Déclaration de M. François Fillon, Premier ministre, exprimant la "profonde émotion" et l'"indignation" du gouvernement à l'annonce du décès de Marie Dedieu retenue en otage en Somalie, à l'Assemblée nationale le 19 octobre 2011. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. François Fillon, Premier ministre, exprimant la "profonde émotion" et l'"indignation" du gouvernement à l'annonce du décès de Marie Dedieu retenue en otage en Somalie, à l'Assemblée nationale le 19 octobre 2011.

Personnalité, fonction : FILLON François.

FRANCE. Premier ministre

Circonstances : Annonce de la mort de l'otage française, Marie Dedieu, enlevée au Kenya et détenue en Somalie depuis le 1er octobre, Paris le 19 octobre 2011

ti : Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Députés,


Avant que Eric Besson ne réponde à la question de Monsieur Loncle, je voudrais dire à la représentation nationale que nous avons effectivement appris il y a quelques heures la mort de Marie Dedieu qui était retenue en otage en Somalie. Nous avions établi depuis plusieurs semaines à travers un certain nombre d’intermédiaires, des contacts en vue de sa libération et ce sont ces contacts qui nous ont annoncé son décès, sans que nous puissions aujourd’hui en préciser ni les dates ni les circonstances. Je veux rappeler que Madame Dedieu avait 66 ans, qu’elle était atteinte d’un cancer et qu’elle était tétraplégique. C’est dire l’humanité de ceux qui l’ont kidnappée et qui ont refusé alors que nous avions fait parvenir par quatre canaux différents les médicaments qui auraient peut-être pu la sauver. Je veux au nom du gouvernement français exprimer ma profonde émotion et ma solidarité, à sa famille, à ses proches. Je veux dire aussi l’indignation qui est la nôtre devant cet acte de cruauté, devant cet acte de barbarie qui devra faire l’objet des sanctions les plus exemplaires. Je veux enfin dire que nous continuons à nous mobiliser pour obtenir la libération de nos compatriotes qui sont retenus en otages ; que ce soit au Sahel, en Somalie ou au Yémen. Je mesure à l’occasion du drame qui vient de frapper la famille de Madame Dedieu l’angoisse des autres familles et je sais que la représentation nationale toute entière est à leurs côtés et aux côtés du Gouvernement dans cette épreuve.


Source http://www.gouvernement.fr, le 20 octobre 2011

Rechercher