Déclaration de M. Alain Juppé, ministre des affaires étrangères et européennes, sur l'assassinat du ministre des minorités au Pakistan, Paris le 2 mars 2011. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Alain Juppé, ministre des affaires étrangères et européennes, sur l'assassinat du ministre des minorités au Pakistan, Paris le 2 mars 2011.

ti : Le gouvernement français exprime son horreur et son indignation après l'assassinat du ministre pakistanais des minorités, Shahbaz Bhatti.

La France condamne avec la plus grande fermeté ce crime révoltant. Tout doit être fait pour que les auteurs de ce meurtre soient identifiés et punis.

Cet assassinat, le deuxième d'un haut responsable politique pakistanais en deux mois, s'inscrit dans un climat préoccupant d'attaques envers la liberté d'expression et la liberté religieuse au Pakistan.

Personne ne peut accepter que l'on assassine un être humain pour ce qu'il est ou pour ce qu'il croit.

La France rend hommage à la mémoire de ce responsable politique, engagé avec un très grand courage, depuis de nombreuses années, dans la défense des droits des minorités, et plus généralement des droits de l'Homme.

La France, qui avait reçu Shahbaz Bhatti à l'invitation du ministère des Affaires étrangères et européennes, présente ses condoléances aux membres de sa famille et à ses proches.

Elle réaffirme plus que jamais son soutien aux autorités pakistanaises. Elle les encourage à ne pas céder à l'extrémisme et à poursuivre leur combat contre le terrorisme et toutes les formes de violence attentatoires aux libertés individuelles.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 3 mars 2011

Rechercher