Déclaration de M. Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, sur la modernisation de la sécurité civile et la coordination entre les différents services d'intervention dans le secours à personnes, à Meymac (Corrèze) le 9 octobre 2010. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales, sur la modernisation de la sécurité civile et la coordination entre les différents services d'intervention dans le secours à personnes, à Meymac (Corrèze) le 9 octobre 2010.

Personnalité, fonction : HORTEFEUX Brice.

FRANCE. Ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales

Circonstances : Inauguration du centre de secours de Meymac (Corrèze) le 9 octobre 2010

ti : Monsieur le préfet,
Monsieur le préfet, directeur de la sécurité civile,
Monsieur le député
Monsieur le président du conseil général,
Monsieur le président du Service Départemental d'Incendie et de Secours,
Monsieur le député européen, conseiller général de Meymac,
Monsieur le maire,
Monsieur le directeur départemental du service d'incendie et de secours,
Monsieur le président de l'Union départementale de sapeurs-pompiers de Corrèze,
Mesdames et Messieurs,


Je tiens à vous assurer, à mon tour, du vif plaisir que j'ai à participer, à vos côtés, à l'inauguration de ce nouveau centre de secours de Meymac et je vous remercie tout particulièrement de m'y avoir convié.

Comme j'ai déjà eu l'occasion de m'adresser à certains d'entre vous il y a seulement quelques instants à l'occasion du 52ème congrès de l'Union départementale des sapeurs-pompiers de Corrèze, je ne reviendrai pas en détail sur les grandes ambitions que je nourris en matière de sécurité civile pour l'année 2011.

Je voudrais, néanmoins, vous transmettre à nouveau un double message de reconnaissance et de confiance : reconnaissance, bien sûr, pour l'excellence de votre engagement mais confiance, aussi, dans votre capacité à continuer de porter secours, au mieux, à nos concitoyens en détresse.

Chacun connaît - et je sais que beaucoup pourraient en témoigner personnellement pour avoir déjà vécu une situation de détresse et le soulagement avec lequel on accueille les pompiers dans ces cas là - la somme d'abnégation, de don de soi, de mépris du danger, mais aussi d'assurance et de professionnalisme nécessaire à ces hommes et à ces femmes pour toujours se porter ainsi au devant du danger.


I. Je vous le dis : le nouveau centre de secours de Meymac que nous inaugurons, aujourd'hui, est symbolique à plus d'un titre.

(1) Il est symbolique, d'abord, de notre volonté de faire coïncider la modernité des moyens mis à votre disposition avec l'exemplarité des actions que vous menez chaque jour.

Je voudrais, en effet, d'abord, adresser des félicitations toutes particulières à l'équipe de maîtrise d'oeuvre qui a travaillé avec un rare bonheur sur ce projet axé sur le développement durable, avec, notamment, l'utilisation du photovoltaïque.

Je suis certain que vous profitez déjà, depuis votre installation dans ces nouveaux locaux, le 21 juin dernier, sous la direction avisée de l'adjudant-chef Pascal PUYDUPIN, de toutes les commodités de cet équipement moderne, performant et opérationnel.

(2) Mais ce centre de secours est symbolique, aussi, de notre volonté de faire bénéficier les zones rurales d'une offre de secours proche et de qualité.

Importante pour vous, sapeurs-pompiers de Meymac et de Corrèze, cette inauguration est également essentielle pour les habitants des 9 communes couvertes par le centre. Elle est, en effet, pour eux, la garantie d'une sécurité quotidienne renforcée et d'une réponse opérationnelle rapide.

(3) Ce centre de secours, enfin, est symbolique des coopérations fructueuses qui peuvent s'établir entre SDIS et collectivités territoriales.

En effet, le financement de cet équipement de 700 m2, d'un coût de 850 000 euros, constitue un très bel exemple de coopération puisque les 9 communes qui sont protégées en premier appel par ce centre se sont associées à la construction et ont participé à hauteur de 60%, au prorata de leur population, le SDIS finançant les 40% restants.


II. Je vous le dis : la modernisation de la sécurité civile ne passe pas seulement par la modernisation des locaux. Elle passe aussi, et tout particulièrement ici en Corrèze, par le sens de l'innovation dont savent faire preuve les sapeurs-pompiers.

(1) C'est en effet le projet « FAST 19 » des sapeurs-pompiers de Corrèze qui a remporté cette année le 1er prix « INTERIEUREKA » dans la catégorie « modernisation et services aux usagers »

De quoi s'agit-il ? Rien moins que de faire circuler par le biais du réseau de transmission ANTARES, et via des tablettes numériques, des données médico-secouristes entre les différents acteurs du secours du département.

Ainsi, dès la prise en charge d'une victime par les sapeurs-pompiers, il devient possible de transmettre aux centres de régulation 15 et 18, depuis le véhicule d'intervention, un bilan médical ou secouriste numérisé voire un électrocardiogramme. Vous l'aurez compris, cette innovation permet un gain de temps précieux dans le cadre de la prise en charge médicale des victimes par les sapeurs-pompiers.

Mon Colonel, permettez moi de vous renouveler, aujourd'hui, ainsi qu'à vos hommes, toutes mes plus sincères félicitations pour cette belle innovation.

(2) Au-delà de la performance technique, le dispositif « FAST 19 » illustre à merveille les évolutions que je souhaite pour le secours à personnes.

Par l'échange d'informations qu'elle induit, cette initiative est, en effet, en parfaite cohérence avec le nécessaire renforcement de la coordination entre les différents services d'intervention.

Elle constitue, en outre, une réponse concrète à une question qui se pose de manière croissante : comment apporter un secours de proximité de qualité à une population disséminée sur un territoire espacé ?

C'est, enfin, un bel exemple de complémentarité entre l'Etat et les collectivités territoriales puisque l'Etat a financé le réseau et aidé le SDIS tandis que la collectivité développait, en partenariat avec une PME locale, un outil adapté aux besoins locaux.


Mesdames et Messieurs,

Notre modèle de sécurité civile mérite non seulement que nous en défendions les atouts et les spécificités mais aussi que nous soyons attentifs à le maintenir toujours à la pointe de la modernité.

Il est, je vous le dis, porteur de valeurs de solidarité et d'entraides fondamentales pour notre société.

Il est, aussi, un lien essentiel tissé avec la population sur l'ensemble du territoire, y compris et surtout dans les zones rurales.

Il est, enfin, une garantie cruciale pour la sécurité de nos concitoyens.

Vous pouvez être fiers de votre action au service de nos concitoyens en détresse. Dans cette délicate mission, sachez que vous pourrez toujours compter sur ma reconnaissance et mon soutien.


Je vous remercie.


Source http://www.interieur.gouv.fr, le 11 octobre 2010

Rechercher