Communiqué de la Présidence de la République, en date du 6 janvier 2011, sur le rapport intitulé "Un chemin pour un pilotage économique européen" portant sur le renforcement de la gouvernance économique au sein de l'Union européenne. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué de la Présidence de la République, en date du 6 janvier 2011, sur le rapport intitulé "Un chemin pour un pilotage économique européen" portant sur le renforcement de la gouvernance économique au sein de l'Union européenne.

Circonstances : Remise du rapport sur la gouvernance européenne, à Paris le 6 janvier 2011

ti : Le président de la République a reçu ce jeudi à 10h30 au Palais de l'Elysée Mme Constance Le Grip, députée européenne et M. Henri Plagnol, ancien ministre et député du Val-de-Marne qui lui ont remis leur rapport intitulé «Un chemin pour un pilotage économique européen».

En juin dernier, le chef de l'Etat leur avait confié la mission de recenser les attentes des différents parlements nationaux et européen de l'Union européenne en matière de renforcement de la gouvernance économique en Europe.

S'appuyant sur de nombreuses consultations d'élus et d'experts rencontrés dans de nombreux Etats membres, les auteurs ont présenté au chef de l'Etat une quinzaine de propositions pour renforcer la gouvernance économique en Europe, qui rejoignent les décisions prises lors des derniers Conseils européens.

Au-delà, les auteurs du rapport proposent d'aller plus loin par l'approfondissement du marché intérieur, la mise en place d'une stratégie commerciale fondée sur la réciprocité ou encore la refonte du budget européen. Enfin, ils considèrent qu'aucune sortie de crise durable ne se fera sans un approfondissement de la convergence, notamment franco-allemande. Ils suggèrent à cet égard de mettre en place un «calendrier de convergence sociale et fiscale impliquant les deux parlements» ainsi qu'une nouvelle impulsion à la coopération industrielle entre les deux pays.

Compte-tenu de l'intérêt de ce travail et de ses propositions, le président de la République souhaite que ce rapport, qui sera transmis à Herman Van Rompuy, serve à renforcer le dialogue entre les différentes institutions européennes et nationales, exécutives et parlementaires, sur ces sujets aussi essentiels pour la stabilité de l'Europe et de la zone euro.

Rechercher