Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, en réponse à une question sur la retraite des chômeurs âgés, au Sénat le 24 janvier 2013. | vie-publique.fr | Discours publics

[ Publicité ]

Déclaration de M. Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, en réponse à une question sur la retraite des chômeurs âgés, au Sénat le 24 janvier 2013.

Personnalité, fonction : AYRAULT Jean-Marc.

FRANCE. Premier ministre

Circonstances : Question au gouvernement posée par M. Martial Bourquin, sénateur (Socialiste, Radical et Citoyen) du Doubs, au Sénat le 24 janvier 2013

ti : [...] J’ai décidé à titre dérogatoire de mettre en place une prestation d’un montant équivalent à l’AER. Pourront en bénéficier tous les chômeurs ayant de faibles ressources âgés de 59 et de 60 ans inscrits à Pôle emploi avant le 31 décembre 2010 et qui n’ont pas pu demander l’AER.

Cette prestation complètera leur revenu pour le porter à 1.030 euros par mois. Et pour cela nous allons prendre un décret simple et qui permettra l’ouverture de ce droit à partir du 1er mars 2013, c’est-à-dire dans quelques semaines. Ainsi la justice pourra être rétablie en permettant à ces personnes d’attendre l’âge de la retraite à taux plein dans la dignité et la solidarité nationale.

Je vous rappelle que cette mesure vient compléter une autre décision que le Gouvernement a prise après l’élection présidentielle et conformément aux engagements du président de la République. Le 2 juillet 2012, il a en effet ouvert un droit de départ à taux plein pour les personnes ayant commencé à travailler avant 20 ans et disposant là encore de leurs annuités. Ces salariés âgés de 60 ans et qui ayant largement dépassé les annuités nécessaires étaient injustement pénalisés.

Nous avons voulu donner un signe fort qui ne règle pas bien entendu l’avenir du financement de notre système de retraite, de ces injustices, de ces problèmes de financement, mais qui donne le sens de l’action du gouvernement, qui donne le ton et qui donne la direction et qui est clair sur le souci à la fois de prendre à bras le corps les problèmes économiques et financiers mais de toujours marquer nos décisions du sceau de la justice !


Source http://www.gouvernement.fr, le 25 janvier 2013

Rechercher