Déclaration de Mme Cécile Duflot, ministre de l'égalité des territoires et du logement, sur la conception et la promotion d'habitats éco-responsables et l'organisation de la prochaine compétition internationale du "Solar Décathlon Europe" en France en 2014, à Paris le 15 octobre 2012. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de Mme Cécile Duflot, ministre de l'égalité des territoires et du logement, sur la conception et la promotion d'habitats éco-responsables et l'organisation de la prochaine compétition internationale du "Solar Décathlon Europe" en France en 2014, à Paris le 15 octobre 2012.

Personnalité, fonction : DUFLOT Cécile.

FRANCE. Ministre de l'égalité des territoires et du logement

Circonstances : Réception des vainqueurs de l'édition 2012 du concours universitaire international d'architecture "Solar Decathlon Europe", à Paris le 15 octobre 2012

ti : Mesdames,
Messieurs,


Permettez-moi de vous dire à quel point je suis à la fois fière et heureuse d’être parmi vous aujourd’hui. Car en effet, une fois n’est pas coutume, nous avons beaucoup de motifs de satisfaction.

D’une manière générale, je ne serai pas de celles ou ceux qui fustigent le retard français en matière de technologies vertes, ou qui se lamentent sur notre sort parce qu’on n’a pas de cars de touristes qui visitent notre « bedzed » à nous.

Je ne suis pas inquiète en la matière et je serai plutôt de celles qui seront à vos côtés pour suivre le cap fixé par le Président de la République, lors de la conférence environnementale : faire de la France la nation de l’excellence environnementale. Il a indiqué clairement la voie à suivre pour engager la France dans la transition énergétique, fondée sur la sobriété et l’efficacité, ainsi que sur le développement des énergies renouvelables, et plus globalement dans la transition écologique.

Cette voie, vous avez déjà commencé à la suivre. Et cette année, c’est une équipe française qui a remporté cette prestigieuse compétition internationale qu’est le Solar Decathlon.

A travers ce défi, vous faites la démonstration que nous détenons là un puissant levier pour une économie verte. Cette mutation est porteuse du développement de nouveaux gisements d’emplois, d’une amélioration du pouvoir d’achat et d’un avantage compétitif pour nos entreprises. Vous en êtes les acteurs.

Alors, oui, il y a plutôt de quoi être fière que la France ait présenté 3 projets pour l’édition 2010 du Solar Decathlon qui vient de s’achever à Madrid.

Ce ne sont pas moins de quatre ministres [femmes] de ce Gouvernement qui sont là pour vous féliciter.

J’adresse bien sûr toutes mes félicitations aux équipes de Bordeaux et de Paris-Malaquais, et un grand bravo à l’équipe gagnante et à son projet Canopéa. La Team Rhône-Alpes, composée de représentant de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Grenoble, de l’Institut national pour l’Energie solaire, des Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau, avec la participation de l’ENTPE et du CSTB, a su trouver tous les atouts pour l’emporter.

Je sais que ce projet vient de loin : vous avez eu l’intuition de former dans ces écoles les spécialistes de la conception éco-responsable ; vous vous êtes investis auprès de ces étudiants brillants en stimulant leur inventivité, leur créativité pour qu’ils conçoivent de nouvelles formes d’habitat, plus écologiques sans être exorbitants, efficaces énergétiquement et donc accessible à tous, économes à leur conception et dans leur usage au quotidien.

En intégrant les questions du mode de développement urbain, du paysage, de la gestion des énergies et des matériaux locaux et des filières de construction, vous avez alors imaginé ensemble ce concept de Nanotour qui aura été un élément déterminant pour la victoire au Solar Decathlon 2012.

Aujourd’hui, je fais le vœu que Canopea ne soit pas qu’un projet brillant qui retourne dans vos cartons : je mettrais tout en œuvre pour ce projet prenne vie.

Bravo pour votre enthousiasme communicatif.

Car c’est avec cet enthousiasme que je suis heureuse de vous annoncer aujourd’hui officiellement l’organisation du Solar Decathlon Europe en France en 2014.

C’est à Versailles, que la France accueillera cette compétition internationale probablement entre la mi-juin et la mi-juillet 2014.

Je veux aujourd’hui remercier chaleureusement la présidente du Domaine de Versailles, Madame Catherine Pégard et le Député-Maire de Versailles Monsieur François de Mazières qui permettent à la France d’accueillir cette compétition internationale prestigieuse dans un site prestigieux.

Je vous annonce donc aujourd’hui le lancement officiel de l’appel à candidatures auprès des universités du monde entier qui veulent venir concourir en France en 2014.

Une vingtaine d’équipes seront admises à concourir sur la base d’un dossier qui sera soumis au jury qui se réunira en décembre.

Vous l’avez compris, le Solar Decathlon Europe est une compétition pleinement en phase avec les valeurs de nos sociétés et nos engagements gouvernementaux :
- destinée aux étudiants, cette compétition met en lumière les projets d’une jeunesse résolument tournée vers l’avenir ;
- elle promeut des réussites collectives : ce sont des équipes appartenant à plusieurs écoles et universités qui sont appelées à travailler ensemble autour de leurs différentes disciplines : architecture, ingénierie, mais aussi cursus plus commerciaux ou de communication...

C’est également une compétition pleinement en prise sur nos priorités de politiques publiques :
- le logement, la construction durable,
- la performance énergétique et la transition écologique
- la formation et la recherche : SDE est une formidable épreuve concrète d’apprentissage des métiers pour les étudiants et de travail collaboratif.
- l’innovation : au cœur du concours la recherche et l’innovation sont en première ligne afin de chercher les solutions de demain pour tous, abordables et industrialisables
- les filières vertes : c’est une formidable opportunité de communiquer sur le savoir faire de nos entreprises et filières professionnelles engagées dans ces thématiques
- et donc l’emploi : celui d’aujourd’hui et déjà de demain.

Et parce que le Solar Decathlon est une compétition rigoureuse et exigeante, son organisation ne devra pas souffrir pas d’à-peu-près près. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’en confier la mission à cette structure reconnue sur le plan scientifique et technique qu’est le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB).

Je souhaite qu’il puisse s’appuyer sur les équipes françaises de chercheurs et universitaires qui ont déjà concouru à Madrid, et que fort de leurs expériences, il mette au point une organisation sans faille. En effet, le calendrier exige de sélectionner avant la fin de l’année 2012 les 20 équipes qui concourront dans 18 mois.

Je lui ai demandé d’adapter le règlement de la compétition afin qu’il prenne davantage en compte les critères allant vers d’avantage vers le développement durable (notamment les questions de densité et de mobilité). Ce règlement sera mis en ligne dans les toutes prochaines semaines avec la caution du Conseil Scientifique et Technique qui sera appelé à émettre des avis aux différentes étapes-clés du concours. La présidence du Conseil scientifique et technique sera confiée à Alain Maugard, qui a bien voulu accepter cette tâche importante (Il a d’ailleurs soutenu l’équipe Rhône-Alpes pour son projet de Canopéa).

Le Comité de Pilotage sera quant à lui chargé de coordonner le projet, en rassemblant toutes les parties prêtes à s’impliquer, de l’État et des collectivités ou des établissements concernés, dont la présidence est confiée à Alain Lecomte, Président de section au Conseil général de l’Environnement et du Développement durable, et la vice-présidence à Benoît Parayre, Inspecteur général du Développement durable.

Il leur revient la tâche de conclure les partenariats indispensables entre les pouvoirs publics qui participent financièrement, et les sponsors, publics et privés, qu’il faudra engager à nos côtés pour faire de ce Solar decathlon 2014 une vraie réussite.

Je remercie nos amis américains d’avoir choisi la France pour cette 3ème édition européenne du Solar Décathlon (la 10ème au total). Je remercie aussi nos amis espagnols de nous avoir déjà fait profiter de leur expérience, réussie, dans la préparation de notre manifestation.

Je suis vraiment heureuse que nous soyons rassemblées toutes les 4 aujourd’hui pour à la fois célébrer la victoire d’une équipe française et lancer ensemble ce concours Solar Décathlon Europe 2014 en France. Il appartient à chacune d’entre nous de faire connaître maintenant et de diffuser auprès de ses réseaux français et internationaux l’appel international à candidature.

Seul notre engagement commun et solidaire nous permettra de réussir ce formidable projet.


Je vous remercie.


Source http://www.territoires.gouv.fr, le 16 octobre 2012

Rechercher