Conseil des ministres du 20 juillet 2011. Les contrats d'objectifs et de moyens de France Télévisions et d'Arte France | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 20 juillet 2011. Les contrats d'objectifs et de moyens de France Télévisions et d'Arte France

Personnalité, fonction : MITTERRAND Frédéric.

FRANCE. Ministre de la culture et de la communication

ti : Le ministre de la culture et de la communication a présenté une communication relative aux contrats d'objectifs et de moyens (COM) de France Télévisions et d'ARTE France. L'Etat achève actuellement avec ces sociétés la préparation de ces contrats qui fixent leurs orientations stratégiques pluriannuelles.

S'agissant de France Télévisions, le COM 2011-2015 affiche la volonté du groupe, soutenue par l'Etat, de s'adresser à tous les publics. France Télévisions va renforcer sa présence dans l'univers de la télévision numérique terrestre, en affirmant les identités et les complémentarités de ses antennes.

France Télévisions se doit aussi d'être exemplaire : en matière de soutien à la création audiovisuelle, grâce à des oeuvres innovantes et capables de renouveler une fiction française en difficulté ; en matière de bonne gestion ; en matière de programmes culturels, notamment musicaux ; ou encore en exposant un grand nombre de sports, tout en assurant la couverture des grands événements qui fédèrent les Français. Elle doit être exemplaire également sur la question de la diversité qui, au-delà des programmes, doit être au coeur de la stratégie de l'entreprise.

Enfin, France Télévisions doit achever la mise en oeuvre de l'entreprise commune : si la responsabilité éditoriale se situe au niveau des chaînes, la mutualisation des outils et des fonctions supports doit progressivement porter ses fruits.

Dans un cadre budgétaire très contraint, l'Etat soutient les objectifs de France Télévisions, avec une progression annuelle moyenne de ses ressources publiques de 2,2 % entre 2011 et 2015.

La multiplication des chaînes gratuites a également eu des conséquences sur ARTE France, confrontée depuis plusieurs années à une dégradation de ses audiences. Le nouveau contrat 2012-2016 propose une stratégie pour inverser ce mouvement, sans sacrifier ce qui fait sa singularité. Ainsi, ARTE reste la chaîne du documentaire de création et d'investigation. Elle continue à faire le pari de la créativité française et européenne en première partie de soirée, en proposant des fictions unitaires et des séries originales, et en poursuivant sa politique de soutien au cinéma d'auteur.

La chaîne compte développer la captation de spectacles vivants, et faciliter encore davantage l'accès d'un large public à la musique classique, à l'opéra, à la danse, au théâtre ou encore aux arts plastiques. Le COM prévoit une profonde refonte de la grille à l'antenne dès janvier 2012, pour qu'elle soit plus lisible et plus attractive, condition essentielle pour pouvoir s'adresser à un public élargi, avec de nouveaux rendez-vous notamment en journée et le week-end.

L'autre objectif stratégique du nouveau contrat est d'intensifier l'investissement d'ARTE en faveur des productions propres à Internet avec des web-documentaires, des web-fictions et des mini-séries.

Le budget d'ARTE France a lui aussi été conforté, avec un effort particulier de l'Etat pour accompagner la relance de la grille en 2012.

Rechercher