqu'à mardi matin 8 heures (heure locale)
- les aéroports au sud de cette ligne, Bordeaux et Nice compris, demeurent ouverts.

Le maintien de l'ouverture de ces aéroports permet, d'ores et déjà, de réacheminer le plus grand nombre possible de passagers en provenance de l'étranger, désireux de revenir sur le sol français. Il permet également de réamorcer, au départ de la France, des vols vers l'étranger.

Par ailleurs, des vols tests ont été réalisés pour évaluer précisément l'impact des particules en suspension sur les avions. Au vu des résultats de ces tests il pourra être décidé de repositionner des avions à vide sur les aéroports restés ouverts. Ce repositionnement permettra de faciliter l'organisation du trafic.

La cellule de crise, mise en place sous l'autorité de Jean-Louis Borloo et de Dominique Bussereau, continue à coordonner l'action en matière de transports, et assure la mobilisation des capacités ferroviaires, terrestres et maritimes nécessaires.

François Fillon a demandé à ce que les ministres européens des transports se réunissent dès que possible, en visioconférence, pour coordonner leurs décisions en vue du rétablissement du trafic.

Bernard Kouchner a confirmé la pleine mobilisation des consulats de France pour assister nos compatriotes à l'étranger. Des permanences téléphoniques fonctionnant 24 heures sur 24 ont été mises en place.

Brice Hortefeux veillera à la bonne organisation, en temps que de besoin, de l'assistance et de l'hébergement des personnes momentanément bloquées sur le sol français.

Roselyne Bachelot-Narquin a confirmé l'absence de risque sanitaire avéré à ce jour et le maintien d'une vigilance permanente sur ce sujet.


Source http://www.gouvernement.fr, le 26 avril 2010

Rechercher