Conseil des ministres du 29 février 2012. L'ouverture sociale dans l'enseignement supérieur. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 29 février 2012. L'ouverture sociale dans l'enseignement supérieur.

Personnalité, fonction : WAUQUIEZ Laurent.

FRANCE. Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

ti : Le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche a présenté une communication relative à l'ouverture sociale dans l'enseignement supérieur.

Des mesures importantes ont été prises depuis 2007 pour favoriser l'accès des classes moyennes et défavorisées à l'enseignement supérieur :

- une amélioration significative des conditions d'études, avec une augmentation des bourses de 16 % en moyenne et de 27 % pour les plus défavorisés, le financement d'un dixième mois de bourse et le relèvement des seuils ;
- un effort sans précédent pour la construction de logements, avec un triplement du nombre de chambres livrées entre 2006 et 2011 dans les cités universitaires ;
- un rattrapage massif du budget consacré aux étudiants des universités, la dépense pour chacun d'entre eux étant passée de 6 000 euros par an en 2007 à 10 000 euros par an ;
- un renforcement de l'information sur l'orientation au lycée, avec le dispositif « admission post-bac » qui accueille 10 440 formations ;
- une réforme de la licence pour mettre fin à la sélection par l'échec en garantissant un niveau d'exigence académique sur l'ensemble du territoire et en instaurant le principe d'un suivi personnalisé de l'étudiant ;
- l'intégration de l'objectif d'insertion professionnelle au coeur des missions des universités, qui s'est traduit par un accroissement très significatif de l'alternance dans l'enseignement supérieur (un quart des formations peuvent être préparées par cette voie contre 10 % en 1997-1998), et par un essor des stages (en 2009-2010 plus de 30 % des étudiants ont effectué un stage, 63 % des étudiants en Master 2) ;
- le développement de dispositifs innovants, comme les « cordées de la réussite » : près de 50 000 jeunes sont accompagnés chaque année dans plus de 2000 établissements.

Afin d'approfondir cette dynamique, le ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche a confié le 25 janvier dernier à Mme Salima Saa, présidente de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances, une mission visant à relancer l'ascenseur social dans l'enseignement supérieur, en explorant des pistes telles que l'augmentation des taux de boursiers notamment en classes préparatoires et dans les écoles, la réforme des concours pour favoriser l'égalité des chances, ou le développement des associations d'anciens au sein des universités.

Rechercher