Interview de M. Claude Guéant, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration, à La Chaîne info LCI le 28 juin 2011, sur la présence de la police en banlieue, la politique de l'immigration, l'organisation des primaires au PS et l'installation de radars avertisseurs. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de M. Claude Guéant, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration, à La Chaîne info LCI le 28 juin 2011, sur la présence de la police en banlieue, la politique de l'immigration, l'organisation des primaires au PS et l'installation de radars avertisseurs.

Personnalité, fonction : GUEANT Claude, BARBIER Christophe.

FRANCE. Ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration;

ti : CHRISTOPHE BARBIER Claude GUEANT, bonjour.
 
CLAUDE GUEANT Bonjour Christophe BARBIER.
 
CHRISTOPHE BARBIER Après une nouvelle fusillade dimanche, à Sevran, en Seine-Saint- Denis, une descente de politique a eu lieu hier. A-t-elle été fructueuse ? Quelle quantité de drogue, quelles armes ont été saisies ?
 
CLAUDE GUEANT Les évènements qui ont eu lieu en début juin à Sevran, ont mis le projecteur sur une réalité de cette ville, à savoir que les trafiquants de drogue qui règnent en maîtres. Avec le garde des Sceaux, nous avons promis qu’il n’y aurait pas de répit pour les délinquants.
 
CHRISTOPHE BARBIER Ça sera réglé avant la présidentielle ? Sevran sera dans l’ordre républicain ?
 
CLAUDE GUEANT Et Sevran, je ferai tout pour qu’il en soit ainsi. Il y a eu avant-hier une nouvelle fusillade, les occupants d’une voiture ont tiré sur les occupants d’une autre voiture, immédiatement 5 personnes ont été interpellées, un nouveau coup de filet a eu lieur hier, 13 personnes ont été interpellées au total, et de la drogue a été saisie, de toute sorte d’ailleurs, de l’argent a été saisi, des armes ont été saisies…
 
CHRISTOPHE BARBIER Des armes de guerre, des armes lourdes ?
 
CLAUDE GUEANT Il y a eu des pistolets mitrailleurs et des pistolets automatiques, effectivement, et cela illustre bien la réalité de ce qui se passe à Sevran, donc, entre police et justice, la main dans la main, eh bien nous allons mener la guerre aux trafiquants et nous allons redonner la tranquillité aux habitants de Sevran.
 
CHRISTOPHE BARBIER Police, justice, mais l’armée, non, ça ne sera plus évoqué.
 
CLAUDE GUEANT Non, dans un Etat républicain, c'est bien entendu à la police de faire la police et non pas à l’armée.
 
CHRISTOPHE BARBIER Martine AUBRY annoncera tout à l'heure à Lille sa candidature à la primaire socialiste. Si elle est choisie par les sympathisants de gauche, en octobre, est-elle une adversaire redoutable pour Nicolas SARKOZY ?
 
CLAUDE GUEANT Le candidat du Parti socialiste dans notre pays est toujours, pour la droite, un candidat qu’il faut considérer, parce qu’il y a une sociologie électorale dans notre pays. Cela étant, derrière le candidat, je crois que ce qu’il faut voir, c'est le projet du Parti socialiste et ce projet a tout lieu d’inquiéter.
 
CHRISTOPHE BARBIER Pourquoi ?
 
CLAUDE GUEANT J’imagine que le candidat va porter le projet qui a été voté par son parti. Il est clair, par exemple, et le projet le dit de façon tout à fait explicite, que la maîtrise des finances publiques n'est pas considérée comme une priorité par le Parti socialiste, or, c'est un enjeu absolument fondamental pour l’avenir de notre pays, la dette française coûte au budget de l’Etat 50 milliards d’euros par an, alors que nous empruntons à 3,6 %. Imaginez que les marchés perdent confiance et que le taux du crédit passe à 5 %, cela signifie que le poids de la dette passerait à 70 milliards. C'est quelque chose… prenez dans le champ de compétences qui est le miens, la question de l’immigration, bien sûr il y aura un choix de la part des Français, mais un choix de société à faire, Martine AUBRY dit explicitement qu’elle veut régulariser les étrangers qui se trouvent en situation irrégulière, et plus ils sont depuis longtemps en situation irrégulière, plus ils ont doit à régularisation. Et elle cite…
 
CHRISTOPHE BARBIER La gauche a fait des progrès sur ce thème, quand même, elle dit bien qu’on ne peut plus accueillir toute la misère du monde, comme le disait Michel ROCARD, elle est plus ferme.
 
CLAUDE GUEANT Elle l’a dit, elle l’a dit, mais aujourd'hui elle dit qu’il y aura régularisation sur des critères transparents, et lisibles. Bon, qu’est-ce que ça veut dire ? Quand madame AUBRY est interrogée sur le sujet, quand on lui demande de s’expliquer, elle cite comme exemple l’expérience espagnole, l’expérience italienne, qui se sont traduites par des centaines de milliers de régularisations. Et des centaines de milliers de régularisations, ça veut dire un appel d’air, ça veut donc dire la perspective de voir disparaître une cohésion nationale à laquelle nous tenons essentiellement, parce que la maîtrise des flux migratoires est une condition du maintien de cette cohésion nationale. Si nous n’arrivons pas à maîtriser les flux migratoires, il n’y a pas d’intégration.
 
CHRISTOPHE BARBIER Au bout de 5 ans, 10 ans, même sans-papiers, on est intégré, on a un travail, on est…
 
CLAUDE GUEANT Ce n'est pas certain, monsieur BARBIER, puisque même au stade de la naturalisation, on trouve des gens qui ne sont pas intégré, et pour ma part je veux que nous soyons plus exigeants. Quelqu’un qui, demandant la nationalité française, refuse de se plier aux lois de la République, récuse des principes aussi essentiels que l’égalité entre l’homme et la femme, n’a pas droit à entrer dans la nationalité française. Il faut que ce soit celui qui vient chez nous, qui se plie à nos règles, et pas l’inverse.
 
CHRISTOPHE BARBIER 28 000 reconduites à la frontière, de clandestins en 2010, en 2011 il y a eu des arrivées imprévues, notamment avec le printemps arabe qui a jeté sur nos côtes des réfugiés. Quel est l’objectif pour 2011 ?
 
CLAUDE GUEANT Eh bien l’objectif actuel, qui a été fixé par mon prédécesseur, est aussi de 28 000 reconduites d’étrangers en situation irrégulière.
 
CHRISTOPHE BARBIER Mais il y a eu ces arrivées imprévues.
 
CLAUDE GUEANT Mais, cela étant, nous allons dans quelques jours, disposer, après le vote de la loi sur l’immigration et l’intégration, qui a été avalisée par le Conseil constitutionnel, d’outils juridiques nouveaux, qui nous donneront plus d’efficacité en matière de reconduite, et je pense que dans quelques semaines, je serai amené à relever l’objectif.
 
CHRISTOPHE BARBIER Des scellés, des contrôles d’huissiers, destruction immédiate des listes électorales : êtes vous enfin rassuré sur la primaire socialiste ? Même la CNIL dit : « On ne peut pas demander plus aux socialistes ».
 
CLAUDE GUEANT Il y a là, Christophe BARBIER, un sujet très sérieux. Je ne conteste pas du tout les objectifs ni la bonne foi du Parti socialiste, c'est à lui d’apprécier si les primaires sont une bonne formule pour désigner son candidat. La régularité du processus qu’il a engagé, est tout à fait manifeste, c'est conforme à la loi. Cela étant, il faut bien voir ce qui est en cause, c'est que nous allons avoir, puisque le vote va se faire sur la liste électorale, des émargements, et les émargements vont faire apparaître des citoyens qui se manifestent en faveur du Parti socialiste, ils doivent même, avant de voter, souscrire une adhésion à une charte de fidélité, aux valeurs du Parti socialiste, et par différence, il y aura ceux qui ne se sont pas engagés du coté socialiste.
 
CHRISTOPHE BARBIER Et tout cela sera détruit immédiatement.
 
CLAUDE GUEANT Nous aurons donc une liste nominative d’opinions politiques. Alors, quant à savoir si ce sera détruit immédiatement, je voudrais bien en être sûr, parce que j’entends les discours les plus divers à cet égard. J’entends tel responsable du Parti socialiste qui dit : ça sera détruit immédiatement, trois jours après ce sera fait.
 
CHRISTOPHE BARBIER Il y aura des huissiers.
 
CLAUDE GUEANT J’entends monsieur Harlem DESIR, qui est numéro 2 du Parti socialiste, qui dit : « Nous détruirons dans les 8 jours au plus tard ». J’entends certains qui disent : « Nous avons fait savoir au ministère de l’Intérieur qu’il y aurait des huissiers dans les bureaux de vote, qui veilleraient à ce qu’il n’y ait pas de copie, d’une part, et qu’il y ait destruction immédiate des listes d’autre part », mais je n’ai vu ça nulle part.
 
CHRISTOPHE BARBIER Alors, il y a une solution…
 
CLAUDE GUEANT Je n’ai vu ça nulle part !
 
CHRISTOPHE BARBIER Il y a une solution : mettez, vous, un fonctionnaire du ministère de l’Intérieur dans chaque bureau de vote ou un fonctionnaire de la préfecture voisine.
 
CLAUDE GUEANT C'est un vote pour désigner le candidat du Parti socialiste, c'est au Parti socialiste d’organiser ce vote, les moyens de l’Etat ne vont pas, quand même, être mis à la disposition d’un parti politique.
 
CHRISTOPHE BARBIER Reconnaissez-vous quand même qu’avec des tracts et des affiches l'UMP cherche aussi à faire baisser la participation à cette primaire, chercher à faire un peu peur aux Français !
 
CLAUDE GUEANT Non, ce n'est pas du tout le cas. Ecoutez, moi je trouve quand même assez curieux et surprenant même, que l’on attache aussi peu d’importance à cette réalité, qu’il y aura une liste nominative d’opinions politiques. Le Parti socialiste ne cesse de nous faire la guerre lorsque nous proposons au Parlement, des fichiers criminels, par exemple…
 
CHRISTOPHE BARBIER Le fichier EDVIGE, c’était ça aussi, il y avait des opinions politiques dans le fichier EDVIGE.
 
CLAUDE GUEANT … des fichiers criminels. Quand on fait le fichier des empreintes génétiques, le Parti socialiste mène la guerre au motif de la protection des libertés individuelles. Je rappelle qu’il s’agit de lutter contre le crime. Bon, et là on a un fichier nominatif, des opinions politique des Français, et tout le monde trouve ça normal. Je pense qu’il y a des précautions à prendre. Je ne suspecte pas le Parti socialiste de quelques malignes intentions, mais il faut qu’il nous apporte des garanties.
 
CHRISTOPHE BARBIER Fin mai, vous aviez affirmé que les 2/3 des enfants d’immigrés sortaient du système scolaire sans diplôme. Faux, répondait l’INSEE hier, c'est 16 %, 22 % avec les familles mixtes. Alors, reconnaissez-vous votre erreur de calcul ?
 
CLAUDE GUEANT Ecoutez, on peut toujours discuter des statistiques, je ne vais pas poursuivre cette polémique. Ce qui compte en revanche, c'est ce que les statistiques expriment. Et je reprendrais le communiqué de l’INSEE hier, qui indique très clairement qu’un enfant d’immigrés a deux fois plus de malchance de sortir du système scolaire sans qualification, et ça c'est une réalité qui est importante. Quand je dis ça, je ne veux pas stigmatiser, évidemment, les enfants d’immigrés, ce que je veux juste dénoncer, c'est une situation qui montre que l’intégration ne se fait pas aussi bien qu’on le pense. Et pourquoi est-ce que je dénonce cette réalité, eh bien c'est précisément pour faire en sorte ou tenter de faire en sorte que l’intégration se fasse mieux. C'est un enjeu de cohésion nationale. Et avec les moyens du ministère de l’Intérieur, je fais ce que je peux pour cela. Un exemple qui, me semble-t-il est significatif, dans le domaine scolaire, le ministère de l’Intérieur, au travers de ses crédits favorables à l’intégration, met en place un dispositif qui s’appelle « l’école aux parents », qui vise à enseigner le français aux parents et à leur permettre d’accompagner leur enfant. Si les enfants ne maîtrisent pas la langue française, ils auront les plus grandes difficultés. C'est injuste pour les enfants, et c'est néfaste pour l’intégration.
 
CHRISTOPHE BARBIER Des radars pédagogiques systématiquement avant les vrais radars. Là, vous reconnaissez avoir cédé aux parlementaires.
 
CLAUDE GUEANT Mais, écoutez, l’objectif n'est pas de sanctionner, l’objectif c'est de faire respecter la règle, les limitations de vitesse, parce que le non-respect des limitations de vitesse est un facteur d’accidents et un facteur d’aggravation des accidents.
 
CHRISTOPHE BARBIER Mais là, on freine avant, on accélère après, si les radars sont signalés.
 
CLAUDE GUEANT Non, parce qu’ils seront mis en place de façon aléatoire. Il y aura un ou plusieurs radars avant, il y en aura d’autres dans les zones dangereuses, alors qu’aujourd'hui, systématiquement, un panneau indicateur de la présence d’un radar fixe se trouve à 400 m avant. Ça ne sera plus le cas. Ainsi, les bons conducteurs, ceux qui souhaitent respecter la vitesse, seront aidés à le faire, et puis les mauvais, eh bien, tant pis pour eux, seront sanctionnés.
 
CHRISTOPHE BARBIER Etes-vous, comme Alain JUPPE, favorable au mariage homosexuel ?
 
CLAUDE GUEANT Non.
 
CHRISTOPHE BARBIER Christine LAGARDE devrait être nommée aujourd'hui à la tête du FMI, si Nicolas SARKOZY…
 
CLAUDE GUEANT Je l’espère !
 
CHRISTOPHE BARBIER Espérons-le. Si Nicolas SARKOZY vous demande votre avis pour le remaniement, pour son remplacement, vous soutenez Valérie PECRESSE, François BAROIN, Bruno LE MAIRE ?
 
CLAUDE GUEANT Je laisse aux autorités constitutionnelles le soin de faire le choix.
 
CHRISTOPHE BARBIER S’il vous demande votre avis, vous avez été son plus proche collaborateur. Vous avez un favori ?
 
CLAUDE GUEANT Ecoutez, si jamais il me demandait mon avis, je ne le vous le dirais pas à vous, puisque ce serait à lui.
 
CHRISTOPHE BARBIER Vous souhaitez que le remaniement intervienne vite, dès demain il faut un nouveau ministre de l’Economie ?
 
CLAUDE GUEANT Ecoutez, laissons au président et au Premier ministre le soin de choisir, mais il faudra effectivement que les pouvoirs soient vite transmis.
 
CHRISTOPHE BARBIER Est-ce qu’il y aura plus de risques d’attentats une fois que la France aura retiré ses soldats d’Afghanistan ?
 
CLAUDE GUEANT Je pense que c'est très difficile de pénétrer dans la psychologie des terroristes et notamment des terroristes d’Al-Qaïda. Ce qui est certain, c'est que nous ne devons pas baisser notre vigilance, nous ne devons pas relâcher la garde, parce que la menace est là. La France est ciblée, comme d’autres pays, les Etats-Unis, le Royaume Uni, l’Allemagne, depuis longtemps, en particulier parce qu’elle est un pays laïque, parce qu’elle a interdit au nom de cette laïcité le port de la burqa, et nous devons être très vigilants, en France et à l’extérieur.
 
CHRISTOPHE BARBIER Claude GUEANT, merci, bonne journée.
 
CLAUDE GUEANT Merci.
 
Source : Premier ministre, Service d’Information du Gouvernement, le 5 août 2011

Rechercher