Conseil des ministres du 14 mars 2012. Le programme national pour l'alimentation. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Conseil des ministres du 14 mars 2012. Le programme national pour l'alimentation.

Personnalité, fonction : LE MAIRE Bruno.

FRANCE. Ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire

ti : Le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire a présenté une communication relative au programme national pour l'alimentation.

Avec la loi de modernisation de l'agriculture et de la pêche, le Gouvernement a engagé en 2010 une politique visant à garantir à tous les Français une alimentation sûre, équilibrée et de qualité. Cette politique permet de préserver un modèle alimentaire qui contribue au maintien des liens familiaux et sociaux, à la vitalité de notre économie et au rayonnement de notre culture dans le monde.

Un premier programme de 85 actions a été mis en place en novembre 2010, qui mobilise l'ensemble des ministères concernés, les acteurs privés et le monde associatif. Ce programme s'articule avec le plan obésité et le plan national nutrition santé.

Pour la première année de mise en oeuvre de ce programme, le Gouvernement a choisi de privilégier trois axes : l'alimentation des jeunes, celle des personnes les plus défavorisées et le rapprochement entre les agriculteurs et les consommateurs.

Ainsi, depuis la rentrée 2011, de nouvelles règles ont été établies dans les cantines scolaires pour améliorer la qualité des repas servis aux enfants. De nombreuses initiatives ont été prises pour transmettre aux enfants la culture du goût et développer leur connaissance des aliments (« classes du goût », sorties pédagogiques, programme « Un fruit pour la récré »).

Le Gouvernement s'est également mobilisé pour les personnes les plus défavorisées. Après plusieurs semaines de négociations avec nos partenaires européens, il a obtenu la prolongation du Programme européen d'aide aux plus démunis jusqu'en 2013. Au niveau national, il a mis en place une bourse aux dons alimentaires (bourse-aux-dons.fr), et accompagné les ateliers de réinsertion et d'accompagnement centrés sur l'alimentation.

Enfin, pour améliorer l'information des consommateurs sur les produits et encourager les bonnes pratiques alimentaires, un site dédié (alimentation.gouv.fr) a été créé et les règles d'étiquetage ont été renforcées. Le Gouvernement a par ailleurs favorisé le développement des circuits courts en modifiant le code des marchés publics.

Dans les mois à venir, le travail engagé avec les professionnels de la restauration collective pour élargir à l'ensemble des lieux de restauration (crèches, universités, hôpitaux, maisons de retraite, etc.) l'exigence de qualité, sera poursuivi. Par ailleurs, le Gouvernement signera des partenariats avec les différentes branches de l'industrie agroalimentaire pour améliorer la composition des produits. Enfin, il prendra des mesures pour renforcer l'attractivité des métiers de l'alimentation qui manquent de main-d'oeuvre.

Rechercher