Lettre de Mme Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) à l'élection présidentielle de 2012, en réponse au questionnaire de l'Observatoire de la parentalité en entreprise, sur ses propositions liées aux crèches en entreprise, au télétravail, à la lutte contre les stéréotypes sexistes, au congé parental et à la formation à l'égalité femme homme, Paris le 17 avril 2012. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Lettre de Mme Eva Joly, candidate d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) à l'élection présidentielle de 2012, en réponse au questionnaire de l'Observatoire de la parentalité en entreprise, sur ses propositions liées aux crèches en entreprise, au télétravail, à la lutte contre les stéréotypes sexistes, au congé parental et à la formation à l'égalité femme homme, Paris le 17 avril 2012.

Personnalité, fonction : JOLY Eva.

FRANCE. Europe Ecologie Les Verts (EELV), candidate à l'élection présidentielle de 2012

ti : Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie de m’avoir fait parvenir votre plateforme de propositions, et vous prie de bien vouloir trouver ci-dessous mes réponses et observations.

Proposition n°1 :

Oui, je développerai l’offre d’accueil des jeunes enfants en privilégiant les structures collectives, publiques, issues de l’économie sociale et solidaire ainsi que les crèches en entreprises tout en favorisant la mixité des emplois dans la petite enfance.

Proposition n°2 :

Non, je n’institutionnaliserai pas cette Journée pour plusieurs raisons et notamment car suis favorable à l’articulation des temps davantage qu’à leur conciliation et par ailleurs j’attire votre attention sur les inégalités que cette Journée engendrerait entre les enfants en fonction de l’emploi, ou non, de leurs parents.

Proposition n°3 :

Oui, je soutiendrai le développement du télétravail dans un objectif de diminution des gaz à effets de serre liés aux déplacements domicile-travail. Ce soutien ira en priorité au développement de centres de télétravail de proximité qui permettent d’avoir un impact positif en termes d’environnement comme sur la qualité de vie des salarié-e-s sans représenter un risquer de désocialiser les salarié-e-s en télétravail en les cantonnant dans leur sphère privée.

Proposition n°4 :

Oui, La lutte contre les stéréotypes de genre est l’un des trois axes du nouveau contrat social fondé sur l’égalité femmes-hommes que je propose. De vastes campagnes de communication seront financées sur ce thème chaque année pour permettre l’émancipation des femmes et des hommes des stéréotypes qui fondent la domination masculine.

Proposition n°5 :

Oui, je réformerai le congé de maternité au profit d’un congé pré et post natal pour la mère, complété d’un congé d’accueil de l’enfant réparti entre chaque parent.

Proposition n°6 :

Oui et non, la réforme du congé parental que je porte est celle d’un crédit-temps réparti à parts égales entre les parents et utilisables pendant les premières années de l’enfant.

Proposition n°7 :

Oui, les parents doivent avoir les mêmes droits sociaux liés à la parentalité.

Proposition n°8 :

Oui et non, la formation à l’égalité femmes-hommes sera intégrée aux formations initiales et continues des managers, comme plus globalement aux formations en ressources humaines dans le cadre d’une réforme de la formation initiale et continue levier d’égalité femmes-hommes. Ces formations devront mettre l’humain-e au cœur de leurs objectifs.

Proposition n°9 :

Oui.

Proposition n°10 :

Non, ce sont aux labels existants de s’organiser. L’Etat n’a pas à intervenir en la matière. Par ailleurs, certains labels ont une utilité spécifique : leur dilution présente un risque certain de diluer certains de enjeux, notamment celui de l’égalité femmes-hommes.

En espérant avoir répondu à vos interrogations, je vous prie d’agréer mes sincères salutations.

Eva Joly

Source : http://evajoly2012.fr, le 20 avril 2012

Rechercher