Déclaration de M. Alain Juppé, ministre de la défense et des anciens combattants, sur le rôle de la Marine nationale dans la défense de la France et de l'Union européenne, à Toulon le 18 février 2011. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Alain Juppé, ministre de la défense et des anciens combattants, sur le rôle de la Marine nationale dans la défense de la France et de l'Union européenne, à Toulon le 18 février 2011.

Personnalité, fonction : JUPPE Alain.

FRANCE. Ministre d'Etat, ministre de la défense et des anciens combattants

Circonstances : Intervention devant l'équipage du BPC "Mistral" et les élèves officiers de la mission "Jeanne d'Arc", à Toulon (Var) le 18 février 2011

ti : Amiral,
Commandant,
Mesdames, Messieurs les officiers-élèves,
Mesdames, Messieurs les stagiaires du ministère des Affaires étrangères,


Dans quelques jours, vous allez embarquer pour près de 5 mois dans le cadre de la traditionnelle campagne d'application « Jeanne d'Arc ». Avec les équipages du bâtiment de projection et de commandement « Mistral » et de la frégate anti sous-marine « Georges Leygues », vous allez vivre cette aventure exceptionnelle qui a marqué la vie de générations d'officiers et forge depuis près de 50 ans le socle de notre Marine nationale.

Messieurs les officiers-élèves, cette aventure doit faire de vous des marins accomplis, des officiers exemplaires.

La campagne « Jeanne d'Arc », en effet, c'est d'abord un rite initiatique. Car si le bâtiment porte-hélicoptères n'est plus, le mythe demeure. J'en veux pour preuve la flamme de guerre de la « Jeanne » dont vous êtes dépositaires et que vous hisserez à votre retour de mission.

Là-bas, loin des vôtres, vous apprendrez à mieux vous connaître et à découvrir les autres. Devant cet horizon sans cesse repoussé cher au coeur des marins, dans cette épopée au long cours qui vous conduira de l'Arabie Saoudite à l'Indonésie, de Djibouti à la Malaisie, de la Libye aux Maldives, vous apprendrez l'ouverture d'esprit, la curiosité, le recul et la hauteur de vues.

Au cours de cette campagne, vous aurez également l'occasion de parfaire votre formation de marin et d'officier et de la confronter à la réalité. Dans une mission de cette durée, en effet, il ne peut y avoir de mensonge ni de faux-semblant. Seul ou en équipe, vous apprendrez le courage et le dépassement de soi. Vous apprendrez la vie et la solidarité des gens de mer, cette fraternité à nulle autre pareille par laquelle chacun tient dans sa main l'existence de l'autre. Vous apprendrez l'engagement sans limite des marins qui, chacun à son poste, chacun dans son métier, unis dans un même effort, puisent au plus profond d'eux-mêmes la force et la détermination nécessaires pour affronter les éléments et remplir leur mission.

Enfin, sur ces deux bâtiments de combat, vous ferez corps avec l'équipage en prenant part à tous les aspects de la mission, et en particulier à son volet opérationnel.

Car la campagne « Jeanne d'Arc », c'est désormais aussi une formation associée au déploiement en opération, dans le cadre de missions interarmées et interalliées, de prévention de crises ou de missions humanitaires. Du soutien à la lutte contre la piraterie à la coopération bilatérale avec les Emirats Arabes Unis, le Sultanat d'Oman ou l'Inde, vous aurez tous les atouts pour en tirer le meilleur parti.

Vous disposerez en effet avec le bâtiment de projection et de commandement et avec la frégate anti sous-marine, qui accueillent pour la deuxième fois une promotion d'officiers élèves, d'un outil de formation exceptionnel.
- Un outil parfaitement adapté à sa mission de formation, mais aussi aux exigences contemporaines d'une marine de guerre.
- Un outil dont la réputation d'excellence dépasse nos frontières, puisque le « Mistral » accueille cette année 18 élèves venus de 15 pays.

A l'issue de votre campagne, vous rejoindrez les corps des officiers de la Marine. Je sais que vous serez prêts à relever les défis qui vous attendent.

Le premier d'entre eux sera de contribuer pleinement à la stratégie de défense et de sécurité nationale.

Aujourd'hui plus que jamais, les 10 millions de kilomètres carrés d'espace maritime sous juridiction française constituent un enjeu majeur.
- Enjeu économique, car la mer est source de richesses, halieutiques, mais aussi énergétiques et minérales,
- Enjeu environnemental, à l'heure où la France a l'ambition de classer 20% des eaux sous sa juridiction en aires maritimes protégées,
- Enjeu sécuritaire, pour des espaces de transit où se développent des trafics en tout genre,
- Enjeu stratégique, enfin, car la mer est le sanctuaire de notre dissuasion et offre à la portée de nos navires et de l'aéronautique navale près de 80% des terres émergées.

Que vous serviez dans les forces de surface ou sous-marines, au sein de l'aéronautique navale ou des fusiliers marins et commandos, que vous soyez ou non déployés en opérations extérieures, à bord de la trentaine d'aéronefs et de navires qui navigue chaque jour, vous aurez donc un rôle majeur à jouer au service de notre pays.

Votre deuxième défi sera de construire la marine dont l'Europe a besoin.

Avec l'opération européenne Atalante de lutte contre la piraterie, lancée en 2008 sur une initiative franco-espagnole, et dont la France a cédé le commandement de théâtre en décembre dernier, nous avons fait un premier pas en ce sens.

Avec le traité franco-britannique signé le 2 novembre 2010, nous avons franchi une nouvelle étape. Désormais, avec nos partenaires britanniques, nous voulons partager plus que des objectifs stratégiques. Dans un contexte budgétaire contraint, nous acceptons une interdépendance croissante de nos Armées et de nos industries de défense et nous sommes déterminés à construire ensemble une force expéditionnaire commune. Votre génération est celle qui fera vivre ce traité. Je pense en particulier à ceux d'entre vous qui choisiront l'aéronautique navale ou la guerre des mines et qui mettront très concrètement en oeuvre cette coopération bilatérale.

Vous devrez enfin prendre toute votre part à la construction de l'Europe de la défense que la France appelle de ses voeux. C'est notre volonté, mais c'est aussi votre enthousiasme qui nous permettront d'y parvenir. C'est à vous qu'il appartiendra, à travers votre engagement et votre réflexion personnelle, de donner corps à toutes les formes de coopération navale. C'est à vous qu'il appartiendra, en tant qu'officiers, de rester vigilants, dans un monde qui évolue de plus en plus vite, pour aider la France et l'Europe à accompagner ces changements.

Votre troisième défi sera de rester ouverts sur le monde et présents au coeur de la société.

Le métier que vous avez choisi est un métier à part, un métier qui fait de vous les dépositaires du monopole de la violence légitime de l'Etat et peut vous conduire à donner votre vie. Cela ne doit pas vous isoler et vous enfermer. Soyez toujours à l'écoute des évolutions de notre société. Soyez toujours conscients des grands enjeux du monde qui nous entoure, qu'ils soient politiques, sociaux, économiques ou culturels. Sachez saisir chaque occasion de faire connaître votre engagement, votre métier et votre unité à vos concitoyens pour renforcer toujours davantage le lien entre la Défense et la Nation.

Mesdames, Messieurs les officiers-élèves,

Vous le voyez, de beaux défis vous attendent. Et je ne saurais terminer mon propos sans exprimer une pensée pour vos familles, qui seront vos plus fidèles soutiens, tout au long de votre carrière, et notamment pendant cette campagne qui s'annonce.

Au cours de ces cinq mois, vous allez vous préparer aux tâches techniques quotidiennes comme aux engagements opérationnels les plus divers. Vous allez apprendre la vie en mer et la vie d'équipage. Vous allez porter les couleurs de la France de la Méditerranée aux détroits indonésiens.

Pour vous guider dans cette aventure, vous pourrez vous appuyer sur les équipages du « Mistral » et du « Georges Leygues ». Je sais en effet pouvoir compter sur leurs qualités humaines et professionnelles pour mener à bien la mission de formation qui leur incombe.

Vous pourrez aussi vous inspirer des quatre vertus cardinales qu'arborent fièrement les bâtiments de la Marine nationale : honneur, patrie, valeur et discipline. Ces vertus, sachez à votre tour les incarner, les faire vivre et, le moment venu, les transmettre. Sachez à votre tour assurer la synthèse entre la marine d'Etat et l'armée de Mer, qui sont les deux piliers indissociables de notre Marine nationale.

Je vous souhaite bon vent et bonne mer pour cette carrière exaltante qui s'ouvre à vous.


Source http://www.defense.gouv.fr, le 22 février 2011

Rechercher