Conseil des ministres du 25 août 2010. Le service public de l'audiovisuel. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 25 août 2010. Le service public de l'audiovisuel.

Personnalité, fonction : MITTERRAND Frédéric.

FRANCE. Ministre de la culture et de la communication

ti : Le ministre de la culture et de la communication a présenté une communication relative au service public de l'audiovisuel.

L'audiovisuel est au coeur de la vie des Français, qui, en juin 2010, ont passé en moyenne 3h20 par jour devant la télévision. Cette capacité de diffusion exceptionnelle, accentuée par la révolution numérique, fait du secteur public de l'audiovisuel le médiateur idéal d'une « culture pour chacun » alliant popularité et qualité.

La politique audiovisuelle du Gouvernement favorise l'accès à un patrimoine culturel commun, ainsi qu'à la diversité des expressions culturelles. Elle accompagne le service public dans le tournant du numérique, pour lequel il doit demeurer un moteur. Ces objectifs structurent les évolutions du secteur public, et notamment les Contrats d'objectifs et de moyens (COM) qui lient les sociétés de l'audiovisuel public à l'Etat.

Le COM 2010-2014 de Radio France, finalisé cet été, donne pour priorité au groupe la production de contenus de qualité, déclinés sur ses 7 antennes, disponibles partout, pour tous et sur tous les supports.

Le 3ème COM de l'Institut national de l'audiovisuel, conclu en juillet pour la période 2010-2014, doit permettre à cet institut de poursuivre sa mission de garant et de passeur de la mémoire audiovisuelle française. L'ouverture de ses fonds rendra accessibles au grand public près de 40 000 heures de programmes d'ici 2014.

Le passage à la télévision tout numérique est l'occasion de moderniser l'audiovisuel public ultramarin, en dotant France O d'une diffusion nationale et gratuite en métropole et en réorganisant les antennes des TéléPays, chaînes publiques du Réseau France Outre-mer, afin d'accroître la part de l'expression locale.

Concernant Arte France, son COM a été modifié pour tenir compte des nouveaux coûts de diffusion, tout en lui permettant de maintenir son investissement dans la création et l'innovation.

Enfin, la réforme de France Télévisions illustre l'ambition culturelle du service public de l'audiovisuel. La suppression de la publicité en soirée depuis le 1er janvier 2009, plébiscitée par les Français, a permis d'accentuer le virage éditorial de France Télévisions, avec la diffusion de programmes culturels et de spectacle vivant, dont les succès, à l'image de celui rencontré par le documentaire « Apocalypse », encouragent à poursuivre le développement. Le COM de France Télévisions, modifié par avenant en juin dernier, affirme la démarche volontariste du groupe et permettra au nouveau président de France Télévisions, qui a pris ses fonctions le 22 août dernier, de formuler de nouvelles propositions.

Rechercher