Conseil des ministres du 9 juin 2010. Police d'agglomération dans l'agglomération parisienne. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 9 juin 2010. Police d'agglomération dans l'agglomération parisienne.

Personnalité, fonction : HORTEFEUX Brice.

FRANCE. Ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales

ti : Le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales a présenté un décret relatif à la police d'agglomération dans l'agglomération parisienne.

Ce décret parachève la mise en place, à Paris et dans les départements de la petite couronne, de la police d'agglomération, qui repose sur une organisation intégrée de la police sous le commandement unique du préfet de police. Elle a pour objectif de renforcer les capacités de lutte contre la délinquance et la criminalité, et de mieux prendre en compte les victimes à l'échelle de l'agglomération parisienne.

Le décret du 24 juillet 2009, entré en vigueur le 14 septembre dernier, a réorganisé en ce sens les services de police en fusionnant les directions départementales de sécurité publique des départements des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis avec les directions actives de la préfecture de police.

La loi du 2 mars 2010 renforçant la lutte contre les violences de groupes et la protection des personnes chargées d'une mission de service public a confié au préfet de police la charge de l'ordre public à Paris et dans les départements de la petite couronne.

Désormais, le préfet de police exerce les attributions dévolues au représentant de l'Etat en matière d'ordre public dans les 123 communes de la petite couronne et y dirige l'ensemble des services de police et unités de la gendarmerie, à l'exception de certains services spécialisés.

Le décret organise l'articulation nécessaire dans le domaine de l'ordre public entre le préfet de police et les préfets des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, qui pourront recevoir délégation de signature de sa part. Il tire par ailleurs les conséquences, notamment en matière disciplinaire, des responsabilités du préfet de police dans la direction des services de police des départements de la petite couronne.

Rechercher