Message de M. François Hollande, Président de la République, à l'occasion de la Cérémonie nationale en hommage aux harkis, le 25 septembre 2012. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Message de M. François Hollande, Président de la République, à l'occasion de la Cérémonie nationale en hommage aux harkis, le 25 septembre 2012.

Personnalité, fonction : HOLLANDE François.

FRANCE. Président de la République

ti : La mémoire des harkis est une mémoire vivante et souffrante.

Elle impose à la France un retour sur elle-même et sur son histoire.

En cette journée nationale dédiée au souvenir, il importe que la vérité soit dite, que les leçons en soient retenues et que les conclusions en soient tirées.

Il y a cinquante ans, la France a abandonné ses propres soldats, ceux qui lui avaient fait confiance, ceux qui s'étaient placés sous sa protection, ceux qui l'avaient choisie et qui l'avaient servie.

Ensuite les harkis et leur famille ont été accueillis et traités de manière souvent indigne sur le sol français.

La France se grandit toujours en reconnaissant ses fautes. Aux descendants de harkis qui contribuent aujourd'hui à son identité et à sa vitalité, la République doit toute la transparence sur une histoire qui est non seulement la leur, mais la sienne.

Dans cet esprit, les archives doivent être ouvertes et accessibles à tous.

A l'histoire des harkis, nous donnerons la place qui lui revient dans les lieux où elle s'est inscrite, dans les programmes scolaires, dans les travaux de recherche.

La France marquera davantage sa solidarité à travers la mobilisation des dispositifs sociaux et professionnels.

Cette cérémonie nationale doit en être l'expression.

C'est sur la vérité, sur la lucidité, sur la solidarité, que se construira l'unité de la nation, dans la paix des mémoires.

Rechercher