Communiqué de la Présidence de la République, en date du 2 décembre 2011, sur le passage de la télévision analogique à la télévision numérique. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Communiqué de la Présidence de la République, en date du 2 décembre 2011, sur le passage de la télévision analogique à la télévision numérique.

Circonstances : Entretien du président de la République avec le président et les membres du CSA ainsi que le président du Groupement d'intérêt public (GIP) "France Télé Numérique", à Paris le 2 décembre 2011

ti : Le président de la République a reçu le président et les membres du Conseil supérieur de l'audiovisuel, ainsi que le président du Groupement d'intérêt public (GIP) « France Télé Numérique », pour les remercier et les féliciter des conditions remarquables dans lesquelles s'est effectué, en métropole et Outre-mer, le passage de la télévision analogique à la télévision numérique.

Le chef de l'État a souligné que cette modernisation, sans précédent, de notre paysage audiovisuel n'a laissé aucun Français sur le bord du chemin, grâce à la mobilisation de l'ensemble des acteurs privés et publics.

Au-delà de cette transition technologique exemplaire, entamée il y a deux ans, le président de la République a salué les dix années de travail qui ont permis à la télévision numérique terrestre d'apporter à l'ensemble de la population française une offre télévisuelle démultipliée et une qualité de réception incomparable. Alors qu'entre 1986 et 2005, l'offre de télévision gratuite proposée aux Français était restée figée, l'ensemble des Français de métropole et d'Outre-mer ont désormais accès à dix-huit chaînes gratuites auxquelles six nouvelles chaînes s'ajouteront dès l'automne prochain. Le dividende numérique ainsi dégagé pourra être utilisé, pour partie, à l'extension de l'internet à très haut débit.

Modernisée, renforcée et régulée, la télévision française pourra affronter les défis technologiques et concurrentiels qui s'annoncent tout en préservant une identité culturelle qui est le socle de notre communauté nationale.

Rechercher