Déclaration de M. Michel Mercier, ministre de l'espace rural et de l'aménagement du territoire, sur le soutien apporté par l'Etat aux pôles de compétitivité dédiés aux écotechnologies, à Strasbourg le 23 septembre 2010. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Michel Mercier, ministre de l'espace rural et de l'aménagement du territoire, sur le soutien apporté par l'Etat aux pôles de compétitivité dédiés aux écotechnologies, à Strasbourg le 23 septembre 2010.

Personnalité, fonction : MERCIER Michel.

FRANCE. Ministre de l'espace rural et de l'aménagement du territoire

Circonstances : Visite du pôle de compétitivité Energivie, à Strasbourg le 23 septembre 2010

ti : Je suis très heureux aujourd'hui de visiter le pôle de compétitivité ENERGIVIE, car il catalyse les aspects les plus intéressants de la modernisation de l'économie que nous entendons promouvoir, au carrefour du développement durable, des hautes technologies et de l'emploi.

Je voudrais également vous remercier de l'accueil que vous nous réservez, et vous dire mon plaisir d'être aujourd'hui dans votre belle région, en Alsace, « terre de la compétitivité et d'innovation», qui accueille 2 autres pôles de compétitivité: Alsace BIOVALLEY et Véhicule du futur. D'ailleurs, la semaine passée la plateforme BIOMAX - centre d'investigations biologiques des maladies communes complexes de Strasbourg - a été présélectionnée par l'Etat et va ainsi bénéficier d'un accompagnement financier pour la réalisation d'études approfondies.

C'est donc dans un site exemplaire et porteur d'avenir que je souhaite saluer le développement de ce pôle de compétitivité dédié aux écotechnologies, et dont la labellisation a été décidée en mai dernier sur ma proposition.

A travers vos activités, vous visez le développement et la mise en marché de solutions technologiques, intelligentes, saines et compétitives, pour la réalisation de lieux de vie à énergie positive. Vous portez une attention particulière aux matériaux sains qui permettront de construire des bâtiments économes, capables de produire plus d'énergie renouvelable qu'ils n'en consomment.

Je voudrais avant tout rendre hommage aux efforts conjugués de tous les acteurs locaux, et particulièrement du Conseil régional, et de son président Philippe Richert, qui ont ici joué tout leur rôle, mais aussi à l'ensemble des partenaires économiques et industriels du pôle, qui ont oeuvré pour sa création et son développement.

Enfin, le caractère transfrontalier, et en particulier le lien étroit avec des entreprises allemandes et suisses, donne à cette initiative une dimension encore plus innovante qu'il me faut aujourd'hui souligner.

Je tiens enfin à saluer l'ensemble de l'équipe permanente qui est en place depuis quelques jours seulement, et qui ne ménage pas sa peine pour préparer la remise de sa feuille de route au gouvernement en novembre prochain ! Je sais que vous avez déjà répondu à l'appel à manifestation d'intérêt visant à créer en Alsace un Institut d'Excellence en Energie Décarbonnée (IEED) du Grand Emprunt, formidable outil de recherche et d'enseignement supérieur sur les énergies renouvelables. L'objectif est le développement de la géothermie profonde.

Vous avez également déposé un dossier à l'ADEME concernant les « strasmart », ces réseaux de distribution électrique intelligents. STRASMART (Synergie Territoire et Réseaux électriques en Alsace : pour un Système et un Marché électriques Adaptatifs afin de Réduire les émissions de CO2 et développer le Territoire), porte sur l'étude à long terme des effets résultant des évolutions technologiques, sociales et économiques en cours et à venir sur la charge, la structure et la gestion des réseaux de distribution d'électricité, et l'équilibre offre - demande ainsi que l'évaluation des impacts correspondants en termes d'économies d'énergie et d'émissions de gaz à effet de serre.

Il s'agit d'un dossier majeur pour le développement durable et les territoires eux-mêmes, urbains et ruraux.

A travers votre participation à ces projets, vous serez au coeur des secteurs industriels clé de l'avenir.

Mes félicitations pour cette énergie...Votre pôle porte bien son nom !

En un mot, vous n'avez pas de temps à perdre !

D'ailleurs, vôtre pôle va élaborer un contrat de performance ainsi qu'une feuille de route stratégique et un plan d'actions jusque fin 2012.

Car ENERGIVIE s'intéresse à l'un des sujets majeurs du XXIème siècle, porté par le Grenelle de l'environnement : l'efficacité énergétique des bâtiments et les bâtiments à basse consommation et à énergie positive.

La géothermie est une énergie d'avenir. Elle est économique, propre et durable, et répond aux attentes de nos concitoyens en matière de qualité de la vie.

* Les pôles de compétitivité dans le domaine des écotechnologies figurent au coeur de l'aménagement durable du territoire,

Le rôle essentiel de l'Etat et de mon ministère est d'abord de soutenir, d'aider, d'accompagner des projets tels que le vôtre et de favoriser leur développement national et international.

Par son organisation et son potentiel, Energivie justifie la nécessité de poursuivre et de renforcer, comme je le fais depuis plus d'un an, la stratégie des pôles de compétitivité.

a) Les pôles de compétitivité, un instrument adapté aux mutations économiques et énergétiques

La politique des pôles de compétitivité est une démarche novatrice et efficace au service de l'emploi et du développement de nos entreprises, qui depuis son lancement en 2004, a été source de progrès et a révélé le visage d'une France qui prend l'initiative, d'une France qui avance et qui ose au service de la compétitivité de ses territoires.

Il y a aujourd'hui 65 pôles de compétitivité à la pointe de la recherche et qui mobilisent les talents les plus variés de nos régions.

Le CIADT de mai 2010 a permis de labelliser 6 nouveaux éco pôles, dont Energivie en Alsace. Ces nouveaux éco pôles ont été choisis parmi 19 candidats, en vertu d'un critère d'excellence. La sélection était très rigoureuse, fondée sur d'exigeants critères, et c'est pourquoi je vous renouvelle mes félicitations.

Mais les évolutions économique et sociétale rendent nécessaire une adaptation des pôles, et c'est pourquoi le gouvernement a choisi de promouvoir le secteur des écotechnologies.

Les évaluations et études de benchmark réalisées à l'échelle européenne, ont mis en évidence la nécessité de couvrir ces thématiques qui n'étaient pas couvertes jusqu'alors en France : eau, exploitation du sous-sol, gestion des déchets et bâtiments durables. Tous ces secteurs ont un intérêt stratégique et sociétal important, à l'échelle française, européenne et mondiale. C'est dans cet objectif, et en conformité avec les acquis du Grenelle de l'environnement, que s'inscrit le pôle ENERGIVIE.

b) Le dernier CIADT a renforcé cette orientation

C'est approche renouvelée de l'aménagement du territoire qui permettra l'ancrage et le développement en France des activités économique de demain.

Vous le savez bien, c'est la responsabilité des pouvoirs publics, et d'abord celle de l'Etat, d'appuyer, de coordonner, de libérer les capacités de développement qui existent partout. La dynamique des pôles de compétitivité est simple : il s'agit de rassembler des chercheurs, des entreprises, des étudiants, pour qu'ensemble ils fassent émerger des innovations et préparent l'économie de demain.

Autant de priorités auxquelles la politique des pôles répond parfaitement et sur lesquelles le CIADT a fortement mis l'accent en désignant de nouveaux pôles de compétitivité dans le domaine des éco technologies. Et je m'en réjouis tout particulièrement.

Les pôles écotechnologies revêtent un triple caractère d'exemplarité :
- exemplarité dans la valorisation du local
- exemplarité dans la valorisation des énergies durables
- exemplarité dans la valorisation des synergies public - privé.

* ENERGIVIE, pôle exemplaire dans sa démarche et ses partenariats, facteur de développement économique et d'innovation

ENERGIVIE concentre donc les qualités requises pour un pôle : inscription locale forte, réseau d'entreprises en développement, attente économique et sociétale, lien avec la recherche et le développement technologique.

Ce projet industriel est clairement orienté au plan économique.

Un pôle au service des entreprises locales

Ainsi, les pôles de compétitivité sont au service de l' « excellence scientifique nationale ».

Tous les spécialistes le disent désormais. L'innovation résulte de la mise en réseau, du « continuum » entre diverses activités complémentaires sur un territoire donné. Cela va de la recherche fondamentale et appliquée, au développement technologique, à la commercialisation. C'est le rôle de l'Etat d'être le moteur puis l'ensemblier de ces acteurs complémentaires et de suivre leur réussite. C'est cette continuité des activités de production et de recherche qui fait la richesse de votre écopôle, et c'est pourquoi je serai attentif aux applications industrielles concrètes, ainsi qu'au lancement de la géothermie profonde par le groupe Roquette qui possède une usine en Alsace à BEINHEIM et pour lequel vous allez réaliser en décembre une première mondiale avec la société d'électricité de Strasbourg. C'est un bel exemple d'innovation au service du territoire, puisque ce projet aura des répercussions significatives sur l'économie locale, en termes d'emplois directs, et de valorisation des entreprises.

Je voudrais terminer sur l'importance mondiale du travail que vous réalisez.

Certes nous avons souligné les enjeux régionaux et nationaux, mais l'importance et la pertinence d'ENERGIVIE se mesure aux enjeux mondiaux qui sous-tendent ses travaux. J'en vois la meilleure preuve dans le projet de l'ADEME auquel vous concourrez pour le réseau électrique des « stras smart » qui est d'envergure internationale. Voilà une belle illustration du continuum économique et territorial qui caractérise les pôles de compétitivité.

Energivie est donc bien un pôle pionnier dans une région pionnière et créative.


Source http://www.datar.gouv.fr, le 27 septembre 2010

Rechercher