Conseil des ministres du 24 novembre 2010. L'administration électronique. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 24 novembre 2010. L'administration électronique.

Personnalité, fonction : BAROIN François.

FRANCE. Ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement

ti : Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement, a présenté une communication relative à l'administration électronique.

Dans le cadre de la révision générale des politiques publiques, le Gouvernement a engagé depuis 2007 un plan d'action pour améliorer la qualité des services publics et développer l'administration électronique.

De premiers résultats significatifs ont été obtenus : pour la première fois cette année, le seuil des 10 millions de contribuables ayant télé-déclaré leur impôt sur le revenu a été dépassé ; la quasi-totalité des formulaires administratifs a été dématérialisée et mise à disposition sur service-public.fr, permettant 1,2 million de téléchargements de formulaires par mois ; les remboursements de soins sont dématérialisés à près de 84% grâce à la généralisation de la carte Vitale, ce qui représente plus d'un milliard de feuilles de soin transmises de cette manière.

Afin de renforcer cette dynamique, le Gouvernement s'est appuyé sur les propositions faites en février dernier par le député Franck RIESTER.

Il a décidé de simplifier le paysage numérique de l'Etat pour lui assurer une meilleure lisibilité. Le nombre des sites Internet des administrations centrales sera divisé par dix en deux ans. D'ici 2012, l'ensemble des informations et des services de l'administration sera regroupé dans une soixantaine de sites.

Le Gouvernement a également décidé d'accélérer le développement de services personnalisés. D'ici début 2012, le compte de « mon.service-public.fr » sera étendu au compte fiscal et à Pôle emploi, permettant aux Français de se connecter avec un même authentifiant à l'ensemble des principaux services en ligne de l'administration.

Les usagers pourront donner leur appréciation sur les sites Internet publics grâce à un dispositif commun et permanent d'évaluation qui sera testé dès janvier prochain, avant d'être généralisé en 2011.

Enfin, un portail unique des données publiques, intitulé « Etalab », sera créé. Il favorisera la réutilisation des données publiques par des acteurs privés. Un directeur de projet sera prochainement nommé afin de piloter la mise en ligne de ce portail d'accès aux données publiques d'ici fin 2011.

Rechercher