Interview de M. Thierry Mariani, secrétaire d'Etat chargé des transports, à RTL le 6 février 2012, sur l'état de préparation des pouvoirs publics face à l'arrivée du grand froid, la proposition de loi visant à encadrer le droit de grève dans le transport aérien et la polémique sur les propos du ministre de l'intérieur au sujet de l'inégalité supposée des civilisations. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Interview de M. Thierry Mariani, secrétaire d'Etat chargé des transports, à RTL le 6 février 2012, sur l'état de préparation des pouvoirs publics face à l'arrivée du grand froid, la proposition de loi visant à encadrer le droit de grève dans le transport aérien et la polémique sur les propos du ministre de l'intérieur au sujet de l'inégalité supposée des civilisations.

Personnalité, fonction : MARIANI Thierry, APHATIE Jean-Michel.

FRANCE. Ministre des transports;

ti : JEAN-MICHEL APHATIE Le froid, la neige, le verglas, faut-il redouter…
 
THIERRY MARIANI Il faut être prudent, simplement au niveau de l’Etat, toutes les précautions ont été prises, vous savez, l’année dernière, on a eu quelques problèmes, qu’il s’agisse des routes, qu’il s’agisse du ferroviaire ou de l’aérien, des mesures ont été prises, et aujourd’hui, finalement, je trouve que les choses se passent pas si mal.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Il y a du sel, il y a du matériel, il y a des hommes pour faire face.
 
THIERRY MARIANI Il y a plus de 6.000 agents de l’Etat qui sont mobilisés, il y a plus de 750 camions et saleuses qui sont mobilisés et désormais par exemple sont équipés de GPS, ce qui permet de rationaliser les circuits de déneigement. Et, l’Etat – vous le savez – a la responsabilité des 12.000 kilomètres de réseaux nationaux, pour le moment, les choses se passent correctement.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Ça peut durer plusieurs jours, ce n’est pas une difficulté ça ?
 
THIERRY MARIANI Je ne suis pas un spécialiste de la météo…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Moi non plus…
 
THIERRY MARIANI Mais on prêt pour si ça dure plusieurs jours, vous savez, les stocks de sel, les stocks de glycol pour l’aérien ont été considérablement renforcés, mais vous savez, le mieux, c’est quand même la prudence en période d’intempéries.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Et que dites-vous aux routiers donc juste quand vous entrez en studio, une femme au volant de son camion se plaignait : voilà, on est bloqué, on ne nous aide pas, on nous laisse là, on nous oublie.
 
THIERRY MARIANI Eh bien, d’abord, je leur dis que, par rapport à l’année dernière, une vraie mesure a été prise, c’est-à-dire que désormais, les poids-lourds de moins de dix-neuf tonnes non articulés peuvent circuler, qu’est-ce que ça veut dire, ça veut dire que très souvent, les routes sont bloquées, vous savez, par quand un poids-lourd se met ce qu’on appelle en portefeuille, c’est-à-dire que la remorque… voilà, et ça bloque toutes les routes ; désormais, par exemple, on fait le tri, et donc déjà, les poids-lourds de moins de dix-neuf tonnes peuvent circuler. Et puis, deuxièmement, j’allais dire, quand on sait qu’il y a de la neige, eh bien, on prend aussi quelques précautions, voilà, ce n’est pas… il ne faut pas compter toujours sur l’Etat, quand on sait qu’il y a de la neige…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Il faut ramener des sandwiches…
 
THIERRY MARIANI Eh bien, on achète deux ou trois sandwiches à l’avance.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Bon, vous pourrez peut-être le dire aux auditeurs qui vous appelleront à 08h30, Thierry MARIANI. Dans les aéroports, c’est un autre problème qui se pose ce matin, les syndicats de pilotes, bagagistes, d’autres intervenants sur les aéroports, appellent à la grève depuis ce matin, et jusqu’à jeudi. Ils protestent contre une proposition de loi qui souhaite – sur le modèle de ce qui se passe à la SNCF ou la RATP – que les grévistes du transport aérien se déclarent 48h avant leur mouvement pour que les compagnies puissent planifier les vols et prévenir les clients, ne pas embouteiller les aéroports inutilement. AIR FRANCE minimise les perturbations, avant de parler du fond de cette proposition de loi, Thierry MARIANI, quelle est la situation ce matin dans les aéroports, est-ce qu’il y a beaucoup de problèmes ?
 
THIERRY MARIANI 20% d’abattement – c’est-à-dire, en clair, d’annulations préventives –avait été fait, donc les passagers ont été informés à l’avance, et il y a quelques minutes, on m’apprenait que deux, trois vols venaient d’être annulés, notamment à Biarritz et à Brest, voilà ; j’allais dire, à la limite, ces annulations, c’est l’illustration de la raison pour laquelle il faut cette loi, c’est-à-dire qu’il y a des gens qui se sont levés à 05h du matin pour aller prendre leur avion pour aller à Brest ou à Biarritz, et à la dernière minute, on a découvert qu’il n’y avait pas de pilote. Eh bien, avec cette loi justement, on le saura deux jours à l’avance, ça permettra à ces gens-là peut-être de ne pas perdre leur temps dans les aéroports.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Les grévistes d’aujourd’hui vous reprochent une seule chose, de ne pas du tout en avoir parlé avec eux, c’est un député qui a déposé une proposition de loi, votée à l’Assemblée le 24 janvier, elle va être discutée au Sénat le 15 février, et eux, ils disent : on a essayé d’en discuter, personne n’a voulu en parler avec nous ; ce n’est pas une méthode ça, Thierry MARIANI…
 
THIERRY MARIANI C’est totalement faux, le rapporteur Eric DIARD a reçu les syndicats concernés, il y a eu un dialogue avec le rapporteur…
 
JEAN-MICHEL APHATIE C’est un parlementaire…
 
THIERRY MARIANI Oui, un parlementaire…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Et vous, ministre des Transports ?
 
THIERRY MARIANI Eh bien, moi, écoutez, mon cabinet est en contact avec le syndicat en question de pilotes, simplement, c’est un projet aussi d’initiative parlementaire, le Parlement quand même est souverain, voilà…
 
JEAN-MICHEL APHATIE C’est un peu précipité, on a l’impression…
 
THIERRY MARIANI Non…
 
JEAN-MICHEL APHATIE On a l’impression qu’avant la fin de la session parlementaire, et donc le début de la campagne électorale du président, il faut faire plein de choses, pour montrer qu’on travaille…
 
THIERRY MARIANI Non, pas du tout, pourquoi ce projet de loi arrive maintenant, il faut quand même le rappeler…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Allez-y…
 
THIERRY MARIANI Vacances de Noël, grève du personnel de sûreté, si, là, le gouvernement n’avait pas mis la police dans les aéroports, une partie des Français n’auraient pas pu rejoindre leur famille. Vacances de la Toussaint, grève du personnel navigant, vacances d’août, un préavis de grève levé à la dernière minute. On ne peut pas, à chaque départ en vacances, avoir systématiquement des passagers qui, parce que telle ou telle profession fait grève, sont systématiquement bloqués, ce n’est quand même pas un hasard si dans la totalité des autres pays, la grève est réglementée pendant ces périodes, soit de vacances soit en matière de transports. Donc en réalité, que propose le projet de loi d’Eric DIARD, ni plus ni moins que de transposer – pour faire simple – ce qui existe à la SNCF et à la RATP à l’aérien.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Vous irez jusqu’au bout, la loi sera adoptée avant la fin de la session parlementaire, Thierry MARIANI ?
 
THIERRY MARIANI Oui, on ira jusqu’au bout, parce que je pense que c’est une nécessité, c’est quelque chose que les Français comprennent, et puis, quand je vois les syndicats qui expliquent que c’est une atteinte au droit de grève, vous avez l’impression, franchement, qu’à la SNCF ou à la RATP, il n’y a plus de droit de grève ? Eh bien, le droit de grève est maintenu, le droit de grève existe toujours, mais les passagers ont enfin quelques droits.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Le ministre de l’Intérieur Claude GUEANT a établi samedi une hiérarchie entre les civilisations, la nôtre serait supérieure…
 
THIERRY MARIANI Je ne crois pas qu’il ait…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Vous le soutenez, Claude GUEANT, dans son propos ?
 
THIERRY MARIANI A 100%, il n’y a aucun problème de ce côté-là, je crois qu’il n’a pas établi d’hiérarchie, il dit simplement que toutes les civilisations ne se valent pas…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Oui, mais si elles ne se valent pas, il y a une hiérarchie…
 
THIERRY MARIANI Ecoutez, moi, quand je vois par exemple…
 
JEAN-MICHEL APHATIE On est d’accord quand même sur la notion de la hiérarchie, si elles ne se valent pas, il y a une hiérarchie…
 
THIERRY MARIANI Non, mais je dis qu’on n’a pas les mêmes valeurs, c’est tout, voilà, attendez, les mêmes valeurs, ça veut dire quoi, quand je vois par exemple qu’en Iran, une femme peut être lapidée pour adultère, quand je vois les massacres qui se passent en Syrie avec une indifférence du gouvernement, quand je vois par exemple dans des pays où on pratique l’excision, je me dis qu’on n’a pas les mêmes valeurs de respect des Droits de L’Homme, les mêmes valeurs en ce qui concerne la liberté individuelle ou l’égalité hommes/femmes.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Mais la Syrie, ce n’est pas une civilisation, c’est un régime politique…
??
THIERRY MARIANI Oui, mais, écoutez, dans une bonne partie des pays, on ne tolèrerait même pas ça quelques jours… des manifestations où tous les jours, il y a à peu près une cinquantaine de morts, c’est totalement inadmissible.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Bon, le ministre de l’Intérieur a dit : toutes les civilisations ne se valent pas, donc certaines valent plus que d’autres, c’est incontournable, il y a une hiérarchie. Quelles sont les civilisations – si on emploie le mot de « civilisations » – qui nous sont inférieures ?
 
THIERRY MARIANI Je ne mets aucune civilisation inférieure ou supérieure, je dis qu’on a des valeurs…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Mais c’est ce que dit le ministre de l’Intérieur…
 
THIERRY MARIANI Non, mais ne se valent pas…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Toutes les civilisations ne se valent pas, donc il y en a qui valent plus que d’autres ?
 
THIERRY MARIANI Non, ça veut dire qu’il y a des valeurs…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Ou certaines moins que d’autres…
 
THIERRY MARIANI Ça veut dire qu’il y a des valeurs différentes, derrière le mot « valoir », j’ai regardé l’étymologie avant de venir à cette émission, il y a le mot « valeurs », voilà, et les valeurs ne sont pas les mêmes !
 
JEAN-MICHEL APHATIE Ah, ah, ah !
 
THIERRY MARIANI Ne sont pas les mêmes, et…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Non, toutes les civilisations ne se valent pas…
 
THIERRY MARIANI Voilà, c’est tout. Je crois que, on est dans un pays où on a certaines valeurs, le rôle d’un gouvernement, c’est aussi de les défendre, c’est ce qu’on fait par exemple sur la scène internationale, et c’est ce qu’on fait quand on défend les Droits de L’Homme, quand on défend par exemple les libertés individuelles ou l’égalité hommes/femmes.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Alain JUPPE disait avoir employé le mot « civilisations », c’est tout de même inapproprié. Il a raison ?
 
THIERRY MARIANI Alain JUPPE a dit qu’il était contre l’opposition des civilisations, il ne s’agit pas d’opposer les civilisations…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Mais non, il dit même que le mot de « civilisations », l’emploi du mot de « civilisations » n’était pas très adapté.
 
THIERRY MARIANI Ecoutez, c’est l’opinion d’Alain JUPPE qui est tout à fait respectable, mais…
 
JEAN-MICHEL APHATIE Ce n’est pas la vôtre ?
 
THIERRY MARIANI Non, les deux ne sont pas contradictoires, voilà, je crois qu’il faut arrêter – ce week-end était calme – avec une phrase de créer une polémique totalement artificielle dont la gauche a le secret.
 
JEAN-MICHEL APHATIE Certains disent que vous anticipez avec ce genre de phrase l’absence de Marine LE PEN à l’élection présidentielle pour dire aux électeurs : ben voilà, Marine LE PEN ne sera pas là, mais vous pouvez voter pour nous.
 
THIERRY MARIANI Ecoutez, quand on défend des valeurs, on les défend tout le temps, que Marine LE PEN soit là, pas là ou qu’elle n’ait jamais été là, voilà le problème. Je pense que quand on fait de la politique, c’est ce qu’a voulu dire Claude GUEANT, on est là aussi pour défendre, eh bien, justement, ces valeurs.
 
Source : Premier ministre, Service d’Information du Gouvernement, le 7 février 2012

Rechercher