Conseil des ministres du 24 août 2011. La réforme de l'alternance. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 24 août 2011. La réforme de l'alternance.

Personnalité, fonction : MORANO Nadine.

FRANCE. Ministre de l'apprentissage et de la formation professionnelle

ti : La ministre auprès du ministre du travail, de l'emploi et de la santé, chargée de l'apprentissage et de la formation professionnelle, a présenté une communication relative à la réforme de l'alternance.

Le Gouvernement a placé l'emploi des jeunes au coeur de ses priorités et entend développer fortement les formations en alternance, qui garantissent une insertion professionnelle durable. Ainsi, sous l'impulsion du Président de la République, qui a fixé comme objectif le nombre de 800 000 alternants, dont 600 000 apprentis, d'ici à 2015, le Gouvernement agit sur trois leviers complémentaires.

Le premier levier d'action passe par la revalorisation des formations en alternance. La loi du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels instaure la carte « étudiant des métiers » qui donnera droit aux mêmes avantages que la carte étudiant.

Le deuxième levier d'action encourage la mobilisation des entreprises, qui bénéficient d'une nouvelle aide à l'embauche particulièrement incitative. Ainsi, un dispositif « zéro charge » pendant un an pour toute embauche supplémentaire d'un jeune sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation est institué pour les PME de moins de 250 salariés. En complément, la loi de finances rectificative pour 2011 a relevé le quota d'alternants pour les entreprises de plus de 250 salariés de 3 % à 4 %.

Le troisième levier d'action prévoit le développement d'une offre de formation de qualité et adaptée aux besoins des entreprises et des territoires. Ainsi, l'emploi des jeunes devant être un objectif national partagé, la contractualisation avec les régions est un chantier essentiel. Dans le cadre des Contrats d'objectifs et de moyens (COM) apprentissage, pour la période 2011-2015, l'Etat consacre 1,75 milliards d'euros au développement de l'appareil de formation. A ce jour, onze régions ont déjà contractualisé avec l'Etat. Par ailleurs, un appel à projet, doté de 500 millions d'euros dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir, est destiné à développer un environnement favorable à l'autonomie et à l'insertion professionnelle des jeunes, notamment par la création de 15 000 places d'hébergement.

Avec ce plan en faveur du développement de l'alternance, la France se dote des outils nécessaires pour favoriser l'emploi des jeunes. Le Gouvernement attend désormais une forte mobilisation de l'ensemble des acteurs de l'alternance, et en particulier des entreprises, pour atteindre cet objectif.

Rechercher