Déclaration de Mme Chantal Jouanno, ministre des sports, sur la candidature d'Annecy aux Jeux Olympiques d'hiver pour 2018, Paris le 9 février 2011. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Chantal Jouanno, ministre des sports, sur la candidature d'Annecy aux Jeux Olympiques d'hiver pour 2018, Paris le 9 février 2011.

Personnalité, fonction : JOUANNO Chantal.

FRANCE. Ministre des sports

Circonstances : Réunion de la Commission d'évaluation du CIO à Paris le 9 février 2011

ti :


Mesdames, Messieurs,


Je suis très honorée et très heureuse de vous accueillir au nom du Président de la République, du Gouvernement français et de la France toute entière.

Je suis ici aujourd’hui pour témoigner que c’est tout un pays qui est derrière la ville d’Annecy. Cette candidature est celle de la France et de 65 millions de Français.

A ce titre, le Président de la République s’est personnellement et pleinement mobilisé depuis près de deux ans. Avec le Gouvernement, nous avons accompagné l’équipe d’Annecy 2018 dans le développement de son projet, dans la constitution de son dossier de candidature et, bien évidemment, dans la réunion des garanties requises par le Comité international olympique.

Cette mobilisation nationale pour obtenir les Jeux s’est faite très naturellement car vous connaissez l’attachement si particulier qui lie la France et les Français à l’Olympisme.

C’est sur cette terre, à Chamonix, que voilà près d’un siècle naissaient les premiers Jeux olympiques d’hiver.

La France a l’Olympisme dans ses gênes et elle en est fière !

Mais l’Olympisme, ce n’est pas seulement pour la France une histoire. C’est avant tout un projet d’avenir, l’envie et l’ambition de renouveler et d’enrichir continuellement l’héritage des Jeux olympiques.

Nous croyons que le sport participe à l’épanouissement des individus, à leur socialisation, qu’il les aide à atteindre l’excellence, qu’il est un lieu incomparable d’éducation et d’apprentissage.

Nous croyons que le sport participe au rayonnement international d’un pays, comme l’ont montré récemment pour la France, la Coupe du monde de football en 1998, la Coupe du monde de rugby en 2007 et les championnats du monde de ski à Val d’Isère en 2009.

Cette vision du sport, c’est celle qu’Annecy 2018 a l’ambition de porter.

Je vous dis cela avec une passion sincère. En tant qu’ancienne sportive de haut niveau et ancienne secrétaire d’Etat à l’Ecologie, je suis personnellement attachée au projet sportif durable que porte Annecy 2018. Son attention constante aux besoins des sportifs, son exemplarité environnementale et son caractère innovant sont tout simplement sans équivalent.

Ces Jeux laisseront un héritage remarquable à tous égards pour Annecy et sa région, pour la France, pour l’Olympisme.

Organiser les Jeux olympiques de 2018 serait une chance pour nos montagnes, que nous voulons inscrire dans les défis de demain, une chance pour Annecy et sa région qui se verront lancées sur la voie de l’excellence sportive et économique, et pour notre pays qui prendra un temps d’avance en matière d’innovation environnementale et de croissance durable.

C’est pour toutes ces raisons que le Gouvernement a tenu à apporter un soutien sans faille à cette candidature.

Le Premier ministre, François Fillon, était avec vous hier pour l’accueil officiel de votre commission d’évaluation.

Sept membres du gouvernement feront également le déplacement à Annecy pour vous rencontrer lors des quatre prochaines journées.

Chacun d’entre eux vous le dira : notre détermination est entière.

Soyez-en convaincus. La France, son gouvernement et ses habitants sont unis derrière un seul et unique objectif : obtenir pour Annecy l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2018 !


source http://www.sports.gouv.fr, le 4 mars 2011

Rechercher