Déclaration de M. Thierry Mariani, secrétaire d'Etat chargé des transports, en réponse à une question sur la gestion des conséquences de l'éruption du volcan Grimsvötn (Islande), à l'Assemblée nationale le 25 mai 2011. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Thierry Mariani, secrétaire d'Etat chargé des transports, en réponse à une question sur la gestion des conséquences de l'éruption du volcan Grimsvötn (Islande), à l'Assemblée nationale le 25 mai 2011.

Personnalité, fonction : MARIANI Thierry.

FRANCE. Secrétaire d'Etat aux transports

Circonstances : Question d'actualité posée par M. Rudy Salles, député (Nouveau Centre) des Alpes-Maritimes, à l'Assemblée nationale le 25 mai 2011

ti : Monsieur le Député, le volcan islandais que vous évoquez est entré en éruption samedi dernier. Son activité semble se réduire et, depuis cette nuit, il n'a pas connu d'activité, son panache de fumée commençant d'ailleurs à disparaître.

Jusqu'à présent, les cendres projetées dans l'atmosphère se sont déplacées suivant des vents qui ont très largement contourné la France. Comme Nathalie Kosciusko-Morizet l'a souligné hier, les prévisions pour les jours à venir dans l'espace aérien français sont très optimistes. Ceux de nos concitoyens qui ont prévu des voyages n'ont aucune raison particulière de les annuler.

Les cendres volcaniques devraient toucher notre territoire de manière très marginale et dans des concentrations très faibles. En l'état actuel des informations, aucune mesure de fermeture de l'espace aérien français n'est envisagée. Les services de l'État - notamment ceux de l'aviation civile et de la météorologie - sont pleinement mobilisés et suivent heure par heure l'évolution de la situation.

Enfin, Monsieur le Député, vous souhaitez savoir si, depuis la dernière crise, la coopération européenne a progressé. La réponse est catégorique : oui. Sachez qu'en avril dernier, il y a donc quelques semaines, un exercice au niveau européen a été organisé pour parer à une nouvelle crise. Les bénéfices de cet exercice se font sentir aujourd'hui : meilleure coordination entre les autorités aériennes et, vous pouvez le constater, meilleure information non seulement des compagnies aériennes mais aussi des passagers.


Source http://www.diplomatie.gouv.fr, le 27 mai 2011

Rechercher